Par : J. Berthe
Publié : 3 octobre 2015

Pas de fiche

Les fiches papier n’ont pas d’intéret du point de vue des apprentissages en maternelle. Elles peuvent seulement permettre d’évaluer, mais il est plus efficace d’évaluer les élèves en les observant quotidiennement.

Des supports papier sont utilisés malgré tout en classe : le cahier quotidiennement, la feuille d’écriture au velleda très souvent également et parfois des fiches placées sous pochette plastique pour permettre l’utilisation du feutre effaçable.

L’utilisation du velleda permet à l’enfant de pouvoir se tromper sans devoir tout recommencer ou de refaire un entraînement plusieurs fois jusqu’à réussir, en plusieurs jour par exemple. Ce qui permet de mieux maîtriser le temps. Il serait possible au terme de ces essais de donner un exemplaire à chaque élève mais par mesures écologiques et économiques, ces pratiques deviennent désuettes.

Des exemples de ces fiches seront consultables sur ce site.

EXEMPLES

- les fiches sur les obliques sont apparues nécessaires pour travailler les deux gestes qui ont été un peu oubliés pendant l’été et qui sont utiles pour tracer certaines lettre majuscules telles que A, V, M, N... ; il s’agit de bien "monter en penchant", interrompre le geste et "redescendre en penchant" ou inversement sans arrondi entre les deux traces

- la fiche du labyrinthe dont on trouve la sortie en passant par les i ; il a pour intérêt d’offrir une occasion supplémentaire, après les cartes à manipuler de discriminer visuellement différentes graphies de cette lettre (capitale, scripte ou cursive) mélangées avec beaucoup d’autres

Portfolio automatique :