Droit, justice : la désobéissance civile, vue par un juge pour un mineurs, puis des militants pour le droit des migrants (émission Street Philosophy)

par Isabelle Smadja

Cette vidéo, ainsi que d’autres épisodes de Street Philosophy sont à visionner dans le mediacentre de l’ENT du Lycée ou bien sur Educ.Arte. tv
Texte  : "Sous un gouvernement qui emprisonne quiconque injustement, la véritable place d’un homme juste est aussi en prison." Henry David Thoreau, La désobéissance civile, 1849.
Une réflexion sur les thèses de Thoreau dans De la désobéissance civile
A partir de 12mn, la réflexion pose la question de la légitimité d’actions illégales mais que l’on juge légitimes.
Le documentaire qui se présente "sous forme de déambulation dans Berlin", se construit autour d’interviews avec des personnes directement confrontées à la question de la désobéissance civile. Les choix politiques et les règles émanant de nos États et de l’Union européenne sont-ils toujours compatibles avec la morale, la démocratie et les droits de la personne ?
- Le documentaire propose une rencontre avec un juge dans un tribunal pour mineurs, qui s’interroge : comment faire appliquer la loi sans renier ses convictions ?
- puis, le philosophe Robin Droemer explique au présentateur, Jonas, comment le philosophe américain Thoreau a lancé l’idée de la désobéissance civile.
- Jonas participe enfin à une opération subversive en compagnie de Lia Rea, militante du Peng Collective berlinois, qui rassemble artistes, activistes, artisans et chercheurs, qui aident les migrants à passer clandestinement la frontière et tentent de mobiliser les citoyens sur cette question.

Voir en ligne : Analyse des thèses de Thoreau par le biais d’interviews avec des personnes directement confrontées à la question de la désobéissance civile.