Séminaire CAVL des 10 et 11 décembre 2020

Lors de ce séminaire 4 temps d’échanges ont été mis en place autour des projets des élèves élus pour améliorer la vie dans les établissements. Ces temps d’échanges vont se poursuivre par la mise en place d’actions et leur concrétisation en lien avec les CVL.

Projet orientation : rencontre avec Laurent Chaput, physicien et membre de l’institut universitaire de France pour la participation des élus au CAVL à la construction d’un colloque international autour des sciences et de la littérature. Entre 40 et 50 lycéens de l’académie pourront participer à cet événement qui aura lieu en juin pour fêter les 30 ans de l’IUF. Susciter des vocations par l’opportunité de rencontrer des personnalités scientifiques à la pointe de leur domaine sur le plan international. Action : cibler les élèves à inviter qui ne sont pas forcément les meilleurs mais qui sont curieux d’une rencontre avec des scientifiques sur un ensemble de thématiques. Le colloque doit toucher aussi bien des littéraires, que des scientifiques, que des lycéens en filières professionnelles ou des élèves engagés dans les causes environnementales par exemple.

Conférence EDD : « ono mondo – expédition » avec Sophie Simonin et Tobias Carter. Témoignage sur le réchauffement climatique, mais aussi une aventure humaine guidée par l’engagement pour la cause environnementale. Connaissances techniques, expériences scientifiques, récit de vie et propositions d’actions dans les établissements et dans son quotidien pour ralentir ce réchauffement. L’association propose d’intervenir dans les établissements. Action : faire connaitre ce projet qui mêle sensibilisation, formation et engagement.
https://www.unumondo.org/fr/accueil/

Projet lutte contre les violences sexuelles et sexistes : rencontre avec Lola Favre étudiante à sciences po Lille et en stage avec Laurence Ukropina chargée de mission lutte contre les discriminations. Comment diffuser des messages clairs pour lutter contre la banalisation de violences. Lola Favre s’appuie sur des échanges avec des lycéens et collégiens au sein de divers établissements tout au long du mois de novembre. Elle fait 3 propositions d’action. 1) Affiches chocs et précises qui rappellent à la loi, exemple : « main volante » = agression sexuelle = délit, baiser volé = agression sexuelle = délit¨(proposition des élèves : frotteur = geste déplacé ? non = agresseur). 2) réaliser des fiches qui mettent en lien les situations et les textes de lois en direction cette fois des adultes. 3) réaliser un quizz à partir de situations et des textes de loi. Les élèves proposent de réaliser des vidéos sur le même principe.

Santé, prévenir les comportements addictifs : rencontre avec le docteur Bisch, psychiatre addictologue, responsable de la maison des addictions à Nancy et des consultations jeunes consommateur sur le sud de la Meurthe et Moselle. Présentation d’un projet d’enquête académique auprès des élèves sur la perception d’une publicité sur les consoles de jeu. Échanges sur la façon de mieux repérer et mieux accompagner les usages problématiques en s’appuyant sur 3 facteurs : 1) individuel (les fragilités des personnes), 2) nature du produit (connaissance fiables), 3) environnement (est-ce que dans le milieu dans lequel je vis c’est socialement acceptable ou socialement nécessaire (se conformer à), quel environnement favorable peut-on imaginer qui permettrait de stopper l’usage problématique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *