Compte-rendu de lecture : les bandes-annonces de livres

Détails

" Compte-rendu
de lecture : les bandes-annonces de livres
"

Auteurs du scénario et établissement : Laureline LEMOINE (professeur documentaliste ), Cindy HARTH (lettres) - Collège de Baccarat (54)

laureline.lemoine@ac-nancy-metz.fr

Scénario diffusé dans le cadre du TRAAM documentation 2014-2015

Il s'agit pour les élèves de rendre compte de leur lecture d'un roman en créant une vidéo basée sur quelques « phrases-choc », citations, images et musique, à la manière d'une bande-annonce de film. Ensuite, ils doivent justifier leurs choix à l'oral devant la classe. En bonus, les professeurs remettent des oscars aux élèves (meilleure photographie, meilleure musique, etc...), en justifiant également ces choix.

L'idée est venue d'un exemple de bande – annonce de livre projetée lors d'une conférence d'Anne Cordier, dans le but de démontrer que le copier-coller pouvait aussi être une activité artistique à part entière. Très vite, il nous est apparu que la bande annonce de livre comme type de production pouvait servir d'autres objectifs disciplinaires, documentaires, et éducatifs. Elle est aussi une façon de moderniser le compte-rendu de lecture, un exercice souvent vécu comme fastidieux pour les élèves, qui ont tendance à aller chercher les résumés et avis de lecteurs sur internet plutôt que d'en faire une analyse personnelle.

Cette séquence nous a permis en outre de valider (en étant certaines de leur acquisition) plusieurs compétences du socle commun.

Version PDF imprimable

OBJECTIFS

Objectifs info documentaires :

  • Définir et manipuler des mot-clés
  • Présenter à l'oral sa démarche de production d'un document

  • Appliquer la déontologie du droit d'auteur : références et licences libres.

Objectifs disciplinaires :

  • Créer un document vidéo rendant compte de sa lecture
  • Utiliser les principes de l'argumentation pour justifier ses choix.
  • Développer ses compétences à l'oral.

Compétences du socle commun de connaissances et de compétences visées / PACIFI

SOCLE COMMUN :

- Dégager, par écrit ou oralement, l'essentiel d'un texte lu

- Traiter une image, un son ou une vidéo

- Lire et employer différents langages : textes - graphiques - cartes - images –musique

- Utiliser les logiciels et les services à disposition

- Organiser la composition du document, prévoir sa présentation en fonction de sa destination

- Chercher et sélectionner l'information demandée

- Être sensible aux enjeux esthétiques et humains d'un texte littéraire

- Être autonome dans son travail : savoir l'organiser, le planifier, l'anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles

- S'intégrer et coopérer dans un projet collectif

- Formuler clairement un propos simple

- Développer de façon suivie un propos en public sur un sujet déterminé

Prérequis :

Connaître le fonctionnement des groupes de travail sur Place et connaître ses codes de connexion.

Connaître le principe de références et savoir copier-coller des images et l'adresse d'un site web.

RESSOURCES PEDAGOGIQUES

Documents fournis à l’élève :

(Mise à disposition : documents papier, utilisation de l’ENT ?)

- Le dossier personnel (papier) est remis à l'élève au moment de la présentation de la séquence.

- le dossier-exemple d'Hunger Games (papier) est donné à chaque élève (ou seulement déposé dans le Groupe de travail sur PLACE).

- Le mode d'emploi (papier) du logiciel est donné à chaque groupe à la première séance en salle informatique.

- La grille d'évaluation de la bande-annonce est projetée en salle info pendant les séances de création de la bande-annonce

Ces documents sont aussi disponibles dans le groupe de travail dédié, sur l'ENT PLACE (avec la bande-annonce exemple Hunger games).

Ressources utilisées :

(Ressources papier, numériques, en ligne…..)

Le logiciel Windows Movie Maker (ancienne version)

Le site auboutdufil.com

Google image

Banques d'images libres de droits (nous n'avons pas eu le temps de travailler cette question cette année)

La bande-annonce exemple Hunger games.

Les groupes de travail de L'ENT PLACE.


MODALITES DE MISE EN ŒUVRE

Niveau :

3ème (mais peut se faire sans difficulté majeure sur
d'autres niveaux)

Effectif :

24

Nombre de séances prévues :

5 (8 à 10 heures, mais cette séquence peut-être fractionnée, et raccourcie en fonction des objectifs privilégiés)

Travail individuel, de groupe ?

Travail initial à la maison en individuel, puis travaux en séances par groupe.

Durée :

3h (mais peut se faire en 2H à 2H30)

Intervenants :

Professeur-documentaliste (référent numérique pédagogique),
professeur de lettres

Support horaire (emploi du temps classe ? heure de permanence,? Dispositifs ?...) :

Heures d'enseignement de lettres. ( + possibilité de travailler pendant leurs heures de permanence au CDI )

Lieu :

Salle disposant d'un TBI, et salle informatique.

Différenciation envisagée (consignes, tâches, supports, formes d’aides…)

- Remédiation possible pour certains élèves au CDI, pendant leurs heures de permanence.

- Les élèves très à l'aise ont la possibilité de retoucher ou créer leurs propres images grâce au logiciel Paint.net ou Gimp, ainsi que de faire un montage de plusieurs musiques grâce au logiciel Audacity.

- L'aide apportée par le professeur lors de la constitution des phrases et le choix des citations et images se situe surtout dans l'aide à la verbalisation de la pensée de l'élève : cela est une étape facilitant le passage à l'écrit. Pour les élèves les plus en difficulté, des propositions de mots-clés peuvent leur être données.

- L'aide apportée par le professeur doit être minime lors de la création technique de la bande-annonce : le but étant qu'ils travaillent en autonomie et se tournent plutôt vers leurs camarades s'ils rencontrent une difficulté. Les professeurs les aident dans les choix de reformulation, ou en cas de problème technique non réglable par le mode d'emploi. Ils peuvent aider les plus en difficulté dans la lecture du mode d'emploi, notamment en le lisant à voix haute. (Un mode d'emploi vidéo peut également être mise à disposition dans le groupe de travail de l'ENT, en cas d'élèves dyslexiques par exemple)

Un temps d'une demie-heure est laissé au élèves à la fin des créations de la majorité des bandes-annonces : ils peuvent s'auto-évaluer grâce à la grille, aller voir celles de leur camarades, leur donner des conseils, aider ceux qui n'ont pas terminé, discuter avec leurs enseignants. C'est seulement au terme de ce temps d'échange que les vidéos finales doivent être envoyées sur le groupe de travail.

Matériel (vidéoprojecteur ou TBI, nombre d’ordinateurs, logiciels à installer…) :

- TBI (ou vidéo-projecteur avec enceintes) ,

- Autant d'ordinateurs que de groupes,

- Installer Windows Movie Maker (nous avons utilisé l'ancienne version 2.6, mais vous pouvez utiliser le logiciel de votre choix, en adaptant le mode d'emploi. L'intérêt ici était la réutilisation chez eux, pour leurs futurs projets personnels : logiciel connu, gratuit, téléchargeable sans difficulté, prise en main facile …)

- Installer Paint.net (ou Gimp), et Audacity (au cas où certains en éprouvent le besoin).

- Chaque élève doit avoir une clé USB (pour pallier aux absences d'élèves dont la session avait le projet en mémoire, le manque de Place dans les espaces de stockage du réseau, etc....) et ses codes de connexion au réseau et à l'ENT.

(Windows Movie Maker a refusé certaines musiques du site auboutdufil.com : il suffit de les reconvertir en mp3 ou wav avec Quick média converter avant de les intégrer au projet)

DEROULEMENT

Description du déroulement des séances de la séquence ou de la séance :

En amont : les élèves ont reçu par groupe des livres à lire (puisés dans les séries de français : les élèves sont par groupe de trois, et ont le même livre à lire. Dans la mesure du possible, chaque groupe a un livre différent à lire. Sachant que la comparaison de bandes annonces sur le même livre est aussi très intéressante, car les bandes annonces sont très différentes d'un groupe à l'autre)

- Séance 1 : 1H co-animation : présentation de la séquence, questions-réponses. Distribution du dossier personnel, visionnage de la BA exemple Hunger games, et du dossier-exemple. DM personnel : remplir le dossier. 2 modalités sont possibles, par tableau ou par questionnaire, l'élève choisi celle qui lui convient le mieux. (le dossier peut être évalué). ATTENTION : il faut bien rappeler aux élèves d'enregistrer les images et la musique sélectionnées...

- Séance 2 : 1h professeur de lettres (ou co-animation) : par groupe, les élèves mettent en commun leur dossier, et en réalisent un nouveau, identique, pour le groupe, en puisant le meilleur de chaque dossier. Le professeur valide le dossier (le dossier de groupe peut être évalué)

- Séance 3 : 3 à 4h en salle info, en co-animation : réalisation de la bande annonce avec le logiciel windows movie maker (ATTENTION : le mode d'emploi proposé correspond à l'ancienne version du logiciel). Temps de concertation entre élèves et auto-évaluation. (il est important de leur laisser le temps de réaliser une vidéo dont ils seront fiers, car la qualité de l'argumentation en dépend beaucoup)

- Séance 4 : 1 à 2h : professeur de lettres : l'argumentation : Quels sont les points forts et les points faibles de votre bande-annonce ? comment justifier de vos choix ? Quelles critiques peut-on vous faire ? Comment les contrer ? L'enjeu : recevoir l'oscar de la meilleure bande-annonce : l'oral sera déterminant.

-Séance 5 : 2h : co-animation : passage à l'oral des groupes, visionnage de toutes les bandes-annonces, remise des oscars.

PRODUCTION ATTENDUE

Exposé oral, écrit, diaporama, site, blog …….

  • Bande-annonce vidéo par groupe, postée sur le groupe de travail de l'ENT, et dans l'espace CDI.
  • Justification orale des choix formels utilisés dans la vidéo, par groupe.

EVALUATION

Modalités d’évaluation des apprentissages

(Notation, autoévaluation….) / Compétences évaluées

Une grille d'évaluation a été établie pour évaluer la bande-annonce et l'oral. Elle donne lieu à une note sur 20. Elle correspond aux contenus attendus. L'aisance à l'oral, le travail en équipe , la capacité à s'organiser sont évaluées en parallèle à travers une validation des compétences correspondantes du socle commun.

Des phases d'auto-évaluation, plus ou moins implicites, sont présentes tout au long de la séquence :

-lorsque le groupe choisi parmi toutes les productions personnelles quelles images, citations, phrases ou musique choisir,

-lors de la création de la bande-annonce : les élèves doivent vérifier qu'elle correspond à chaque critère de la grille projetée.

Les compétences évaluables du socle commun :

- Dégager, par écrit ou oralement, l'essentiel d'un texte lu

- Traiter une image, un son ou une vidéo

- Lire et employer différents langages : textes - graphiques - cartes - images –musique

- Être sensible aux enjeux esthétiques et humains d'un texte littéraire

- Être autonome dans son travail : savoir l'organiser, le planifier, l'anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles

- Formuler clairement un propos simple

- Développer de façon suivie un propos en public sur un sujet déterminé

- Lors de la préparation de la justification des choix à l'oral : les élèves sont incités à argumenter en identifiant et en expliquant les points forts et les points faible de leur bande-annonce.

BILAN

Synthèse de la séquence/séance, remédiation envisagée ?

Bilan :

- tous les élèves ont été particulièrement motivés et impliqués dans cette séquence. L'exercice a instauré un bel esprit d'équipe entre eux et leurs deux professeurs.

- Le seul manque d'implication s'est vu au début : le remplissage des fiches individuelles devait se faire pendant les vacances. Or de nombreux élèves n'avaient pratiquement rien fait au retour en classe. Le travail de groupe concernant les choix des meilleures phrases, photos, etc... a été plus long que prévu à cause de cela. L'an prochain, le travail individuel sera peut-être fractionné et donné au fur et à mesure, pendant les semaines de cours, pour un meilleur suivi.

- Le bilan général est vraiment très positif : Au niveau documentaire, l'importance du mot-clé prend tout son sens, lorsque les élèves doivent trouver des phrases concises sonnant comme des slogans. De plus, la recherche d'images provoque une véritable interrogation sur ce qu'il faut taper dans la barre de recherche (les phrases de marchent pas, il n'y a pas de question à recopier, mais souvent qu'une idée symbolique à trouver). La notification des références n'a pas été perçue comme quelque chose d'aussi « désagréable » que d'habitude, grâce à la création d'un véritable générique. Les élèves ont rapidement pris en main le logiciel. Ils ont une certaine réticence à utiliser le mode d'emploi et préfèrent demander, mais le recours à un mode d'emploi était aussi un objectif d'apprentissage. La justification orale prépare d'une autre façon à l'épreuve d'histoire des arts, car il s'agit d'un document qu'ils ont créé, dont ils maîtrisent le sens et les codes. Ils se sont d'ailleurs montrés plutôt pertinents, défendaient de façon intelligente et critique leur bande-annonce, et - surtout - en étant à l'aise, en confiance, et fiers d'eux.

- Au niveau disciplinaire, cela nous a montré qu'il n'est nul besoin d'un résumé pour montrer à son professeur qu'on a lu et compris le livre. La justification des choix formels de la bande-annonce est plus facile pour les élèves que d'expliquer ce qu'ils ont aimé ou pas dans le livre, ce qui ressort tout de même dans l'oral, mais plus naturellement. Ce que nous avons particulièrement apprécié (et que nous n'avions pas prévu), c'est que l’interprétation personnelle est nettement plus visible avec les bandes-annonces vidéo qu'avec des comptes-rendus plus traditionnels. La personnalité des élèves transparaît autant que le livre lui-même, et la vidéo nous a montré de façon flagrante ce qu'ils avaient vu, ressenti, compris ou pas... Véritablement comme si nous relisions le livre à travers leurs yeux.

- l'an prochain, nous intégrerons mieux la partie sur l'argumentation du programme de lettres, et nous travaillerons plus sur la question des licences libres de droits : nous présenterons les élèves comme de véritables créateurs de médias diffusables avant de présenter ces licences. Utiliser des images libres de droits (en plus du site musical imposé cette année) sera une possibilité offerte aux élèves, car cela leur permettrait d'être diffusable sur You tube et autres sites web. Ainsi, il y aurait une raison concrète et valorisante à l'utilisation de ces licences, ce qui est rarement le cas du point de vue des élèves. Ces modalités nous permettront peut-être de sortir de l'aspect moralisateur que l'on trouve souvent lorsqu'on aborde le thème du droit d'auteur, et qui ne touche pas vraiment les élèves.

- Un aspect technique peut être également développé grâce à cette séquence : les restrictions de recherches de Google. Partir de la recherche d'images est plus parlant pour les élèves. Le transfert est facile à faire pour les recherches textuelles ensuite.

- C'est aussi une activité qui peut facilement devenir un club-lecture au CDI.. Une belle façon de valoriser les coups de cœurs des élèves, et bandes-annonces à projeter pour les CDI qui ont le matériel adéquat.

   

   

Espace Dépôt