Le 3 novembre 2020, Sarah McBride femme transgenre accède au poste de sénatrice de l’Etat du Delaware, une première dans toute l’histoire des Etats-Unis et une avancée considérable pour le mouvement LBGT.

Connue des médias américains pour avoir fait son coming-out transgenre publiquement au sein de son université alors qu’elle faisait partie du corps étudiant de l’American University, elle ne va pas s’arrêter là. En 2012, elle devient la première stagiaire transgenre à travailler ouvertement à la Maison Blanche. Elle officie au Bureau des Affaires Intergouvernementales traitant les questions sur les LBGT.

Capture Ecran Ordinateur
Screenshot : Emma M

Ensuite en 2013, elle présente à l’Assemblée Générale de l’Etat du Delaware, une législation visant à interdire la discrimination basée sur l’identité de genre : dans le monde du travail, en matière de logements ou dans les lieux publics du Delaware.

En 2016, elle continue de progresser dans le milieu politique. Sarah McBride est la première personne transgenre à prendre la parole lors d’un discours à la Convention Nationale Démocrate. Aussi, elle travaille comme secrétaire nationale pour la Human Rights  Campaign.

Donner de la visibilité à la population transgenre et à sa communauté ; leur donner des droits, que ces personnes soient enfin respectées sont les principales motivations de la jeune femme dans sa carrière politique. Sarah McBride déclare : « Nous continuerons à faire progresser l’égalité quels que soient les défis auxquels nous sommes confrontés ». Son accès au poste de sénatrice est l’aboutissement de tous les efforts fournis pour faire entendre la communauté LBGT.

 

(Capture Ecran Tweet de Petra Sutter)
(Capture Ecran Tweet de Petra Sutter)

De l’autre coté du globe, en Belgique,
Petra Sutter, femme transgenre comme Sarah McBride était sénatrice Groen (groupe politique) entre 2014 et 2019. Elle devient ensuite députée européenne à l’issue des élections 2019. En 2020 elle intègre le nouveau gouvernement de Croo comme vice-Première ministre et ministre chargée de la fonction publique et des entreprises publiques. Encore une avancée majeure dans l’histoire des personnes transgenres.

(Traduction du Tweet : Je suis fière qu’en Belgique et dans la plupart de l’Europe, votre identité de genre ne vous définisse pas en tant que personne et ne soit pas un problème. J’espère que ma nomination en tant que ministre et vice-première ministre pourra déclencher le débat dans les pays où ce n’est pas encore le cas)

La communauté LGBT+ progresse : une femme transgenre devient sénatrice !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *