Vous êtes ici : Accueil > Classe mirabelle (Grands de M. BERTHE) > Souvenirs 2017-2018 > Visite culturelle de la Place Stanislas
Par : J. Berthe
Publié : 22 février 2018

Visite culturelle de la Place Stanislas

Même s’ils passent souvent sur la place Stanislas, les enfants ne prennent pas l’habitude d’observer les détails importants et ont rarement eu l’occasion de se pencher sur des aspects de son histoire.

Cette visite commentée a eu pour but de leur apporter un autre regard, plus pointu.

Avant la visite, plusieurs séances d’observations et d’analyse de photos leur ont permis de focaliser leur attention sur les différents bâtiments qui entourent la place et sur des éléments culturels et historiques.

Ils ont appris à distinguer l’Opéra de Lorraine, du Musée des Beaux Arts et à reconnaître la porte Héré l’Hötel de ville et la cathédrale.

Les éléments symbolisant le monarchie sont remarqués : le "bleu du roi", la fleur de Lys et les couronnes.

Le doigt de Stanislas dont on pourrait penser qu’il est pointé vers le médaillon de son gendre Louis XV qui est installé au sommet de la porte Héré.

Et enfin Emmanuel Héré lui même, l’architecte de la place, dont la statue est cachée sur le droite de la porte Héré et auquel nous sommes allés rendre visite.

Nous avons aussi observé des éléments de la mythologie :

La fontaine Amphitrite, déesse de la mer et des monstres marins et la fontaine Neptune, dieu des eaux vives et des sources. Hercule perché en haut de la porte Héré.

A cette époque, l’accès aux livres était très limité et réservé aux élites. Ils coûtaient très cher et l’ignorance des citoyens permettait de les manipuler facilement, de les contrôler. C’est en s’informant qu’on apprend à réfléchir, à s’ouvrir aux autres et à rechercher l’égalité par exemple. Les éléments sculptés (comme ces fontaines ou toutes les statues ou bas reliefs présents autour de cette place) ou peints (vitraux des églises par exemple) représentaient la seule possibilité pour les gens du peuple, d’accéder à une ébauche de culture personnelle et collective.

 

En arrivant sur le place, les enfants étaient comme ébahis en apercevant les détails analysés ensemble, qu’il (re)découvraient en réel. 

Il y a aussi le secret du livre enfermé sous l’étoile : un recueil de textes écrits par des lorrains au moment de la rénovation de la place. Ces textes pourront être lus dans le futur, lorsque la place sera remaniée.