Classes de première et terminale, enseignement obligatoire série L

Programmes et objectifs

L’enseignement obligatoire du théâtre en série littéraire approche le théâtre dans la diversité de ses formes, de ses modes de création et de diffusion. Il associe trois composantes essentielles : la pratique théâtrale, l’école du spectateur et l’approche culturelle (esthétique, historique et critique). Ces trois composantes sont constamment mises en relation afin que la pratique artistique des élèves et leur expérience de spectateur nourrissent leur relation à la culture théâtrale. Enrichies par la rencontre du plateau et la fréquentation du spectacle vivant, les connaissances acquises par les élèves peuvent ainsi être authentiquement assimilées.

En raison de ces interactions, la mise en œuvre de l’enseignement du théâtre est assurée par une équipe partenariale composée d’un enseignant aux compétences reconnues en théâtre et d’un artiste professionnel engagé dans un travail de création et soucieux de la transmission de son art. Cette mise en œuvre s’envisage également en liaison avec des institutions théâtrales : théâtres nationaux, centres dramatiques nationaux, scènes nationales, scènes conventionnées, théâtres municipaux, compagnies, conservatoires, associations habilitées. Le double regard du professeur et de l’artiste, la confrontation des points de vue, les allers-retours du texte au plateau permettent à l’élève de faire l’expérience d’un processus de création théâtrale, avec ce qu’il exige de maîtrise, de savoir-faire, de réflexion dramaturgique, mais aussi de créativité, de sensibilité et d’imagination.

L’enseignement du théâtre accorde une place particulière au travail du groupe. Le théâtre est en effet une pratique collective, où les intuitions individuelles et les imaginaires singuliers doivent entrer en relation les uns avec les autres et s’articuler dans un ensemble artistique cohérent sous le regard de spectateurs, réels ou potentiels. Aussi le jeu, nourri des propositions de chacun, est-il sans cesse mis à l’épreuve du groupe, de sa participation ou de son regard. À mesure qu’il avance dans sa pratique du plateau, l’élève est progressivement initié à une autonomie dans le jeu et incité à faire des propositions.

Essentielle dans ce parcours, la pratique régulière de spectateur permet de découvrir comment la création théâtrale d’aujourd’hui, dans sa diversité, fait elle-même dialoguer l’invention scénique et la réflexion : au théâtre, on pense aussi avec le corps et l’espace. Les rencontres avec les artistes, autour de spectacles vus, sont aussi l’occasion pour les élèves de découvrir, par des témoignages sur les processus de création, des exemples concrets de ce va-et-vient entre invention scénique et pensée, ainsi que de s’ouvrir par ce moyen aux enjeux artistiques du théâtre.

 

Programme et compétences à acquérir

Détails dans le Bulletin officiel spécial n°9 du 30 septembre 2010

http://www.education.gouv.fr/cid53325/mene1019677a.html

 

Nature de l’épreuve

L’épreuve de théâtre, affectée du coefficient 6, comprend deux parties : une partie écrite et une partie pratique suivie d’un entretien. Chacune des parties compte pour la moitié de la note globale.

Objectifs de l’épreuve

L’épreuve évalue les capacités du candidat à analyser des documents, à mettre en relation une pratique réfléchie du plateau et une culture théâtrale maîtrisée (connaissance du programme, spectacles vus) pour construire un propos structuré en réponse aux consignes du sujet choisi.

 

Partie écrite de l’épreuve obligatoire : culture théâtrale et artistique

 

Durée: 3h30

Coefficient 3

Deux sujets au choix sont proposés au candidat. Chaque sujet est accompagné de documents iconographiques. Des documents écrits peuvent également être proposés. Pour les deux types de sujet, la rédaction peut être complétée par d’autres formes graphiques : croquis, schémas, collages d’éléments textuels ou iconographiques découpés dans les documents.

La consultation des textes du programme limitatif de référence est autorisée pendant l’épreuve.

– Sujet 1 au choix

Ce sujet porte sur l’élaboration d’un projet théâtral cohérent. En réponse aux consignes du sujet, le candidat analyse les documents proposés et élabore un projet personnel en justifiant ses choix. Situé en amont de la représentation, ce type de sujet sollicite les qualités d’imagination, d’inventivité et d’argumentation du candidat.

– Sujet 2 au choix

Ce sujet porte sur l’analyse d’une ou de plusieurs réalisations théâtrales. Situé en aval de la représentation, il évalue les capacités d’analyse dramaturgique du candidat et leur mise en œuvre dans un propos organisé. En réponse aux consignes du sujet, le candidat identifie les partis pris esthétiques qui ont présidé à la création d’un ou de plusieurs spectacles mettant en scène l’œuvre de l’un des auteurs du programme limitatif. Le sujet peut encourager le candidat à donner un point de vue personnel au terme de son étude.

 

Partie orale de l’épreuve obligatoire : pratique, culture et analyse théâtrale

 

Durée : 30 minutes

Temps de préparation : 30 minutes

Première partie : 15 minutes maximum

Seconde partie : le temps restant

Coefficient 3

 

Première partie : travail théâtral

À partir du travail réalisé pendant l’année et d’un extrait des œuvres inscrites au programme limitatif (ou d’un texte en relation cohérente avec le programme limitatif), le jury propose un sujet au candidat. Pour présenter sa prestation, celui-ci est accompagné de ses partenaires habituels. La proposition de jeu du candidat donne lieu à des questions du jury qui peut, en vue d’enrichir cette prestation, faire retravailler le passage présenté et proposer plusieurs exercices en rapport avec lui.

Deuxième partie : entretien

L’entretien prend appui sur deux documents :

– une fiche pédagogique présentant les questions abordées dans le cadre du programme ainsi que la démarche suivie au cours de l’année scolaire. Elle énumère les diverses activités de l’année : pratique théâtrale, spectacle vus et étudiés, rencontre de professionnels, etc. Commune à tous les élèves de la classe, elle est rédigée par le professeur et signée par le chef d’établissement. Un modèle de fiche pédagogique est placé en annexe 5 de la présente note de service ;

– le journal de bord où figure le travail personnel du candidat, son parcours de spectateur et exposant, son point de vue réflexif et critique sur un aspect du travail de l’année que le candidat aura souhaité approfondir.

À partir de la fiche pédagogique, du journal de bord et de la prestation à laquelle il vient d’assister, le jury interroge le candidat plus précisément sur l’un des éléments que le jury aura choisi d’approfondir. Il invite le candidat à se questionner sur sa pratique d’acteur et son expérience de spectateur. Le candidat peut faire état de ses recherches et de ses connaissances personnelles.

 

 Critères d’évaluation et notation

L’épreuve est notée sur 20 points répartis comme suit :

première partie notée sur 12 points ;

seconde partie notée sur 8 points.

 

 Composition du jury

Les candidats sont évalués conjointement par un professeur ayant en charge un enseignement de théâtre en classe de terminale et par un partenaire artistique professionnel qui est intervenu régulièrement dans l’enseignement du théâtre au lycée. Toutefois, si le partenaire est dans l’impossibilité de participer à l’évaluation, le jury peut délibérer valablement.

 

Candidats individuels et candidats issus des établissements hors contrat d’association avec l’État

Les candidats individuels et les candidats issus des établissements scolaires hors contrat se présentent à l’épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Dans ce cas, la fiche pédagogique peut être remplie directement par le candidat.

 

 

Épreuve orale de contrôle, série littéraire

 

Durée : 30 minutes

Préparation : 30 minutes

Coefficient 6

À partir de documents en liaison avec le programme limitatif et choisis par le jury, le candidat met en œuvre ses capacités d’analyse dramaturgique et sa culture théâtrale. Il prend appui sur sa connaissance du programme, sur sa pratique d’acteur et sur son expérience de spectateur. Son aptitude à l’invention théâtrale peut également être évaluée à partir d’une brève proposition de jeu demandée par l’examinateur et fondée sur le programme limitatif.

Composition du jury

Les candidats sont évalués conjointement par un professeur ayant en charge un enseignement de théâtre en classe de terminale et par un partenaire artistique professionnel qui est intervenu régulièrement dans l’enseignement du théâtre au lycée. Toutefois, si le partenaire est dans l’impossibilité de participer à l’évaluation, le jury peut délibérer valablement.

L’ensemble de ces dispositions concerne également les candidats individuels et les candidats des établissements hors contrat d’association avec l’État.

– Candidats individuels et candidats issus des établissements hors contrat d’association avec l’État

Les candidats individuels et les candidats issus des établissements scolaires hors contrat se présentent à l’épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Dans ce cas, la fiche pédagogique peut être remplie directement par le candidat.

 

Programme de l’Enseignement de spécialité, série L

  • Euripide, Les Bacchantes

  • Figaro, un personnage du répertoire en verve et en musique

  • Olivier Py, Illusions comiques (nouvelle œuvre au programme pour l’année scolaire 2016-2017)

 

 

Tableau récapitulatif de l’épreuve de l’enseignement obligatoire, série L

 

tableau récapitulatif enseignement obligatoire 2016