Verdun 2016

Je remercie les professeurs et les jeunes qui se sont investis dans cette commémoration du Centenaire. Je leur adresse ici ma reconnaissance et ma fierté.

Patrick Pique, IEN Lettres-Histoire-Géographie

13322213_1140410902676380_7906583855928933680_n

 

Fiers d’avoir montré, que vous n’étiez pas morts pour rien, vous, les combattants de Verdun, Français et Allemands, dont les os reposent ensemble dans les cryptes de Douaumont. C’est vous qui avez, par votre sacrifice, réussi à engendrer cette belle jeunesse qui est passée sur vos tombes aujourd’hui pour vous rencontrer.
Vous étiez en 1916 cette jeunesse pleine de vie qui est venue mourir sur les champs de bataille de la grande guerre pour notre liberté ! Nous sommes la jeunesse de Verdun aujourd’hui !

Merci à mes élèves. Aujourd’hui, ils ont été magnifiques !
Les poilus de 14-18 disaient « Qui n’a pas vu Verdun, n’a pas vu la guerre », je dirais « Qui n’a pas vu Verdun aujourd’hui n’a pas vu la vie ». Volker Schlöndorff l’a admirablement bien montré dans sa mise en scène.

Frédéric Dorémus, formateur et professeur de Lettres-Histoire-Géographie