[Interview] – Colette Sodoyez, comédienne de doublage

Bonjour tout le monde, il y a de cela quelques jours j’ai contacté Colette Sodoyez : comédienne de doublage. J’ai réussi à lui poser quelques questions pour le JD 3.0 et elle a gentiment voulue y répondre !

Elle est notamment la voix de la maman de Franklin, Daphné dans Winx Club, Helen Hunt dans The sessions …

  •        Comment devient-on comédien de doublage ?  En quoi consiste-t-il ?

Avant de devenir comédien de doublage, on est avant tout un(e) comédien(ne). On suit une formation dans une école supérieure comme le conservatoire, l’insas, l’IAD. C’est en sortant de l’école qu’on a envie d’explorer toutes les facettes de notre métier. Il y a le théâtre, les tournages, l’improvisation, la voix…. Dans le secteur de la voix il y a la pub radio, les audio-livres, le doublage,…. On est curieux de savoir comment ça se passe alors on pousse la porte des studios et on se renseigne. La seule manière d’entrer dans le secteur est d’assister suffisamment de fois à des sessions de doublage pour comprendre comment ça marche. Une fois qu’on se sent plus ou moins d’attaque, on demande au directeur artistique (DA), qui dirige la session d’enregistrement, si on peut faire un essai. Si l’essai est probant alors le DA vous inscrits dans son fichier et essayera de vous engager d’abord sur des ambiances et petits rôles et ensuite le chemin continue. Il faut rencontrer plusieurs DA, être humble et patient. Il faut montrer sa tête, ne pas hésiter à envoyer un message aux DA pour qu’ils se rappellent de vous.

  •             Comment se passent les séances ?

Les séancesRésultat de recherche d'images pour "colette sodoyez" d’enregistrement peuvent durer de 15 minutes à 8h par jour. Tout dépendra de votre rôle. Quand vous arrivez en studio le DA vous explique le film, le rôle, le contexte. Vous ne voyez jamais le film avant de venir en studio. Vous le découvrez au moment même et pas forcément dans l’ordre. Si vous doublez le rôle principal, vous commencerez peut-être par le milieu du film car le comédien qui double l’autre personnage n’était libre qu’à ce moment là. Le film est divisé en « boucles ». Une boucle fait environ 1min. On regarde la boucle en V.O une ou deux fois, on regarde ce que fait le comédien original, on lit la bande rythmo qui défile en dessous de l’image et ensuite on se lance. On repasse la scène sans le son et l’ingénieur du son enregistre votre voix. La bande rythmo est en fait le texte écrit des dialogues. Elle est synchronisée avec l’image. Elle a été écrite en amont par un adaptateur/détecteur. Le détecteur détecte (en notant des signes sur la rythmo) les ouvertures et fermetures de bouche, les labiales,… ensuite l’adaptateur retranscrit le texte de façon à ce que les ouvertures et fermetures de bouche soient au bon endroit.

  •            Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce travail ?

J’adore travailler chaque jour sur des produits différents, rencontrer tous les jours d’autres comédiens. J’aime découvrir des rôles et des comédiens étrangers. C’est un honneur de doubler certains produits. C ‘est rigolo aussi comment tel ou tel directeur artistique vous perçoit et sur quel genre de rôle il vous caste. 

  •            Quels ont été vos plus grands « rôles » en tant que comédienne de doublage ?

La maman tortue dans Franklin? ;o))). J’ai adoré doubler Helen Hunt dans The sessions ou Kate Blanchett dans Thruth ou encore Patricia Arquette dans Vijay and I. Mais il y en a tellement que j’ai adoré… Des séries aussi comme Manhattan, Transparent, Finding Carter, Necessary roughness,… En 22 ans de carrière, il y a des centaines de rôles que j’ai adoré! 

  •            Votre métier ouvre t’il des portes à d’autres projets et opportunités (cinémas, théâtre…) ?

Pas vraiment. Sauf peut-être que cela vous donne l’opportunité de rencontrer des acteurs que vous ne rencontreriez peut être pas dans les théâtres où vous avez l’habitude de jouer… Les amitiés sont nombreuses et c’est vrai que cela peut déboucher sur de nouveaux projets.

  •            Certains appellent les comédiens de doublages (à tort) : doubleurs. Qu’en pensez-vous ?

Oui pourquoi pas sauf que c’est un peu réducteur peut-être. On est comédien avant tout.

  •            Comment devenez-vous « une voix » ? Passez-vous des castings ? Qui choisit ?

On passe des castings, on travaille, on est consciencieux, on arrive à l’heure, on est positif… En plus du talent, tout ça joue aussi énormément sur l’envie des DA d’engager tel ou tel comédien. Soit le client ne demande pas de casting, dans ce cas c’est le DA à qui on a confié le projet qui choisit les acteurs qui lui semble le mieux correspondre à l’âge, à l’énergie de l’acteur original. Soit le client demande un casting. Dans ce cas le DA proposera 3 comédiens sur les 2 ou 3 rôles importants du film. Les 3 comédiens viendront en studio enregistrer un bout de scène. Le client écoutera les voix et choisira celle qui correspond le mieux à son avis.

  •            Depuis quelques temps, de plus en plus de critiquent apparaissent sur Internet par rapport aux versions Françaises de certaines séries, films … Qu’en pensez-vous ?

C’est comme pour tout, il y a des critiques constructives et des critiques inutiles, blessantes… Je ne vais que rarement voir ce qui se dit. Je ne suis pas fan des blogs et autres réseaux sociaux. Ce qui est certain c’est qu’il y a des inconditionnels de mangas et autres séries qui ont un avis bien tranché sur la version originale et qui peuvent parfois nous aider à comprendre le sens de tel ou tel personnages (surtout pour les mangas). Ils nous aident parfois à retrouver les voix françaises de tel ou tel acteur. Il y a des fans de doublages qui me contactent via mon site internet pour me prévenir que la saison X ou Y est dejà sortie en Italie et savoir si j’ai déjà été contactée car mon personnage revient. C’est amusant.

(extraits de deux prestations vocales par Colette Sodoyez venant de son site internet)

         Vous pouvez retrouvez toutes ses actualités sur son site internet :

https://colette.jimdo.com/

Interview faite par Fabio pour le JD 3.0
Merci de ne pas recopier sans les mentions @JD 3.0 @Colette Sodoyez et @Fabio Audia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *