Vous êtes ici : Accueil > Vie de l’école > Intervention de deux personnes non voyantes au cycle 3
Publié : 5 novembre 2018

Intervention de deux personnes non voyantes au cycle 3

Lundi 5 novembre, Élodie et Christiane, deux personnes non voyantes sont venues nous voir accompagnées de leurs deux chiens guides, Faya et Hélium. C’est une de leurs amies, Denise qui les avaient emmenées jusqu’à nous. Ensuite, Jean-Marc qui est famille d’accueil pour jeunes chiens nous a rejoints avec Osmose, qui n’a que deux mois et demi. Tous les trois sont des labradors.

On a appris beaucoup de choses :
80 % des personnes non voyantes n’osent pas sortir seules de chez elles tant cela peut-être difficile.
Elles peuvent alors se faire accompagner par des amis, de la famille, ou faire venir des services à la maison.
Parmi les 20 % qui sortent seuls, elles peuvent utiliser la canne blanche (c’est à la fois un prolongement du bras qui permet de déceler les obstacles au sol et un signal envoyé aux autres « Attention, personne mal voyante ». Ce signe est universel, c’est-à-dire, le même partout dans le monde). L’inconvénient de la canne c’est qu’avec, on ne repère pas les obstacles en hauteur.
Elles peuvent aussi avoir recours à un chien guide. On a appris que leur sélection est très dure et leur éducation assez longue : il faut au moins deux ans :

  • quelques mois en famille d’accueil (ce sont des bénévoles) où le chiot vivra le plus de situations différentes possibles tout en respectant des règles strictes. Le chien a alors le droit d’aller partout sauf 2 endroits : « là où on travaille avec la nourriture » et « là où on donne des soins ».
  • ensuite le chien suit plusieurs stages avec des éducateurs de chien guide (c’est un métier, ce ne sont plus des bénévoles) et le chien passe un examen (un certificat d’aptitude qui comporte 70 situations à valider).

La personne malvoyante qui reçoit un chien doit remplir un dossier pour qu’on trouve le chien qui lui corresponde le mieux possible et rencontrer un instructeur de locomotion : il faut d’abord savoir se déplacer avec une canne blanche avant de recevoir un chien guide.
Le chien est gratuit, le receveur doit en prendre soin, apprendre à chercher des tiques, le laver..., le nourrir et prendre une assurance pour sa santé.
Le chien reconnait beaucoup de mots et obéit très bien. Son rôle principal est d’assurer la sécurité de la personne, il ne désobéit que lorsqu’il y a danger.

On a bien écouté et on a posé beaucoup de questions, c’était très intéressant.
Ensuite on a caressé les chiens, ils ont adoré, et nous aussi !
On a également appris qu’un chien qui porte un harnais est au travail, il ne faut pas le caresser sans demander car ça le déconcentre.