CIRCONSCRIPTION DE TOUL

Vous êtes ici: Accueil  >  Pédagogie >  Pédagogie et didactique >  Education Morale et Civique >  Pas d’âge pour être solidaires (EMC partageons !)

Education Morale et Civique

Pas d’âge pour être solidaires (EMC partageons !)

Découvrez ces propositions de séquences sur le site EMC Partageons ! pour aborder la thématique de la solidarité au cycle 2, au cycle 3 et au cycle 4.



"Expliquer par des mots simples la fraternité et la solidarité" (programmes EMC 2018) n’est peut-être pas chose aisée. Alors, pour aider nos élèves à construire leurs valeurs morales et civiques avant de parvenir à les définir, la séquence propose de parcourir différentes situations de solidarité. D’abord éloignées des élèves, nous nous rapprocherons progressivement de leurs préoccupations, jusqu’à leur demander d’illustrer eux-mêmes la notion. La solidarité faisant passer l’autre avant ses intérêts personnels, cette séquence permettra à chacun de développer sa conscience d’un sentiment d’appartenance et de l’engagement citoyen, appuyés sur les principes fondamentaux d’empathie et d’entraide.

- Parcours C2
Pas d’âge pour être solidaire, pas besoin d’être expert en lecture non plus !
Les élèves de cycle 2 devront trier ce qui pour eux est de la solidarité et ce qui n’en est pas, après avoir écouté une version adaptée de la fable La Colombe et la Fourmi (Jean de La Fontaine).
La séance 2 est un défi artistique : produire une photographie représentant la valeur SOLIDARITÉ.

- Parcours C3
Les élèves de cycle 3 devront classer les images qui évoquent pour eux la fable La Colombe et la Fourmi (Jean de La Fontaine), et celles qui ne l’évoquent pas. Ils devront nommer chacune des deux catégories.
La séance 2 est un défi artistique : produire une photographie représentant la valeur SOLIDARITÉ.

- Parcours C4
La séquence de cycle 4 propose une alternance entre Français et Histoire-Géographie-EMC. Elle met en avant la complémentarité entre les disciplines au collège.
La séance 1 repose également sur la fable de Jean de la Fontaine. Les élèves devront y repérer les mots appartenant au champ lexical de la solidarité, justifier leurs réponses, avant de chercher à définir la valeur.
“Est-ce facile d’être solidaire ?” Telle est la question du débat qui sera proposé en séance 2.
Enfin, la séance 3 est un défi littéraire : écrire l’acrostiche de SOLIDAIRE.

Dans la même rubrique