SmartSelect_20200302-125245_ibisPaint XL’endométriose est une maladie qui touche en moyenne une femme sur dix. Elle atteint les femmes en âge d’avoir un enfant (dès l’adolescence). Comment agit-elle et quels sont les risques et les moyens de soulager les patientes atteintes ?

L’endomètre est un tissu placé à l’intérieur de l’utérus, il le tapisse. C’est ce tissu qui créer les menstruations (les règles) en se désagrégeant (en moyenne tout les 28 à 32 jours). L’endométriose est le phénomène où l’endomètre se loge ailleurs que dans l’utérus et s’accroche à d’autres organes tout en continuant à se gorger de sang. Quand les menstruations arrivent, les saignements provoqués irritent les tissus qui ne sont pas créés pour ces saignements. Cela provoque des douleurs plutôt fortes chez les personnes atteintes.

Cette maladie chronique peut créer de l’infertilité dans certains cas, mais certaines femmes atteintes par la maladie peuvent malgré tout avoir des enfants. Cette maladie se développe différemment d’une femme à l’autre.

Les spécialistes des sites internet « endofrance.gouv « et « femmeactuelle.fr » conseillent aux personnes atteintes d’avoir un suivi médical. « Il est difficile de détecter un cas d’endométriose car c’est une maladie peu connue des professionnels de santé ». Des traitements sont possibles. Le plus connu est une pilule qui arrête complètement les menstruations (cette pilule peut présenter des effets secondaires). Si cette option n’est pas envisageable une seconde existe. Il s’agit d’une opération. Elle est envisagée quand la première option ne marche pas .
La maladie diminue et s’estompe généralement au moment de la ménopause, de manière naturelle.

L’endométriose : une maladie méconnue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *