20181109_155015Ce 11 novembre 2018, nous commémorons le centenaire de l’Armistice, signé à Rethondes, qui a mis fin à la Première Guerre Mondiale. Cet événement nous offre l’opportunité de remplir notre devoir de mémoire. Mais qu’est ce que le devoir de mémoire ? 

Du dimanche 4 novembre au 11 novembre, le président Emmanuel Macron a entrepris un circuit commémoratif sans précédent à travers les champs de batailles et les hauts lieux de souvenirs de la Grande Guerre du Nord-Est de la France : Morhange, les Eparges,  Verdun, Reims,  La Flamengrie,  la Nécropole Nationale de Notre Dame de Lorette, Thiepval et Compiègne. Et aujourd’hui à Paris, dimanche 11 novembre 2018, près de 70 les chefs d’Etats participent au point d’orgue des commémorations liées à la fin de la Première Guerre Mondiale.

Mais les élèves de 1ère L1 et de 1ère L2 ont également effectué une partie du parcours du président de la République. Vendredi 9 novembre, ils ont visité les sites autour de Verdun. Leur journée s’est articulée autour des principaux champs de batailles comme les Eparges, le fort de Vaux, les cimetières militaires et l’ossuaire de Douaumont. Les deux guides encadrants ont rapporté des récits poignants sur le quotidien des poilus et notamment pendant la prise du Fort de Vaux. La visite de l’Ossuaire, qui abrite les restes de 130 000 soldats inconnus et la nécropole nationale rassemblant plus de 16 000 tombes de soldats, a permis de découvrir que des hommes travaillent encore ardemment pour identifier des soldats disparus et leur faire ériger une stèle sur la voûte de l’ossuaire. La reconnaissance à travers ces très nombreuses stèles montrent bien la nécessité de ce devoir de mémoire.

Le devoir de mémoire, expression apparue dans les années 90, désigne l’obligation morale de se souvenir d’un événement historique tragique et de ses victimes, afin de faire en sorte qu’un événement de ce type ne se reproduise pas. Il concerne donc tout le monde : chefs d’Etat comme élèves. A tous de l’entretenir !

Article écrit en collaboration par RemyJ et AlexandreM.

Photo « Vue la Nécropole nationale de l’Ossuaire de Douaumont » :   AlexandreM.

Le 11 du 11 : un centenaire pour se souvenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *