Nature et culture, la mémoire : l’intelligence animale, la mémoire d’un chimpanzé

par Isabelle Smadja

Homme et animal :dans certaines conditions, la mémoire immédiate des chimpanzés est largement supérieure à celle des hommes. Qu’en est-il alors de la spécificité humaine ?
la première vidéo montre deux chimpanzés élevés au japon et qui usent d’une remarquable aptitude à mémoriser

Dans le second extrait, (arte philo) Raphael Enthoven s’entretient avec Etienne Bimbenet, qui donne l’interprétation de cette expérience : si ces chimpanzés ont appris à mémoriser à ce point c’est que, dans la nature, en situation de danger ils doivent très vite mémorisés qui, parmi leurs congénères, est un allié et qui est un ennemi. La différence entre les chimpanzés et les hommes viendrait-elle essentiellement de la capacité humaine à regarder le monde en s’affranchissant des questions de survie

"Tetsuro Matsuzawa a longuement observé et stimulé les capacités cognitives de sa guenon, après l’avoir adoptée il y a 28 ans. Ils se voient tous les jours pour s’adonner à des séances mêlant jeu et recherche. Le fils d’Ai, Ayumu, âgé de cinq ans, s’est en outre joint à leurs expériences.

En dispensant son enseignement pendant si longtemps, T. Matsuzawa entendait évaluer la capacité des chimpanzés à manipuler les chiffres. En liberté, les grands singes savent compter jusqu’à trois : notamment, ils se sentent aptes à affronter des congénères agressifs lorsqu’ils sont au moins trois alliés. Mais au-delà de cette appréciation sommaire, la manipulation de chiffres abstraits est une performance cognitive bien supérieure."

Voir en ligne : la mémoire d’un chimpanzé