Semaines de l’engagement du 14 septembre au 3 octobre 2020. Témoignages des élus au CAVL

En juillet, à partir des témoignages de tous les élus au CAVL de la mandature 2018-2020, 4 élus, Enora, Romane, Victor, Marc ont réalisé des capsules vidéos.

La diversité des parcours scolaires des élèves, leurs différents degrés d’investissement et leur sensibilité montrent ce que le mot « engagement » a signifié pour eux pendant cette période.

Vous trouverez ci-dessous un recueil de l’ensemble de leurs témoignages et les 7 capsules qu’ils ont réalisées :

Semaines de l’engagement du 14 septembre au 3 octobre 2020. Information et mobilisation.

Lors de cette première semaine de l’engagement, les élus de l’académie Nancy-Metz se mobilisent pour faire connaitre les instances, pour échanger sur leurs projets réalisés et à venir. Une bonne occasion de revenir aussi sur les motifs de leur engagement et ce que cet engagement leur apporte.

Exemple cette semaine des lycées Jean-Baptiste Jacques Augustin de Saint Dié, Cormontaigne à Metz et Saint-Exupéry à Fameck.

Au lycée Cormontaigne à Metz, les élèves tiennent une permanence pour expliquer les différentes instances où s’investir : le CVL, la MDL, les éco-délégués, les ambassadeurs harcèlement… Information par les pairs pour mieux partager sur ce que l’engagement apporte !
Au lycée Saint-Exupéry à Fameck, les élèves intéressés par l’engagement ont rempli un coupon au moment de leur inscription et ils ont été réunis. Beaucoup de secondes qui partagent tous le goût d’aider. Échanges sur leur engagement extérieur : jeune sapeur pompier, culture, sport, lutte contre les violences et les préjugés parce que « mon frère a été victime de harcèlement pendant l’école primaire, je sais ce que ça fait à l’école et dans la famille »… Échanges aussi sur leur engagement au collège : »j’étais médiatrice, est-ce que ça existe au lycée ? ». Présentation des actions menées et en cours, la webradio, le projet EDD en partenariat avec la LPO. Échanges avec Paul qui souhaite s’engager au CAVL cette année.

Les semaines de l’engagement lycéen et collégien

Les semaines de rentrée avec les référents vie lycéenne en visioconférence ont permis de faire le point sur l’organisation de ce début d’année.

Les semaines de l’engagement commencent aujourd’hui lundi 14 septembre, jusqu’au 3 octobre.

Au programme dans les collèges et lycées :

  • campagne d’affichage
  • mobilisation des élus CVL encore présents (tenus de stand, présentation de kakémono sur les actions réalisées les années passées…)
  • mobilisation des référents EDD, égalités filles-garçons, laïcité, professeurs principaux (intervention dans des classes, conférence-débat pause méridienne…)
  • sensibilisation dans les classes, information dans les classes pour les candidatures des élèves de 2nd
  • réunion plénière, assemblée des délégués
  • rédaction des professions de foi
  • préparation du matériel de vote

Les conseillères et conseillers principales-aux d’éducation au cœur de la démocratie collégienne et lycéenne !


Circulaire de rentrée 2020 et vie lycéenne

La circulaire de rentrée du 10 juillet 2020 consacre un paragraphe à la démocratie scolaire :

C. Dynamiser la participation des élèves à la vie des collèges et des lycées

La démocratie scolaire constitue un élément essentiel de la vie des établissements car elle renforce la cohésion entre élèves et avec les équipes éducatives. La crise sanitaire que notre pays a traversée s’est traduite par la mobilisation sans précédent des élus lycéens au service de leurs camarades. L’engagement des élèves dans la vie de leur établissement est un élément fondamental de leur apprentissage des valeurs démocratiques et de la culture de l’engagement. L’année prochaine sera l’occasion d’échanger avec les élèves sur les moyens d’enrichir la vie démocratique des collégiens notamment.

La réussite de nos élèves dépend de la mobilisation individuelle et collective. Plus que jamais en cette rentrée 2020, l’École de la République doit être à l’avant-poste du progrès social.

Circulaire du 10-7-2020 – Circulaire de rentrée

Chantiers jeunes

Pendant l’été, engagez-vous dans des chantiers jeunes ! Les chantiers de jeunes rassemblent de jeunes bénévoles et ils ont pour but la restauration du patrimoine bâti ou la construction de bâtiments. Ils sont fréquemment multinationaux et permettent ainsi des échanges culturels.

La situation sanitaire rend l’accueil de jeunes internationaux très difficile cette année, les associations qui accueillent habituellement ces chantiers à forte plus-value interculturelle ont cependant tenu à maintenir leur activité en accueillant plus de jeunes locaux

N’hésitez pas à prendre contact avec les structures organisatrices pour vous renseigner !

Certains chantiers proposent un accueil à partir de 15 ou 16 ans, d’autres n’accueillent que des majeurs, certains proposent un hébergement en dur, d’autres un hébergement sous tente … vous trouverez les liens dans le document ci-dessus et plus d’infos sur le lien ci-dessous :

https://info-jeunes-grandest.fr/fiches/engagement-2/etre-benevole/les-chantiers-de-jeunes-benevoles/

« Penser ensemble le monde demain »

C’est le thème d’EphéMEDI@ le nouveau journal collaboratif académique à destination des élèves qui a été lancé en partenariat avec le CLEMI, la DAAC et la DAVL.

L’objectif est une publication tous les 15 jours. Le comité de rédaction, constitué d’élèves et d’adultes est encore à constituer.

Le journal est ouvert aux contributions de tous les élèves de l’académie, sur le thème : « Penser ensemble le monde demain ». Découvrez le numéro Zéro, et le numéro 1. Voyez ici comment Participer.

Doté de multiples ressources, c’est aussi un lieu où vous trouverez des informations sur le droit à l’image, les techniques rédactionnelles…

Un projet qui se poursuivra l’an prochain.

https://www4.ac-nancy-metz.fr/clemi/ephemedia/

Réunion du groupe d’action académique contre les violences LGBTI – le 11 juin 2020

Le recteur a lancé la première réunion du nouveau groupe d’action contre les lgbtphobies avec les associations, l’université Lorraine, des représentants des personnels et des lycéens.

L’académie passe de friendly à alliée dans cette cause !


souligne Marc Grandidier, élu CAVL de l’académie

Les associations saluent la campagne nationale de l’éducation nationale de l’an dernier qui a eu un fort impact. Avec des affiches qui ne sont pas cachées derrière une armoire. Conséquences à Metz une augmentation des sollicitations pour l’association Couleurs Gaies qui est au maximum de ses interventions possibles. Cela ne semble pas être le cas pour toutes les associations qui manquent peut-être encore de visibilité. Certaines sont aussi moins mobiles.

Couleurs gaies précise que la formation dans les établissements est nécessaire car il a beaucoup de pièges et de biais à éviter. Elle cite notamment le problème de la concurrence victimaire.

Laurence Ukropina, déléguée égalité fille-garçon et lutte contre les discriminations au sein de l’académie, précise qu’une des grosses difficultés est l’identification des problèmes car les discriminations sont largement non intentionnelles, elles ne sont pas forcément visibles.

Près d’une vingtaine d’acteurs étaient présents et deux groupes de travail se sont créés : l’un sur la communication et l’autre sur la formation.

Préparer la reprise avec les CVC et CVL

Les enjeux de la rentrée post-confinement sont multiples, notamment :

Faire le bilan de la période, diagnostiquer les besoins, faire le lien entre les instances pour apporter des solutions, mobiliser la vie lycéenne et collégienne pour permettre l’émergence de réponses adaptées aux établissements….

Le ministère a réalisé une note début mai afin que les établissements s’appuient sur les élus au CVL, les délégués de classe, les élèves des CVC pour répondre à ces enjeux. La note précise les enjeux, les conduites à tenir et propose des activités à mener :

Réunions des élus au conseil académique de la vie lycéenne

Depuis le début du confinement, le 16 mars 2020, les élus au conseil académique de la Vie Lycéenne ont été réunis à 4 reprises par monsieur le Recteur. Le 25 mars, le 6 avril, le 21 avril et le dernier échange a eu lieu le 7 mai. Des réunions régulières qui témoignent du rôle important de l’instance lycéenne.

A chaque fois, un groupe de 8 à 10 élus lycéens était réuni. Ces échanges ont permis d’accompagner les élèves dans le pas à pas du confinement, qui régulièrement voit son lot de questionnement : continuité pédagogique, baccalauréat, orientation, déconfinement… Les échanges ont parfois permis de co-construire des actions, de prendre le pouls de la vie et des préoccupations lycéennes, de répondre aux questions et aux inquiétudes, de relever les difficultés, de retenir les suggestions et propositions des élèves.

Ces échanges ont été une formidable occasion de mettre en valeur le rôle des élus lycéens qui se sont appuyés sur leur page instagram et le réseau des élus CVL pour représenter les lycéens.

Ils se sont questionnés sur ce qu’ils pouvaient apporter à leurs camarades. Ils ont déployés des actions en fonction des problématiques qui apparaissaient lors de cette période. Ils se sont appuyés sur des valeurs et des causes qui leur sont importantes : prévention et lutte contre le harcèlement et le cyber-harcèlement, soutien aux soignants, tutorat entre pairs. Ils ont participé aux projets « nation-apprenante ».

Le 7 mai, les lycéens ont échangé sur le déconfinement, le rôle des CVL dans le retour en classe, les projets de tutorat entre pairs, la lutte contre l’homophobie et les LGBT phobies, la création d’un journal académique de la vie lycéenne. Les échanges se sont achevés sur la valorisation du rôle d’élu lycéen et sur la prochaine campagne électorale pour les CVL et le CAVL qui aura déjà lieu à la rentrée. Il leur faudra alors passer le flambeau après 2 années où ils ont porté, participé, accompagné de nombreux changements au niveau national, académique et au sein de leur établissement : réforme des lycées, environnement et développement durable, crise du COVID-19.

Et si on parlait des règles ?

Lors d’un échange entre les élus du CAVL et monsieur le recteur le 6 avril 2020, Sabrina Mauray, élue de la circonscription de Metz-Thionville a soulevé la question des règles et des protections hygiéniques « sujet qui reste tabou ou peu abordé en collège et lycée ». Elle proposait de mettre facilement à disposition des élèves, des protections féminines et d’organiser des réunions dans les établissements scolaires pour aborder ce sujet.

Marc Grandidier, élu de la circonscription de Nancy-Toul-Lunéville, a ensuite relayé une émission de radio consacrée au sujet et réalisée par des élèves du lycée Chopin, à Nancy :

https://soundcloud.com/chopeps

Marc a interviewé les 3 lycéennes, Margot Morosi, Micha Puskarczyk et Azadée Grimberg qui ont construit cette émission, pour connaitre leurs motivations. Elles lui décrivent leurs actions pour faire avancer les choses :

Cette question de mise à disposition de protections pour les filles n’est pas anodine. Récemment, l’Écosse a adopté la gratuité pour les protections périodiques de toutes les femmes.

« J’avais douze ans je crois à cette époque j’étais pas très avancé, du moins sur certaines choses, sur d’autres oui, mais sur certaines non, et tous les matins on s’retrouvait dans la cour avec trois filles et deux garçons. (…) un matin j’arrive elle était pas là, et alors une des deux autres filles a dit que c’était normal, hier elle l’avait appelée et elle lui avait dit qu’elle avait mal au ventre, et alors l’autre garçon a dit ah elle a ses règles ? et la fille a dit t’as tout compris, et moi j’ai dit c’est quoi les règles ? et là ils se sont regardés tous les deux l’air de dire c’est qui ce paysan ? Et voilà, à chaque fois que j’y repense, j’en frissonne de honte. Alors qu’en fait j’devrais pas. Y’a pas de honte ».

F. Bégeaudeau « Entre les murs » p.201