Harcèlement sexuel : un « ras-le-bol » général

 

fullsizeoutput_1229

Depuis quelques temps, de plus en plus de pages commencent à apparaître tel que « paye ta shnek », « paye ton taf », « paye ta fac » ou bien encore « paye ton bahut ». Ces pages consistent à dénoncer les remarques et les gestes déplacés pouvant être faits aux femmes, et, certains témoignages sont particulièrement choquants. Grâce à cela,  nous pouvons nous rendre compte que ces actes peuvent arriver à tout le monde, même au plus jeune âge. De plus en plus de personnes décident de sortir du silence et énormément d’hommes se rallient à cette cause ce qui pourrait être un pas pour l’égalité des sexes. Dans ces pages nous le comprenons bien de plus en plus de femmes veulent briser le silence et sortir de la honte. Voici le genre de témoignages que nous pouvons trouver sur ces sites :

L’image contient peut-être : texte

Aucun texte alternatif disponible.

Les femmes décident, ENFIN,  de prendre la parole, c’est déjà un point positif !

Sources : Payetonbahut : https://www.facebook.com/payetonbahut/?fref=ts

J’ai testé pour vous : les soldes à Londres !

IMG_9047

Durant les vacances de Noël, j’ai eu la chance de partir à Londres du 2 au 6 janvier. Et j’ai donc eu la chance d’arriver pile durant les soldes ! Londres a beau être une ville chère dans la vie quotidienne, les soldes sont quand même incroyables !  La plupart des magasins de chaussures soldent à -50% et les magasins de vêtements peuvent proposer des rabais de 80%. J’ai particulièrement apprécié le quartier de Camden où tout est artisanal et où certains magasins sont situés dans de vieilles écuries. Nous y trouvons beaucoup de friperies en tout genre mais aussi des magasins au design assez spécial … J’ai découvert une marque assez artistique du nom de « Kokoart » qui peint sur des chaussures le design que VOUS désirez !

https://ink361.com/app/users/ig-4560496286/kokoartlondon/photos

IMG_9107

Test réussi ! En plus de nous offrir des soldes de folie, Londres nous fait découvrir une ville aux quartiers originaux et magnifiques.

Retour dans les années 80 à Hélène Boucher

fullsizeoutput_122f

Estelle, 47 ans, médecin,  nous raconte sa scolarité à Hélène Boucher dans les années 80.

  • Vous êtes restée dans cet établissement du collège au lycée comment se sont passées ces longues années ?

Très bien. Il n’y jamais eu aucun soucis, l’ambiance était sympa, il y avait un bon encadrement mais l’arrivée en sixième a été difficile car je ne connaissais personne et au fil du temps les amitiés se créent et les repères se trouvent.

  • Le changement entre la primaire et le collège était-il difficile ?

Un peu oui, car en quelque sorte, je devais changer toutes mes habitudes. De plus, j’étais totalement seule car tous mes amis étaient partis dans d’autres établissements, il a été difficile de trouver mes classes et les plus grands étaient assez imposants et ils me faisaient un peu peur… Le rythme de travail changeait également mais il a fallu s’habituer rapidement.

  • Vous étiez demi-pensionnaire, comment trouviez vous la cantine ?

Je ne garde pas de souvenirs mémorables des repas car comme dans toute restauration collective, il y a des jours « avec » et des jours « sans ». Cependant, il y avait une bonne ambiance, tout le monde rigolait bien. Ce qui est également étonnant, c’est qu’à notre époque, ce n’était pas un self, nous étions servis à table mais j’aimais bien je me rappelle que les gens allaient chercher, très souvent, du « rab ».

  • Saviez vous déjà ce que vous vouliez faire à l’époque ?  Aviez vous des matières de « prédilection »et d’autres que vous n’aimiez pas  ?

Continuer la lecture de Retour dans les années 80 à Hélène Boucher