nonbinary-5334110_1920Récemment, la chaîne de télévision M6 a diffusé un reportage portant sur les individus non-binaires. Sur les réseaux sociaux, particulièrement sur Twitter, de nombreux internautes faisant partie de cette communauté se sont exprimés sur le reportage mal réalisé et décrédibilisant leur communauté.

La non binarité concerne des personnes qui ne se définissent dans aucun genre comme la chanteuse Miley Cyrus par exemple. Pour les désigner, le pronom «iel» est le pronom le plus utilisé , mais c’est également un pronom possible à utiliser lorsque l’on ne connaît pas le genre d’une personne (liste des autres pronoms à consulter sur : https://entousgenresblog.wordpress.com/2017/04/19/quels-pronoms-neutres-en-francais-et-comment-les-utiliser/). Il y a également des personnes « gender fluid » comme l’actrice Cara Devigne ( se dit d’une personne dont le genre oscille entre la masculinité et la féminité). En France, près de 22 % des jeunes entre 18 et 30 ans sont non binaires. Pour mieux comprendre ce fait de société plusieurs personnes ont accepté de répondre à nos questions.

Comment as-tu compris que tu étais non binaire ou gender fluid ?

«Je me suis posé beaucoup de questions et un jour j’ai eu un déclic. Quand j’ai compris que j’étais non binaire je me suis senti mieux avec moi même» témoigne Axel.

«Je pense que je l’ai toujours un peu compris. Je me sentais toujours mal avec les filles et les garçons. Je n’étais pas à ma place et j’étais très garçon manqué. Les pronoms féminins me sont inconfortables » affirme Lyss.

Comment ton entourage a-t-il réagi ?

Lyss affirme que ses amis ont été très compréhensifs, quand à sa famille, elle commence à accepter sa non binarité. « Ma sœur et ma cousine sont vraiment ouvertes à ça mais mes oncles et mes tantes le sont moins ».

« Ma famille a bien réagi mais je n’en parle pas beaucoup» ajoute Charly.

«  Mes amis ont super bien réagi. Pour mes parents ça a été plus compliqué car ils ne connaissaient pas cette communauté mais maintenant ils l’acceptent. » complète Axel.

Respecte-t-on tes pronoms ?
« Mes pronoms sont variables donc à moins que je ne demande un pronom en particulier personne ne me mégenre » déclare Axel.
Pour Charly il n’y a également pas de soucis, iel ne se fait pas mégenrer.

Enfin pour Lyss, seul ses ami(e)s utilisent ses pronoms correctement.

 

Avec l’aide de : Lyss, Axel et Charly (prénoms modifiés)

source photo : https://pixabay.com/fr/illustrations/non-binaire-drapeau-lgbtq-fier-5334110/

 

La non binarité : c’est quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *