Visite du palais abbatial à Gorze

Nous  sommes rentrés et  nous avons vu des  statues imaginaires. Après,  on a été dans le  jardin de fleurs .Là,  on a vu des sculptures en pierre: on  a fait un petit jeu avec des fiches ; dessus il  y avait des photos et il fallait retrouver les photos des sculptures sur les  murs.

Nolann Amélia

Le matin, nous avons visité le palais abbatial. Nous avons aussi vu des sculptures . Et nous avons fait un petit jeu : la maîtresse nous a donné une photo et on devait trouver la bonne sculpture.

Titoine  Jules

Etude d’un tableau Napoléon sur son trône d ’empereur, un tableau qui parle !!!!

Nous avons étudié ce tableau en classe !!!!

Que peut on voir sur ce tableau ?

Quels sont les insignes du pouvoir ?  La couronne de laurier  , le manteau de velours rouge doublé d hermine et parsemé d ‘abeilles d’or , le sceptre surmonté de la statuette de  Charlemagne , La main de justice , le trône et l estrade qui le rehausse

Les autres signes ? La légion d’honneur , l ‘épée de Charlemagne ? les abeilles , les aigles ….

NAPOLEON cloture la suite des dynasties qui sont toutes évoquées : les abeilles pour les Mérovingiens , Charlemagne , l ‘épée et le globe terrestre pour les Carolingiens , sceptre et main de justice pour les Capétiens . Il apparaît comme la clé de voûte d’un édifice qui se termine avec lui .

Portraits cm2

le thème du travail en art plastique était le portrait

Il fallait compléter une photocopie d’un visage coupé en deux !!!

de très beaux résultats .

Les CM2 à PARIS !!!

A  l invitation de la Municipalité et de la commission Jeunes présidée par Mr SUAIRE , tous les élèves de cm2 sont allés à Paris le Lundi 28 octobre . Journée bien remplie , après un passage au restaurant pour y déguster des moules , tous sont allés au pied de la Tour Eiffel , au Trocadéro. Longeant les quais de Seine à pied nous sommes allés ensuite à L Assemblée Nationale pour y découvrir le Palais Bourbon et la fonction de députés …

SORTIE AU FORT WAGNER A VERNY

Lundi 17 juin après-midi Les CM2 de l’école primaire sont allés découvrir le Fort Wagner qui se trouve à Verny.

1- Construction et aménagements:

groupe fortifié l'Aisne Fort Wagner

Le groupe fortifié l’Aisne devait protéger la vallée de la Seille, non loin de Verny. Cette mission devait être facilitée par une inondation défensive, verrouillant ainsi tout le sud du front de Metz. Construit entre 1904 et 1910, l’ouvrage fortifié prend le nom de Feste Wagner, en hommage à Julius Wagner, général allemand responsable de l’A.K.O. Appartenant aux forts de Metz, le fort fait partie des ouvrages de deuxième génération. Il a donc pu bénéficier des dernières innovations, autant dans le domaine de l’armement que des commodités de vie. Il bénéficie d’un luxe sans pareil pour l’époque : chauffage central, toilettes, four à pain, usine électrique, téléphone, et eau courante. Le tout avec une solidité à tout épreuve grâce à l’utilisation nouvelle et massive du béton et de l’acier. Un réseau de galeries souterraines permettait de relier les différents points du groupe fortifié, couvrant une superficie de plus de 40 ha6. L’artillerie du fort pouvait tirer jusqu’à deux tonnes d’obus à la minute, grâce à ses pièces de 5,3 cm, 10 et même 15 cm. Les 4 casernes fortifiées pouvaient recevoir 4 Infanteriekompanien, 2 MG-Kompanien, 2 Artilleriebatterien, 3 Pionier-Sektionen, soit un total de 1 250 hommes. L’ouvrage disposait de 15 coupoles d’observation et de 51 postes de guet. Pas moins de 1 950 m de galeries souterraines relient les différents postes de l’ouvrage. Le groupe fortifié disposait de 2 200 m3 d’eau. Enfin, 7 moteurs diesel, de 30cv chacun6, fournissaient l’énergie nécessaire à son fonctionnement.

2-Contexte historique :

Pendant l’Annexion, Metz, dont la garnison allemande oscille entre 15 000 et 20 000 hommes au début de la période et dépasse 25 000 hommes avant la Première Guerre mondiale, devient progressivement la première place forte du Reich allemand. La Feste Wagner complète la Seconde ceinture fortifiée de Metz composée des Festen Wagner, Kronprinz (1899 – 1905), Leipzig (1907-1912), Kaiserin (1899-1905), Lothringen (1899-1905), Freiherr von der Goltz (1907-1916), Haeseler (1899-1905), Prinz Regent Luitpold (1907-1914) et Infanterie-Werk Belle-Croix (1908-1914). La place forte de Metz faisait partie d’un programme de fortifications plus vaste, appelé « Moselstellung » et englobant des forteresses disséminées dans la vallée de la Moselle entre Thionville et Metz. À cette fin, ces deux villes étaient spécialement desservies par la Kanonenbahn, une ligne de chemin de fer stratégique. L’objectif de l’Allemagne était de se protéger contre une attaque française visant à reprendre le Reichsland Elsaß-Lothringen à l’Empire allemand. À partir de 1899, le Plan Schlieffen de l’état-major allemand conçut les fortifications de la Moselstellung, comme un verrou destiné à bloquer l’avance éventuelle des troupes françaises en cas de conflit. Ce concept de ligne fortifiée sur la Moselle constituait une innovation significative par rapport au système Séré de Rivières développé par les Français. Il inspirera plus tard les ingénieurs de la Ligne Maginot.

3-Affectations successives:

À partir de 1890, la relève dans les forts est assurée par les troupes du XVIe Corps d’Armée stationnées à Metz et à Thionville. Durant la Première Guerre mondiale, le fort n’intervient que pour soutenir le front, et ne souffre d’aucun combat. Son artillerie se révèle efficace. Sa position de base arrière lui permet de se voir décoré de superbes fresques, encore visibles aujourd’hui. En 1919, comme l’ensemble des forts de Metz, il est livré sans combat à l’armée française. Son confort et ses prouesses technologiques impressionnent l’État-major français, qui en tirera de précieux enseignements pour la construction de la future ligne Maginot. Pendant l’Entre-Deux-Guerres, le fort sert de dépôt pour des pièces d’artillerie lourde sur voie ferrée. Réinvesti par l’armée allemande en 1940, il est désaffecté en 1945. Le fort n’est pas remilitarisé, mais simplement maintenu en l’état, avant d’être pillé dans les années 1970. Depuis 1982, l’Association pour la découverte de la fortification messine (ADFM) gère le site. Le fort de Verny est le seul de la ceinture fortifiée messine à être ouvert à la visite du public.

VACANCES AVRIL Bonnes vacances !!!

je vous souhaite de bonnes vacances de printemps .
On n’oublie pas de lire le livre COURSE POURSUITE .
Au 6 MAI en pleine forme . Le Maître MR SUAIRE

RENCONTRE de RUGBY du 12 avril au RC METZ

ce vendredi les élèves de cm2 ont participé a une rencontre de rugby sur le terrain du RC METZ qui termine notre cycle Rugby. Il y avait 4 groupes de niveau A-B-C-D . Tous les élèves se sont bien battus et ont donné le maximum sur le terrain . Bravo à tous !!!
Voici quelques photos souvenirs …

Le jardin de l école

Tous les vendredis après midi la classe de CP jardine si il ne pleut pas.La première séance nous avons bêché pour préparer la terre pour les plantations, et nous avons ôté les feuilles mortes des fraisiers.La deuxième séance , nous avons fini de bêcher puis nous avons griffé pour casser les mottes de terre.Avec la serfouette,nous avons arraché les mauvaises herbes.

Nous avons observé les boutons du muscaris  et  de la tulipe. Les iris poussent mais il n’y a que des feuilles.

Nous avons vu beaucoup de vers de terre, une  coccinelle et une araignée.

Nous apprenons plein de choses, et ce vendredi nous avons semé des petites pois!

La classe de CP

VALIDATION du A1 Anglais

Les élèves viennent de passer les évaluations afin de valider le niveau A1 en anglais . Voici les résultats globaux de réussite par domaine pour la classe.

REAGIR et DIALOGUER : 96,88 % de réussite
COMPRENDRE à L’ORAL : 84,72 % de réussite
PARLER EN CONTINU : 93,06 % de réussite
LIRE : 91,67 % de réussite
ECRIRE : 96,67 % de réussite

SECURITE ROUTIERE – A.P.E.R

Mardi 9 avril les élèves ont passé les épreuves théoriques et pratiques pour l’obtention de l’A.P.E.R . 2 gendarmes sont venus dans la classe pour faire passer des tests sur le code de la route , pour tester les connaissances des élèves en terme de sécurité routière . La partie pratique sur un vélo s’est déroulée sur le parking où un parcours a été aménagé