Georges de la Tour nous ouvre ses portes : direction l’immersion en prépa lettres !

IMG_2854Le vendredi 6 avril 2018, pour ceux et celles qui l’avaient demandée, une journée d’immersion a été organisée afin de découvrir une réelle journée de cours avec les autres étudiants et également un emploi du temps type de cette filière. La prépa est une formation qui permet de préparer les étudiants aux différents concours d’entrée de grandes écoles. Evidemment, c’était une journée plutôt chargée comme il faut de toute manière s’y attendre en Prépa. Je pense que le cours le plus « costaud » reste les 3 heures d’histoire-géographie à la suite de 10h à 13h. Mais pas de panique, je pense également que c’est une habitude à prendre !

J’ai trouvé cette journée très intéressante et enrichissante car j’ai vite compris que la solidarité était omniprésente, les élèves ont l’air de bien s’entendre et de s’entraider pour surmonter les difficultés et pour  réaliser des travaux de groupe. C’est un plus qu’il faut, selon moi, prendre en compte car c’est un point important durant l’année scolaire. Les professeurs, quant à eux, semblent vraiment soucieux de leurs élèves et sont présents lorsqu’ils en ressentent le besoin. Pour nous qui sommes en terminale, cette journée était nécessaire afin de réfléchir au choix de l’an prochain et de se poser les bonnes questions.

Je conseille aux futurs élèves de Terminale qui sont intéressés par un cursus en Prépa de se renseigner et de réaliser sur une journée une immersion.

 

Photo : France I.

« BRISE GLACE » : un roman émouvant

FullSizeRenderRécemment j’ai découvert le roman Brise glace au CDI du lycée. Mélody, une amie qui l’avait lu auparavant me l’a conseillé. Pour tout dire, je l’ai « dévoré » car je trouve que l’histoire est très touchante grâce au personnage  principal, Aurélien, qui, après tant d’années de solitude va réussir à créer des liens avec Thibaud…  Je pense pour ma part qu’il est aisé de rentrer dans l’intrigue et dans l’histoire personnelle d’Aurélien. Si le titre m’a interrogé, il prend tout son sens à la fin du roman. L’écriture quant à elle, est simple et efficace, pour vous donner un aperçu voici un extrait : » Et toi, tu es qui? La question se perd dans le brouhaha du bar, mais les mots m’ont atteint, là, juste en dessous de la poitrine. Moi. Qui je suis. Il y a un moment où c’était facile de répondre. J’étais le fils de mes parents. Le bon-élève-presque-premier-de-la-classe. Un des trois du trio inséparable. Et puis, tout a explosé. Maintenant, je ramasse les pièces du puzzle et essaie de créer un nouveau tableau. » 

L’auteur Jean Philippe Blondel est un écrivain français et enseigne également l’anglais.

N’attendez plus et allez découvrir l’histoire d’Aurélien…

Photo : France I.

Les Terminales et l’orientation : l’ANGOISSE !

ORIACTIONPour les Terminales, les choix futurs commencent à se consolider au fur et à mesure de l’année scolaire. Cependant, nous pouvons avouer que ce n’est pas une décision facile à prendre, l’angoisse règne même si on a déjà une idée de ce que l’on veut faire l’année prochaine ! Et des doutes s’installent… Si nous sommes quelque peu dubitatifs, des solutions existent. Prendre rendez-vous avec les conseillères d’orientation du lycée mais aussi faire les salons consacrés à l’orientation.  Au mois de novembre dernier a eu lieu ORIACTION  » le salon régional post-bac pour l’académie de Nancy-Metz » qui permet d’échanger avec des étudiants et des représentants des établissements du supérieur. Moi, qui m’y suis rendue avec ma classe, j’ai trouvé qu’il y avait un bon nombre de stands, ce qui pouvait permettre à chacun de se retrouver plus ou moins dans le ou les domaines qui les intéresse. Cependant les conditions de  »partage » étaient parfois difficiles à cause du bruit mais aussi à cause d’un espace qui était peut-être mal agencé. Continuer la lecture de Les Terminales et l’orientation : l’ANGOISSE !

Lucifer, une série endiablée !

Il n’y a pas si longtemps,  j’ai découvert la série Lucifer avec comme principaux acteurs Tom Ellis, dans le rôle de Lucifer Morningstar, Lauren German, interprétant l’inspecteur Chloe Decker, D.B Woodside dans le rôle d’Amenadiel, frère de Lucifer et Lesley-Ann Brandt qui incarne Mazikeen, surnommée  » Maze » parmi d’autres acteurs importants de la série. En effet, Lucifer (banni du paradis par son père) est le  »seigneur des enfers » jusqu’au jour où celui-ci décide de quitter son royaume et de prendre des vacances à Los Angeles. Il est d’ailleurs propriétaire d’une boîte de nuit appelée le ‘ »Lux ». Un personnage plutôt intéressant et intriguant puisque Lucifer a un don très spécial : avec un seul regard, il peut contraindre les gens à révéler leurs désirs les plus profonds. Or, celui-ci assiste au meurtre d’une chanteuse de pop devant son club et décide après cet événement de retrouver le coupable. Sur sa route, il rencontre le lieutenant Chloé Decker qui, elle, résiste à son don ce qui l’intrigue beaucoup. Les deux personnages vont par la suite faire équipe pour retrouver le meurtrier…Pendant cela, Dieu envoie l’ange appelé Amenadiel pour convaincre Lucifer de régner à nouveau sur les enfers…

J’apprécie beaucoup cette série avec des personnages très attachants, une histoire qui mêle fantastique et réalité quotidienne avec des touches humoristiques, de l’amour et aussi du suspense ! Le rythme  me plaît également, ce qui me permet de dire que j’ai  un  » gros  » coup de coeur pour cette série et que j’attends la suite avec impatience !

lucifer

lucifer 2

Les futures élections des délégués se préparent au lycée ! Recherche candidats au CVL !

IMG_0567Elève à Hélène Boucher, j’ai rencontré Madame Di-Certo, CPE, qui m’a renseignée sur les  élections au lycée :

  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

En quelques mots, donc, Isabelle Di-Certo, je suis CPE depuis la rentrée du mois de septembre 2017 au Lycée Hélène Boucher. Avant j’étais aussi CPE, en collège sur Thionville, pendant 14 ans, avant de venir à Hélène Boucher.

  • Quelle est l’organisation de l’élection des délégués?

Du 02 jusqu’au 06 octobre, nous organisons les élections des délégués de classe : 2 délégués / 2 suppléants par classe. 

Pour le CVL,  conseil de vie Lycéenne qui est constitué de 10 titulaires et de 10 suppléants, nous attendons des candidatures d’élèves. Cette année, nous allons renouveler 5 titulaires et 9  suppléants. Les titulaires restent en place deux ans mais comme il y a eu des départs et il  faut les remplacer. Donc en tout, il y aura 5 titulaires et 9 suppléants à élire. Pour le moment, je n’ai que deux candidatures, c’est bien, mais il faudrait qu’il y ait davantage de candidats car c’est une instance très importante en lycée. Donc, nous faisons un APPEL à CANDIDATURE  ! Vous avez jusqu’au mercredi 11 octobre, dernier délai, pour déposer une candidature ! Pour le conseil de vie lycéenne, tous les élèves sont électeurs et éligibles (pas nécessaire d’être délégué de sa classe) donc tout le monde peut se présenter. Les élections auront lieu du 12 au 17 octobre ;  on va faire un planning de passage des classes afin que tous les élèves puissent aller voter pour leurs représentants.  

Le 12 octobre à 13 heures, auront lieu les élections au conseil de discipline (3 titulaires et 3 suppléants) et au conseil d’administration (4 titulaires + 4 suppléants + 1 siège pour le vice-président du CVL).  Là, il faut être délégué de classe pour être élu dans ces instances. Donc ce jour-là, on réunira tous les délégués de classe à 13h afin qu’ils votent !  On élit toujours par couple, 1 titulaire et son suppléant.  Pour être élu au conseil de discipline,  il n’y a pas besoin de faire partie du conseil d’administration.  Le 19 octobre aura lieu aussi l’élection du vice-président du CVL à 13h en salle des fêtes.

  • Qu’attendez-vous d’un délégué ? Quelles devraient être ses qualités?

Un délégué c’est quelqu’un qui doit être ouvert à tous les élèves (ouvert d’esprit) et qui doit aller facilement vers les autres. Je pense que c’est quelqu’un qui doit aussi connaître un peu le fonctionnement d’un établissement scolaire, c’est important de savoir comment  fonctionne le conseil d’administration ou encore le conseil de discipline. Il doit avoir intégré cela pour pouvoir bien jouer son rôle. Etre délégué c’est aussi donner du temps. Bien connaître les personnes, savoir qui fait quoi, connaître le nom des personnes qui sont dans les différents services. Que ce soit la direction, la gestion ou à la vie scolaire. Etre capable de représenter les élèves mais aussi avoir des idées sur ce qu’on a envie d’améliorer au niveau de l’établissement. Avoir un échange avec ses camarades est aussi primordial, pouvoir être à l’écoute de ses camarades. Savoir qu’on est bien représenté au conseil de classe, ça rassure… Et pour les adultes, c’est intéressant d’avoir le point de vue des élèves sur des situations particulières. A savoir que le délégué a aussi un devoir de réserve ( il faut qu’il sache ce qu’il doit dire et ne pas dire) !.

  • Pourquoi, selon vous, est-ce important d’être délégué?

Par ce que ça permet déjà à la classe d’avoir « une vie » ! Il faut des élèves qui aient envie de s’investir.  On peut élire quelqu’un qui n’est pas candidat mais c’est dommage…

  • Si nous prenons le cas d’un conseil de discipline, quel est le rôle d’un délégué?

Un délégué élu au conseil de discipline a une voix comme toutes les autres personnes qui sont élues. Il y a le chef d’établissement, son adjoint, l’intendant ou le gestionnaire, un des deux CPE, les représentants des enseignants et des parents. Un élève au conseil de discipline se doit aussi d’être impartial, d’écouter ce qui va être dit, de se renseigner. En général en conseil de discipline, il y a un dossier qui est monté. Il faut connaître les faits, se se faire une idée et voter en son âme et conscience. Un conseil de discipline, ce n’est pas si facile que ça, quand on est là on prend des décisions.  Le chef d’établissement peut demander l’exclusion définitive d’un élève ce n’est pas des choses que l’on fait à la légère. Il faut bien réfléchir, bien être informé du dossier. Ca peut être difficile pour un élève de juger un de ses pairs !

  • Pouvez-vous nommer d’autres situations dans lesquelles le délégué intervient?

Un délégué peut avoir des idées sur des actions à mettre en place au sein de l’établissement, au sein de sa classe. Il peut décider de vouloir réunir ses camarades, il a le droit de pouvoir demander au chef d’établissement de pouvoir réunir sa classe (droit de réunion). Nous sommes présentes pour les aider dans leurs démarches d’organisation. Mais il y a aussi le professeur principal qui peut agir, il ne faut pas l’oublier non plus.  Le délégué peut avoir connaissance de la situation particulière de certains élèves qui ont des difficultés et peut en parler pour aider à trouver une solution. Par exemple, il existe un fonds social au lycée, un délégué a connaissance d’une difficulté d’un élève, il peut l’aider, le guider pour faire cette demande de fonds social. Etre délégué, c’est important, il a un rôle de « représentant » et en quelque sorte un rôle de « guide ». Alors n’hésitez plus, tentez cette expérience !

 

 

Wonder Woman : une histoire marquante !

Je suis allée voir Wonder Woman,  ce film de super-héros, (sorti le 7 juin 2017), hier soir et j’en suis ressortie à la fois émue et admirative. Wonder_Woman_cast_by_Gage_SkidmorePersonnellement je trouve que la distribution est très bien faite ; si nous prenons les deux acteurs principaux qui sont Gal Gadot dans le rôle de notre super-héroïne, Diana Prince et Chris Pine, interprétant le capitaine Steve Trevor ou encore Robin Wright dans le rôle d’Antiope, tante de Diana. Il n’était pas évident, selon moi, de réadapter ce mythe, ayant déjà fait ses preuves dans le passé, et pourtant je trouve ce film à la hauteur de mes attentes ! Continuer la lecture de Wonder Woman : une histoire marquante !

Lorsqu’un membre du projet ARISS est récompensé pour sa critique littéraire !

Capture
Critique du film « Baccalauréat » de Gaëtan Chiesura

Dans le cadre du prix Jean Renoir des lycéens 2017, cette critique littéraire sur le film Baccalauréat s’est vue attribuer le 2ème prix en catégorie critique libre. Son auteur est Gaëtan Chiesura , élève de 1S3 et membre du projet ARISS, a choisi une forme de critique assez originale puisqu’il s’agit d’un relevé de notes !

  • Peux-tu expliquer en quelques mots en quoi consistait ce prix de critique littéraire? 

Ce prix consistait à critiquer des films sélectionnés dans le cadre du Prix Jean Renoir des lycéens.

  • Pourquoi avoir choisi d’écrire une critique sous cette forme?                          Parce que pour moi c’était un lien logique puisque le film parle du bac.
  • As-tu été surpris d’apprendre que ta critique sur le film  »Baccalauréat » ait été choisie ?

J’ai été très étonné que ma critique soit récompensée parce que pour moi elle n’était pas originale ! 

  • Quel est ton regard sur le cinéma? 

Je ne suis pas cinéphile donc mon regard sur le cinéma est très simple, je vais voir des films simplement pour me divertir.

  • Tes loisirs en tant qu’amateur de sciences?

Ayant participé au projet ARISS qui consistait à contacter Thomas Pesquet, j’ai passé ma licence internationale de radioamateur qui est un diplôme de radioélectricité, de physique et d’électronique. De plus je suis membre du club scientifique du lycée qui a été la base du projet ARISS.

 

 

 

 

 

Et si on parlait études et cinéma ?

CINEMAAprès avoir été collégien puis lycéen à Hélène Boucher, Julien De Ciancio, 19 ans, nous fait part de ses projets, de ses ambitions pour le cinéma et le théâtre ainsi que de son meilleur et pire souvenir lorsqu’il était encore élève dans cet établissement…

Qu’est-ce que tu as fait comme Bac lorsque tu étais à Hélène Boucher ? Alors, quand j’étais ici, j’ai fait un baccalauréat littéraire ! C’était il y a deux ans.

  • Est-ce que tu as toujours voulu faire une école de cinéma?  Quand les profs nous posent, en début d’année, la petite question : « Qu’est-ce que vous voulez faire comme métier plus tard ? « ,  je m’étais toujours dit que j’aimerais travailler dans le spectacle ou dans le théâtre mais jamais dans le cinéma. Je ne suis pas un si grand fan que ça de cinéma mais j’ai découvert cette formation à Luxembourg qui est vraiment très intéressante puisque c’est un BTS en cinéma et audiovisuel. C’est une école publique où tous les professeurs sont des professionnels donc ils t’insèrent déjà dans le milieu de l’audiovisuel et les techniques qu’on apprend se rapprochent aussi de celles du théâtre et du spectacle vivant.
  • Et du coup tu avais déjà fait du théâtre avant ? Oui,  j’ai fait 3 ans au conservatoire d’arts dramatiques de Metz et j’ai monté, avec Paul Didier, ma compagnie en 2012 ( j’ai regardé ce matin pour ne pas me planter dans la date !), c’est Mouvement MILES et on a monté ça, on devait être au collège. On était ensemble depuis la maternelle, on s’est juste séparés après la Terminale, parce qu’on avait des voies de professionnalisation différentes et on a monté donc une compagnie avec rien, c’est-à-dire juste avec l’envie de monter des projets ensemble : on a réalisé des courts métrages, des spectacles déambulatoires dans le lycée, on a emmené les gens au grenier, on a amené les gens à la cave et on a revisité le mythe d’Oedipe, enfin, on a fait plein de choses. On a fait un spectacle « Son et Lumières » qui s’est fait de notre propre initiative mais avec la précieuse aide du NEST*, qu’il faut encore remercier ! On a fait plein de choses mais qui n’étaient que l’initiative de nous, collégiens puis après lycéens.

Continuer la lecture de Et si on parlait études et cinéma ?

« Un ado n’est pas seulement un élève » !

IMG_1137Dans le cadre de la semaine EXTRA, nous avons pu, en tant qu’ « envoyés spéciaux » recueillir des informations sur le festival de la semaine EXTRA  lors de la conférence de presse du 21 mars dernier. Depuis trois ans, les établissements de Thionville, dont notre lycée participent à cette folle semaine. Au programme, ateliers pour les élèves encadrés par des professionnels, découverte des lieux et métiers du spectacle, répétitions…  et des spectacles qui se déroulent  soit au théâtre soit dans les établissements partenaires. D’ailleurs la classe de 1L1 de notre lycée a la chance de suivre la création de la pièce, mise en scène par Cécile Arthus, Taisez-vous ou je tire. Cette pièce traite de  la  « jeunesse et de la  violence ». Continuer la lecture de « Un ado n’est pas seulement un élève » !

« Patients » : La véritable histoire de Grand Corps Malade

608959587_1280x720Dans cette comédie dramatique, sortie le 1er Mars 2017, réalisé par Mehdi Idir et Grand Corps Malade lui-même, le slameur retrace son histoire à travers ce film, avec Pablo Pauly qui incarne à merveille le rôle principal. Une réalisation juste incroyable car ce film mélange à la fois de l’humour et d’autres émotions telles que la mélancolie ou encore la compassion. On s’attache assez facilement aux personnages comme ceux qu’incarnent Pablo Pauly et Soufiane Guerrab par exemple.
Continuer la lecture de « Patients » : La véritable histoire de Grand Corps Malade