Dans un monde où le réchauffement climatique s’accélère, Greta Thunberg, jeune suédoise atteinte du syndrome d’Asperger, décide d’agir pour le climat. 330px-Greta_Thunberg,_2018_(cropped)

Greta Thunberg est née le 3 janvier 2003 en Suède d’une mère chanteuse d’opéra et d’un père acteur.  Alors que son pays a fait face à de très grandes chaleurs et à des incendies sans précédents en août 2018, Greta a décidé de militer pour le climat. Son action : rester assise devant le parlement suédois avec une pancarte « Skolstrejk för klimatet » (en français « grève scolaire pour le climat ») jusqu’à ce que le gouvernement décide de s’engager à réduire ses émissions de CO2 comme prévu par l’accord de Paris sur le climat. Elle devient une grande source d’inspiration pour des adolescents du monde entier qui découvrent ses actions par les réseaux sociaux. S’en suivent des manifestations lycéennes en Allemagne, Australie, Suisse ou même Belgique au mois de décembre dernier. C’est d’ailleurs à cette période que le nombre d’étudiants ayant participé à une de ces actions s’élevait à 20000. Elle s’est rendue à la COP24 organisée en décembre 2018 par les Nations Unies à Katowice en Pologne où elle a fait un discours devant les dirigeants du monde entier. Elle dénonce leur inaction face à la crise climatique mondiale et affirme que « le vrai pouvoir appartient au peuple » (« The real power belongs to the people ») et donc par extension à ceux qui protestent pour le climat. Elle continue de défendre cette cause au Forum Economique Mondial de Davos en Suisse en janvier 2019 et devant le chef de la Commission Européenne, le luxembourgeois Jean-Claude Juncker, le 21 février 2019 où elle a rejoint, à la fin330px-Follow_Greta!_Strike_for_climate,_placard,_2018_(cropped) de son discours, la protestation en cours dans les rues de Bruxelles.

 

Le 22 février dernier, elle s’est rendue à Paris où elle a manifesté avec un millier de lycéens et a parlé à Emmanuel Macron, président français, et c’est désormais sur la grève scolaire mondiale du 15 mars voulue par la jeune militante suédoise que tous les yeux se tournent.

Greta Thunberg : Portrait d’une jeune qui fait bouger les choses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *