SVT Lorraine > Géologie Lorraine > Calcaire à entroques >

Calcaire à entroques : 3. Description

La carrière (fig.2) est ouverte dans les Calcaires du Muschelkalk (Ladinien)(fig.3).

Très vaste, elle permet de nombreuses observations, mais étant en exploitation, la position et l'apparence des fronts de taille peut rapidement être modifiée.

Fig. 2: Vue partielle de la carrière

Fig. 3: Niveaux calcaires exploités et leur position stratigraphique (données chiffrées = âges en millions d'années - © BRGM).

Au sommet de la carrière, les premiers bancs calcaires sont très riches en encrines (Encrinus liliiformis)(fig.4).

Fig. 4: Fossiles d'encrines dans les calcaires triasiques

Ils surplombent des calcaires plus massifs gris bleu qui virent au jaune par altération (fig.5). Ces calcaires sont fortement diaclasés, ce qui rend les fronts de taille instables et leur approche périlleuse.

Fig. 5: Calcaires massifs gris-bleu en partie altérés avec poches d'argiles de décarbonatation

Ces calcaires sont au moins en partie dolomitisés.

Attention: Ne pas rester près des parois rocheuses qui menacent de s'ébouler. Porter un casque, obligatoire sur un chantier.

Ces calcaires souvent riches en entroques peuvent aussi contenir de petites oolithes (fig.6) et des traces d'activité d'animaux fouisseurs (terriers de vers ...). Ce sont des bio-oo-calcarénites.

Fig. 6: Passées oolithiques dans le calcaire

La roche est fortement diaclasée, de nombreuses figures de dissolution sous contrainte (stylolithes) sont visibles (fig.7).

Fig. 7: Stylolithes attestant des contraintes en compression subies par les roches

Les figures de dissolution "karstiques" (fig..8) au niveau des diaclases sont nombreuses.

Fig. 8: Action de la dissolution des carbonates mettant en relief des stratifications obliques

Des argiles brunes "de décarbonatation" (fig.5 et 8) comblent les petits entonnoirs de dissolution. Elles montrent que le calcaire contient des impuretés argileuses et que donc en plus de contenir des carbonates de magnésium, il est légérement marneux.

Des stratifications obliques (fig.8) mises en relief par l'érosion, attestent d'un milieu de sédimentation avec une dynamique hydraulique importante (dunes hydrauliques, courants forts, tempêtes ...).

Le dépôt a eu lieu dans un environnement marin, de plateforme carbonatée (1), assez agité (présence de bioclastes, d'oolithes, de stratifications croisées...), mais pas très éloigné du domaine continental (présence d'une pollution argileuse dans les calcaires).

(1) BOURQUIN S. et DURAND M. (2007) - International Field Workshop on ‘The Triassic of eastern France’ - Livret d'excursion - Mémoires Géosciences Rennes, hors-série n°5, 80 pages.


Auteur : Philippe MARTIN

Suite Retourner à l'accueil Géologie de la Lorraine Suite Suite de la fiche Marey (88) : 4. Activités réalisables

Contact : Roger CHALOT (Géologie) - Christophe MARCINIAK (Réalisation)