La rentrée des classes approche, sortez tous une copie : interro !

La rentrée des classes approche à grand pas, pour nous lycéens. Les salles de classe, les profs, les camarades, les copies… seront de retour ce lundi 4 septembre 2017 ! Mais qu’est-ce donc le plus important pour cette rentrée ? On se propose d’interroger certains élèves de notre lycée afin de connaître la réponse. 

classroom-2093744_960_720Tout d’abord, de nouveaux liens sociaux vont se tisser le jour de cette rentrée, ce qui paraît important dans une vie de lycéen, comme peut nous l’affirmer Bonnie, future seconde : « Pour cette rentrée, j’appréhende beaucoup étant donné que j’arrive dans un lycée sans mes plus proches amies. De ce fait, j’ai peur de ne pas réussir à faire de nouvelles rencontres. Pour moi, la rentrée n’est pas une journée banale, bien au contraire, c’est LE jour où je vais devoir essayer de me socialiser et de m’intégrer à ma future classe. Il n’y a pas vraiment de chose que je n’ai pas hâte de retrouver, vu que je suis très curieuse ! ». En terrain connu, l’intérêt de certains est misé sur les têtes déjà vues au sein de leur future classe, c’est l’avis de Claire, future 1ère L : « Je n’ai absolument pas peur ! Sauf de rater mon année, de devoir arrêter l’école et de devenir SDF… évidemment, je plaisante. La rentrée c’est le jour où on sait enfin si on est avec des gens que l’on n’aime pas et déprimer toute l’année, ou au contraire être dans une bonne classe. J’ai hâte de retrouver le CDI, qui est selon moi l’endroit le plus important de cette école… en revanche, je n’ai pas hâte de revoir la tête de certains… ».

Pour d’autres, la rentrée n’est qu’une continuité, une journée on ne peut plus normale, comme pourrait nous le dire Chanya, future 1ère L : « J’appréhende cette rentrée comme toutes les autres d’ailleurs. C’est le jour de l’année où les gens se présentent sous un nouveau jour (nouveau style, mais aussi du fait que les vacances auront permis de gagner un brin de maturité). Chaque rentrée, la question que tout étudiant se pose c’est : « serai-je dans la même classe que mes amis? » ou bien « aurai-je de bons professeurs? ». Pour moi, la rentrée est quelque chose de très anodin: rien ne change mis à part une reprise de cours après 2 mois de vacances. J’ai hâte de reprendre les cours d’Histoire-Géo qui est ma matière favorite, la bonne ambiance d’une bonne classe et de bons professeurs. Je ne souhaite en revanche pas, retrouver certains de mes anciens camarades. ».

Quelques uns devront mettre de côté certaines amitiés durant les heures de cours, ce que Mathilde, future 1ère L, annonce tristement : « J’appréhende beaucoup parce que je ne serai pas dans la même classe que ma meilleure amie vu qu’elle a choisi une autre filière. La rentrée pour moi, c’est le jour où on retrouve tout le monde et où on ne fait rien, ce qui est plutôt cool. J’ai envie de retrouver mes amis et les cours d’art plastiques, mais je n’ai pas vraiment envie de retrouver le stress des cours et les devoirs. ».

Les problèmes qui ont été posés au passé peuvent être source de peur pour l’avenir, mais essayer de voir la rentrée comme un nouveau départ peut être une motivation, c’est ce que Marie, future 1ère L nous explique : « J’ai peur de refaire une année pas terrible. La rentrée est importante car on se retrouve avec de nouvelles personnes, de nouveaux profs, un nouvel emploi du temps etc… J’ai hâte de reprendre les cours d’anglais mais moins hâte de reprendre les cours de sciences… ».

Evidemment, cette année promet d’être compliquée en vue des examens pour d’autres élèves, c’est ce qu’Elyn, future terminale ES nous affirme avec crainte : « J’ai peur de ne pas me sentir à l’aise dans ma classe. La rentrée pour moi est une nouvelle année qui commence, et pas la plus facile parce que c’est l’année du BAC pour moi. Je suis quand même contente de peut-être retrouver certains profs et mes amis. Mais je n’ai pas envie de retrouver les salles et les longues journées de cours. ».

Alors, rendez-vous lundi 4 septembre de 8 heures (7h30 pour les internes) à midi pour les secondes, et de 14 heures (13h pour les internes) à 16 heures pour les premières et terminales !

Bonne rentrée à tous !

« La Planète des singes : Suprématie » : le bouleversant périple de César

« La Planète des singes : Suprématie » est un film américain réalisé par Matt Reeves faisant suite aux films « Les Origines » sorti en 2011 et « L’Affrontement » paru en 2013. L’histoire se passe deux ans après les événements du film précédent, César et les singes vivent cachés dans la forêt car ils sont pourchassés par le colonel McCullough. Ils n’ont plus d’autres choix que de se rendre à la terre promise. Suite à un tragique événement, César se retrouve tiraillé entre son désire de vengeance et son désire de protéger ceux qui lui reste. En compagnie de Maurice l’Orang-Outan, Rocket, Luca le gorille, « Méchant singe » ainsi qu’une étrange petite humaine, il entreprend son voyage pour retrouver le colonel McCullough.

J’ai adoré ce troisième volet autant que les précédents, on est comme embarqué dans l’histoire, ainsi que prit par le sort des singes. J’ai beaucoup aimé les apparitions de Koba dans l’esprit de César pour représenter sa soif de vengeance et sa glissade vers le « coté obscur » si je ne puis dire. L’histoire n’est donc pas toute rose, bien au contraire, mais les moments pesants de l’histoire sont adoucis par la présence de la petite fille ainsi que par celle du « Méchant singe » (qui me fait penser à Dobby l’elfe de maison dans « Harry Potter » ).

Je recommande sans hésiter ce magnifique film si vous ne vous êtes pas encore décidé à aller le voir !

https://www.youtube.com/watch?v=-Dee3QkOLDo

 

 

« Atypical » : une série drôle et pleine d’humanité

21039906_518327755173132_1754448024_n« Atypical » est une nouvelle série originale de Netflix, de 8 épisodes créée par Robia Rashid, sortie le 11 août 2017. C’est une comédie montrant la vie de Sam, un adolescent atteint d’autisme. Celui-ci voudrait devenir un ado comme les autres et trouver l’amour, il se questionne donc sur la normalité. 

Je suis tombée sur cette série par pur hasard, et en lisant la description, j’ai désiré tenter l’expérience car j’ai rarement vu un tel sujet traité dans un feuilleton. Je trouvais donc le thème plein d’originalité et d’humanité. Bien évidemment, vu le nombre et la durée des épisodes, je l’ai visionné en très peu de temps. C’était tout de même intéressant de découvrir un peu plus en détails comment fonctionne quelqu’un atteint d’autisme, ainsi que toutes les difficultés que cela encourent. Découvrir l’autre et son fonctionnement, est une chose qui me semble importante dans la vie. Le petit côté humoristique ne m’a pas déplu, cela empêchait le traitement de l’histoire de tomber dans le pathos.

Alors si vous cherchez une petite série atypique, marrante et alliant humour et gravité, c’est celle-ci que vous devrez visionner !

« 13 raisons » : un roman saisissant

Comme vous l’avez sans doute vu dans un précédent article ou bien, sur le site Netflix en mars, une série est sortie au nom de « 13 reasons Why » dont le thème principal est la violence scolaire. Une lycéenne, prénommée Hannah Baker, nous raconte les raisons pour lesquelles elle a donné fin à sa vie, par le biais de cassettes envoyées aux principaux responsables. Désormais, j’aimerais vous faire part de mon avis sur le roman américain qui a inspiré cette série : « 13 raisons », écrit par Jay Asher en 2007. On se place dès le début de l’histoire dans la peau de Clay Jensen, comme dans la série.

21015285_517983405207567_768610060_n  

Ayant regardé et adoré la série « 13 reasons why », j’ai tout de suite voulu savoir ce qu’une histoire pareille donnait en livre et cela n’a pas été une déception. Quelques détails changent par rapport à la série, mais le bouquin est tout aussi saisissant, je l’ai quasiment lu d’une traite. Contrairement au feuilleton, tout est centré sur les émotions de Clay, découvrant la part de culpabilité de ses camarades, qui sont presque des inconnus aux yeux du lecteur. Le point positif, est que l’on comprend mieux les intentions et la personnalité de Clay. Malgré le fait que je connaissais déjà l’histoire, j’étais curieuse de savoir comment les choses seraient écrites. Passer des images à l’écrit, peut être intéressant à découvrir car les mots doivent être mieux choisis pour rendre le récit poignant.

Je ne regrette pas d’avoir lu ce livre, qui aborde des thèmes très importants, et poussent les témoins de harcèlement et harceleurs à agir avant qu’il ne soit trop tard… C’est une histoire qui nous remet tous en cause, car nous avons tous un rôle à jouer dans la vie de quelqu’un : soit nous la détruisons,  sans même y faire attention, soit nous la rendons plus belle…

Après avoir lu ce livre, vous vous rendrez compte que les dés sont jetés…

Mathilde, le talent au bout du crayon

Mathilde, future élève de première littéraire, nous parle de sa passion pour le dessin.

20979848_1944554229138737_1752117083_n

  • Depuis quand dessines-tu?         

J’ai commencé le dessin dès que j’ai pu tenir un crayon mais j’ai commencé à « bien » dessiner (anatomie, bases, etc.) qu’à l’âge de 10 ans, quand je commençais à m’intéresser beaucoup aux mangas.

  • Quelles sont tes principales motivations? 

Je jongle entre plusieurs styles qui s’articulent autour du manga.

  • Qu’est-ce qui t’inspires et t’aides le plus à faire tes dessins?

Je m’améliore beaucoup car je dessine tous les jours, c’est la clé du succès : s’entraîner tous les jours. Ce qui m’aide à progresser, c’est aussi les vidéos sur YouTube, qui peuvent parfois expliquer un truc précis comme par exemple : bien dessiner les mains.

  • Est-ce que tes dessins de femmes avec des rondeurs dénoncent quelque chose? Si oui, quoi? (longtemps affichés près du CDI)
J’ai voulu montrer ce que j’aime. Les femmes qui ont des formes ne reçoivent pas assez d’amour pour leur corps. Beaucoup de femmes sont comme ça et elles sont stigmatisées.
  • Est-ce que tu voudrais en faire un métier?

Oui, j’aimerais devenir animatrice de dessins animés !

Page Instagram des dessins de Mathilde : @chammiedraws

Une nouvelle extraordinaire ? La semaine EXTRA est déjà annoncée !

 La 4ème édition du festival ados au théâtre NEST de Thionville vient d’être annoncée ! De nouvelles pièces destinées aux adolescents nous seront présentées.

Des pièces telles que « Price », « Jours Radieux », « A house in Asia », « Longueurs d’onde », « Les imposteurs » seront jouées au Théâtre en Bois ou au Théâtre municipal de Thionville, le lieu changeant en fonction de la pièce choisie. Ce festival est en partenariat avec des lycées comme Hélène Boucher, Charlemagne et Colbert.

Personnellement, je ne connaissais pas la semaine EXTRA avant de découvrir celle de la saison passée et j’ai beaucoup aimé alors je vous conseille vivement d’y aller afin de découvrir les décors et surtout l’univers des spectacles !

20991331_1145253065574316_847969063_o

Retrouvez le compte à rebours de ce festival sur le site officiel du NEST: http://www.semaineextra.com

« Ici on like en direct! »: une nouvelle saison démarre au NEST

 


« Ici on like en direct ! » est le nom choisi pour regrouper les pièces de la saison 2017-2018 au théâtre NEST à Thionville.

Nous pourrons découvrir de nouvelles pièces telles que « La vie trépidante de Laura Wilson », « Le marchand de Venise », « Les serpents », « La passion de Félicité Barette », « Réversible » et bien d’autres encore. Ce n’est pas tout… Des pièces connues pourraient être rejouées, comme “La bonne éducation“ que j’ai particulièrement appréciée.

Si vous aimez le théâtre, c’est au NEST que vous devez vous rendre !

20991220_1145253102240979_640323466_o20968032_1145258505573772_2048261359_o

La Seyne-sur-mer : « scène ouverte sur la mer, scène ouverte sur la découverte »

Cet été, je suis partie durant la deuxième semaine d’août en vacances dans le Sud : des vacances organisées par le Centre Socio Culturel de Serémange/Erzange. Durant celles-ci, j’ai vécu des moments inoubliables à la Seyne-sur-mer dans le petit coin touristique des Sablettes.

IMG_1162

L’euphorie du départ a rendu l’ambiance chaleureuse durant les huit longues heures de trajet en train. A notre arrivée à l’EAJ, secteur ados des Sablettes, j’avoue avoir été triste d’être éloignée de ma famille mais la beauté du paysage m’a très vite réconfortée. Nous avons commencé par nous rendre à la mer lors de nos après-midi : où je passais la plupart de mon temps allongée sur le sable pour lire un bon bouquin, après quelques minutes de baignade. Après avoir bien profité de la plage, nous nous sommes lancés dans diverses activités : paddle, bouée tractée ou encore parachute ascensionnel… qui furent de belles expériences, du moins des activités intéressantes à tester. Pour ma part, j’ai préféré le parachute ascensionnel, qui nous donnait l’impression de flotter dans les airs, et nous laissait une vue splendide. Il y eut également des journées un peu plus « détente », où nous faisions un peu ce que l’on voulait entre : beach volley, pétanque, billard, ping-pong, ou une simple balade à la recherche de magnifiques paysages…

Niveau gastronomie, tous les snacks et restaurants du coin étaient présents pour satisfaire nos papilles gustatives. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié les glaces et milkshakes durant les balades du soir.

Je suis donc heureuse d’avoir pu respirer un nouvel air durant une semaine, d’avoir partagé de bons moments avec les personnes qui m’entouraient ainsi qu’avec les chouettes animateurs… le coin des Sablettes, est vraiment un endroit sympathique à visiter.

Valérian et la Cité des mille planètes, un film à ne pas manquer

Il y a peu de temps, je suis allée voir Valérian au cinéma. Ce film est réalisé par Luc Besson inspiré de la bande dessinée Valérian et Laureline. Il promettait un large succès notamment grâce à une bonne distribution des rôles. Effectivement, on retrouve Dane DeHaan dans le rôle de Valerian, Cara Delevingne qui joue Laureline ainsi que Rihanna pour interpréter Bubble. Valerian et Laureline sont des agents du Service Spatio-temporel et leur mission est d’établir la paix entre les nombreuses espèces qui cohabitent sur Alpha. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir la bande annonce. https://www.youtube.com/watch?v=DYJFtq8kVy8

C’est un film à voir de toute urgence.

« The OA » : une série hors du commun

The OA est une série américaine créée par Zal Batmanglij et Brit Marling (qui est aussi l’actrice principale de la série), diffusée depuis le 16 décembre 2016 sur Netflix. La série est un mélange entre fantastique, drame et science-fiction, et saura vous surprendre. Elle a une saison comportant 8 épisodes, et sa saison 2 est en cours de production. Tous les fans l’attendent avec impatience ! L’histoire tourne autour de Prairie, une jeune femme aveugle adoptée, ayant disparue. Du jour au lendemain, elle réapparaît sous le nom de « OA » en ayant recouvrer la vue ! 

23f85249348541.58b21a72931cc

Par curiosité, j’ai regardé le premier épisode, puis un autre, et encore un autre… je les ai dévorés en un rien de temps ! L’histoire est surprenante, étrange et curieuse, ce qui m’a poussé à vouloir en découvrir toujours plus. Dès le premier épisode, nous sommes plongés dans l’histoire saisissante de Prairie… racontant sa vie mouvementée, ses aventures étonnantes, puis ce qu’elle a bien connu : la vie et la mort.

C’est une série aussi troublante que géniale ! Tout est un mystère, mais tout est à découvrir…

Alors je vous invite vivement à regarder cette série qui dépasse la beauté de l’imaginaire, et sait donner des réponses sur l’inconnu…