Vous êtes ici : Accueil > La vie des classes > Mr BECH > Jeudi 07 mai. La ferme du Sonvaux aux Eparges
Publié : 9 mai 2015

Jeudi 07 mai. La ferme du Sonvaux aux Eparges

 Déjeuner à la ferme avec le pique nique fourni par le gîte de Beaumont. Détente dans le manège. Nadja m’a dit que lors de la construction du manège un obus avait été trouvé.

 Apparté : l’an dernier, l’historien qui avait reçu la classe précédente aux Eparges, avait raconté que, dans des villages, les obus qui entouraient les monuments aux morts se sont avérés en parfait état de fonctionnement...

 La ferme du Sonvaux pratique l’élevage de nombreuses espèces dont certaines sont très anciennes. Elle a pour vocation de préserver un patrimoine biologique et historique précieux associé à l’équitation.

 Les enfants guidés par Idaline, ravis, ont fait le tour des animaux. Certains étant dans les prés, j’ai ajouté leurs photos prises lors de ma visite préparatoire. Il y a de quoi craquer ! Cris de surprise, éclats de voix, distribution de maïs et caresses à profusion. Oh ! C’est tout doux ! On ne sait plus où donner de la tête.

 Labourage d’antan. L’esprit d’équipe, une grande coordination et de la vigueur sont nécessaires pour bien tracer son sillon. Manipuler la charrue n’est pas évident. Semer fait mal au dos et les grains doivent être espacés de 5 cm sinon le "vieux" fera tout recommencer... (dixit Nadja). A l’époque, l’espérance de vie avoisinait les 45 ans et les enfants étaient mis à contribution très tôt.

Frédéric a conduit un âne pour herser et recouvrir les grains de blé. Bon, ça pourra aller.

 Atelier sur le rôle des animaux dans le civil et durant la guerre, atelier sur les noms des instruments agricoles et leurs fonctions. Maintenant, ils sont plus grands et tirés par des tracteurs.

 Dans les salles : harnais, selles, colliers d’épaule, rênes, mors,...fabriqués ici dans la plus pure tradition tapissent les murs.

 Patrimoine du village : parcours en petits groupes, avec un plan et des photos durant la guerre et récentes. Pauses et observation. Des passages du livre ’ Ceux de 14" de Maurice Genevoix, blessé aux Eparges en 1915 sont imprimés sur des murs près de sa statue. Lecture à voix haute. 

Nous reprenons le car avec regret. Cette ferme est une belle destination dominicale. Merci chaleureux à Nadja et à ses amis.

Portfolio automatique :