La danse est un art qui permet de s’exprimer avec le corps. Mais c’est aussi une discipline difficile et stricte. Beaucoup de petites filles rêvent de devenir danseuses étoiles. Il est facile de commencer à 5 ans mais peu de lycéens ont le courage de continuer. Découvrez le témoignage de deux lycéennes qui viennent d’entrer en seconde.

  • Témoignage de Lilou :

Photo article dansePourquoi voulais-tu faire de la danse ?

« Ma mère m’a inscrite dans une école de danse à l’âge de 5 ans et j’ai pratiqué cette discipline jusqu’à mes 14 ans. J’ai essayé plusieurs cours et cela m’a plu. Je suis allée voir des ballets qui m’ont beaucoup intéressée. J’adorais tous les styles de danse surtout le classique. Au fil des années, j’ai voulu continuer pour m’améliorer. Cela me faisait du bien de danser en dehors du collège parce que c’est un moment où l’on oublie tout et où l’on peut se détendre.»

As-tu réussi à concilier entraînements et études ? 

« J’ai dû arrêter pendant mon année de troisième parce que je n’arrivais pas à aller aux cours de danse et à faire mes devoirs en même temps. C’était beaucoup trop compliqué surtout avec le Brevet à la fin de l’année. A mon entrée en Seconde, je n’ai pas eu le courage de recommencer la danse par peur de ne pas réussir au lycée. Mais je regrette vraiment parce que c’est comme s’il me manquait quelque chose… »

Penses-tu reprendre ?

« Au début de cette année scolaire j’étais mitigée. Je ne savais pas si je voulais reprendre la danse ou pas. En fait, je voulais déjà voir comment les cours allaient se passer au lycée et si j’arrivais à tenir le rythme. Je me suis laissée jusqu’au vacances de la Toussaint pour prendre une décision. Et je me suis rendue compte que j’ai vraiment besoin de la danse pour me sentir bien en dehors des cours. C’est un moment où je peux me défouler, ne penser à rien. Donc je pense que je vais reprendre la danse au mois de novembre.»

  • Témoignage de Lisenn :

Pourquoi voulais-tu faire de la danse?

« Je ne sais pas si je voulais vraiment faire de la danse. J’ai commencé quand j’avais 5 ans. J’allais souvent voir ma mère danser et cela m’a donné envie de faire comme elle. Je pratiquais déjà la musique au Conservatoire et j’avais envie de faire une deuxième activité. Ce qui me plaisait vraiment c’était l’atmosphère de la danse : le petit vestiaire avec ses épingles oubliées, les sacs sur les bancs… la salle de danse avec son parquet, les barres murales avec les pointes des danseuses en dessous qui attendent d’être portées et le grand miroir. Mais surtout la tenue : la petite jupette rose, les collants et les chaussons… Tout cela me faisait rêver !

J’avais déjà vu des ballets à la télévision et je trouvais les danseurs tellement magiques que je voulais faire la même chose qu’eux, comme toutes les petites filles. »

Arrives-tu à tenir le rythme avec les cours du lycée?

« Cette année j’ai 8 heures de danse par semaine. Mais il faut savoir que le temps que l’on consacre à cet art est plus important car il faut compter le temps de se rendre au Conservatoire et de rentrer chez soi, les répétitions pour les spectacles et les examens… Le rythme est assez dur à tenir car le travail personnel au lycée est assez conséquent et les journées sont plus longues et donc épuisantes. Je dois enchaîner les cours du lycée et les cours de danse ce qui me fait partir de chez moi à 7 heures du matin et rentrer à 20 heures 30 le soir. J’arrive tout de même à tout gérer mais cela demande une très bonne organisation. Cependant ma passion pour la danse ne faiblit pas. Bien au contraire ! »

Penses-tu devoir arrêter un jour?

« Non je ne pense jamais arrêter la danse car elle nous apprend à comprendre et à connaître notre corps. Cet art me fait voyager et m’éloigne de mes problèmes. Il me permet de rester dans un confort et un bien-être en travaillant ma souplesse et ma musculature. Certaines expériences, comme les représentations et les examens, m’apprennent à gérer mon stress et à m’extérioriser. Je peux exprimer ce que je ressens par la danse. Même étudiante ou adulte j’espère avoir la chance de pouvoir encore danser car il n’y a pas d’âge pour pratiquer cet art. Au contraire cela permet de garder une connexion avec son corps, il faut juste savoir l’écouter. La danse nous apprend plus qu’à danser, elle nous apprend à vivre. »

Ces deux lycéennes nous ont montré qu’il n’y a pas d’âge pour danser mais aussi qu’il faut du courage pour continuer à exercer cet art. Et vous qu’attendez-vous pour commencer?

 

Photo: Mathilde B.

Faut-il raccrocher les pointes à l’entrée en classe de Seconde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *