SVT Lorraine > Géologie Lorraine > Carrières et cimenteries de Héming >

Carrières et cimenteries de Héming : 3. Description

LES ROCHES

Le site comprend deux carrières : Le Barlot (240 ha) et La Forge (58 ha). Deux formations du Muschelkalk (Trias moyen) y sont exploitées : le Calcaire à entroques et le Calcaire à Cératites.

Le Calcaire à entroques

D’une épaisseur totale de 5 à 10 m, il se présente en bancs épais gris ou beiges, séparés par de minces intercalations marneuses. La base est un calcaire massif à entroques abondantes et à débris coquilliers .
Plusieurs intercalations dolomitiques existent. Elles sont plus claires que le calcaire et d’aspect terreux. Elles correspondent à des épisodes saumâtres au cours de la sédimentation.


Vue d’ensemble des calcaires à entroques

La forme des entroques caractérise l'espèce Encrinus liliformis, du Trias moyen (Muschelkalk).
La dispersion des articles de crinoïdes après la mort des animaux atteste d'un milieu de sédimentation agité peu profond

 


Echantillon de calcaire à entroques


Le Calcaire à Cératites

Il a une épaisseur de 45 à 50 m. Sa stratification est bien marquée, par l’alternance de bancs calcaires gris clairs séparés par des intercalations argilo-marneuses, qui correspond à la succession de séquences sédimentaires.


Séquence sédimentaire dans le calcaire à Cératites

Chaque séquence se termine par un diastème plus ou moins ondulé qui atteste d’un épisode érosif. Les bancs calcaires montrent de nombreux terriers créés par les animaux fouisseurs qui parcouraient le sédiment. Il existe des bancs riches en térébratules. Les Cératites ne sont pas rares.


Vue d’ensemble du calcaire à Cératites : séquences sédimentaires


Cératites nodosus (Ladinien, Trias moyen)


Terriers dans un banc calcaire


Surface d’un banc calcaire

La tectonique cénozoïque a peu affecté les couches. L’ensemble présente un faible pendage vers l’ouest, mais non perceptible à l’échelle de la carrière. Les surfaces structurales sont faiblement ondulées. Quelques failles à faible rejet affectent les couches.


Faille dans le calcaire à Cératites
(le plan de faille est subparallèle au front de taille)


L’EXPLOITATION

L’exploitant attribue des noms aux différents faciès comme « bloc », « crassin », « calcaire marneux », etc.… (indiqués sur la coupe stratigraphique). Chacun a une teneur en carbonate de calcium connue qui va de 60 % dans les « argiles utiles » à 97 % dans le « bloc » (base du calcaire à entroques). La partie supérieure pauvre en calcaire porte le nom de « découverte ». Elle est enlevée en premier lors de l’exploitation et mise en remblai.

Le gisement est exploité par gradins de 10 à 12m, sur une hauteur totale de 30 à 40m, selon la localisation du front de taille. Chaque année 2,5 millions de tonnes de roches sont extraits des carrières, dont la moitié est utilisée pour faire du ciment. Le reste est mis en remblais et terrils.

La fabrication du ciment nécessite un mélange comprenant 80 % de carbonate de calcium et 20 % d’argile (contient silice, fer et alumine indispensables). Le mélange est concassé, broyé et cuit à 1450°C. Le produit obtenu, le clinker, est broyé en une poudre, le ciment.

La protection de l’environnement est prise en compte :

- Filtres à poussières
- Bassins de rétention de l’eau de ruissellement
- Valorisation de déchets comme combustibles (économie de fuel) ou ajoutés au mélange avant cuisson (oxydes de fer, cendres)
- Remise en état du site après exploitation

Les fronts de taille sont progressivement remblayés au fur et à mesure de leur exploitation afin d’en assurer la sécurité. Les anciens fronts ont été recolonisés par la végétation. L’un des remblais dans la carrière du Barlot a fait l’objet d’une revégétalisation sur ses versants avec des aulnes. Des terrils sont composés de l’excédent d’argile, récupéré après criblage des matériaux extraits. Le plus ancien a bénéficié de plantations de pins noirs et d’aulnes blancs.

 


Auteurs : Roger CHALOT - Claudette DIDIERJEAN

Suite Retourner à l'accueil Géologie de la Lorraine Suite Suite de la fiche Héming (57) : 4. Activités réalisables

Contact : Roger CHALOT (Géologie) - Christophe MARCINIAK (Réalisation)