L’art, le désir : l’art comme accueil du mystère, par Charles Pépin

par Isabelle Smadja

une vidéo de 7 mn de Charles Pépin, professeur de philosophie (existe-t-il une beauté objective ?), qui s’appuie sur les thèses kantiennes et, trouvé sur un blog, un texte résumant les idées qu’il développe dans cet entretien « Nous avons besoin de la beauté pour dépasser nos conflits internes. Le beau nous réconcilie avec nous-mêmes puisque nous éprouvons le sentiment du beau comme « un jeu libre et harmonieux des facultés humaines » dans une émotion qui ne relève ni uniquement du corps, ni uniquement de l’esprit. Pour Pépin, « nous avons besoin de la beauté pour nous souvenir que nous pouvons aussi penser avec notre corps ». Avoir du plaisir esthétique, c’est se découvrir une étrange proximité avec le lointain : « la beauté nous sauve de cette idée si réductrice et si répandue que nous sommes simplement ce que nous sommes ». « Accueillir le mystère » est le titre de la quatrième et dernière partie de l’ouvrage, où Charles Pépin défend la thèse que « la beauté nous propose une expérience heureuse du mystère » en nous apprenant à aimer ce que nous ne comprenons pas. »

Voir en ligne : l’art comme accueil du mystère