« On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans… » de Barbara Samson : Prévention contre le SIDA

Titre : « On est pas sérieux quand on a dix-sept ans… » barbara

Auteur : Barbara Samson, née en 1975, a été contaminée par le virus du SIDA à l’âge de dix-sept ans ; son témoignage a permis d’aborder ce sujet encore tabou à l’époque, d’organiser un programme de prévention dans les collèges, lycées, universités et entreprises aussi bien en France, qu’à l’étranger.

Genre : Roman autobiographique

Edition : Club France Loisirs Paris

Date de l’édition : juillet 1995

Nombre de pages : 230

Thèmes : drame, premier amour, virginité, SIDA, mensonges

Il lui avait dit « Maintenant, nous deux, c’est à la vie à la mort ».

Elle pensait que c’était une déclaration d’amour, alors qu’il venait de signer sa peine de mort…

Résumé :

Barbara, une adolescente difficile et instable de dix-sept ans, est envoyée dans une clinique pour soigner son anorexie. Là-bas, elle rencontre Antony, un garçon de vingt-huit ans qui adopte une attitude à la fois désinvolte et mystérieuse. Charmée, Barbara est prête à tout sacrifier pour lui, quitte à le laisser prendre sa virginité. Mais cette première fois tant redoutée n’est que le début de son cauchemar… Continuer la lecture de « « On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans… » de Barbara Samson : Prévention contre le SIDA »

Les Terminales et l’orientation : l’ANGOISSE !

ORIACTIONPour les Terminales, les choix futurs commencent à se consolider au fur et à mesure de l’année scolaire. Cependant, nous pouvons avouer que ce n’est pas une décision facile à prendre, l’angoisse règne même si on a déjà une idée de ce que l’on veut faire l’année prochaine ! Et des doutes s’installent… Si nous sommes quelque peu dubitatifs, des solutions existent. Prendre rendez-vous avec les conseillères d’orientation du lycée mais aussi faire les salons consacrés à l’orientation.  Au mois de novembre dernier a eu lieu ORIACTION  » le salon régional post-bac pour l’académie de Nancy-Metz » qui permet d’échanger avec des étudiants et des représentants des établissements du supérieur. Moi, qui m’y suis rendue avec ma classe, j’ai trouvé qu’il y avait un bon nombre de stands, ce qui pouvait permettre à chacun de se retrouver plus ou moins dans le ou les domaines qui les intéresse. Cependant les conditions de  »partage » étaient parfois difficiles à cause du bruit mais aussi à cause d’un espace qui était peut-être mal agencé. Continuer la lecture de « Les Terminales et l’orientation : l’ANGOISSE ! »