Avoir une attitude bienveillante et exigeante
Article mis en ligne le 14 février 2008
dernière modification le 19 mars 2009

par Patrice Birbandt
logo imprimer

Avoir une attitude bienveillante et exigeante

La présence en classe d’un élève repéré en difficulté d’apprentissage et qui, en outre, vit dans un milieu considéré comme "défavorisé" pourrait conduire certains enseignants à minimiser leurs exigences scolaires, sous prétexte que, "cumulant divers handicaps" :
- il est logique que cet élève échoue.
- il est humain de le laisser tranquille.

Croire en la réussite plutôt qu’à l’échec

L’effet Pygmalion

Depuis les travaux des psychologues R.Rosenthal et L.Jacobson, nous savons qu’un élève étiqueté "médiocre", est capable d’accomplir des progrès considérables si l’enseignant "croit" en lui et s’investit en conséquence. C’est ce qu’on appelle l’effet Pygmalion.

Inversement, on peut supposer qu’une vision et des attentes négatives vont confirmer par l’échec cette médiocrité prétendue.

"Si je crois qu’il est logique que l’élève échoue", il a de fortes chances d’échouer.

Un "bon" enseignant (ou enseignant "suffisamment bon" au sens que D. Winnicott donnait à l’expression "mère suffisamment bonne")

A la lumière de ce qui précède, postulons qu’un "bon" enseignant, c’est d’abord une personne capable de porter un regard positif sur tous les enfants qui lui sont confiés.

Choisir de voir "le verre à moitié plein" plutôt qu’à "moitié vide", constitue la métaphore de base de l’attitude éducative. C’est faire sans cesse le pari de l’éducabilité.

Condition nécessaire mais non suffisante, cette attitude doit s’accompagner d’une volonté de faire réussir, d’espérer sans cesse de l’autre le meilleur tout en acceptant le pire. C’est exprimer une double - exigence : pour soi et pour l’autre.

Dès lors, "laisser l’élève tranquille", c’est participer à son échec.

Entre bienveillance envers l’enfant et exigence envers l’élève,

un équilibre à rechercher

P.S. :

Les documents présentés dans cette rubrique ont une vocation informative et n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

L’effet Pygmalion

Les connaissances actuelles sur l’effet Pygmalion : processus, poids et modulateurs (David Trouilloud, Philippe Sarrazin)
Revue Française de pédagogie n°145
- Site de l’INRP

Contrat didactique et effet Pygmalion

- Didactique des mathémathiques, une présentation en vue de la formation des enseignants (Michel Henry, IREM de Besançon, 1991)


La formation psychologique des enseignants

- Mieux connaître nos élèves (Les facteurs humains dans l’enseignement et la formation d’adultes)
- Site de Jacques Nimier

Ressources en Développement personnel

- Coffre d’outils : techniques de communication, exploration de soi ...
- Site Les Psychologues Humanistes Branchés

Des histoires pour illustrer la positivité
- Le pouvoir des mots
- Une centaine d’autres histoires
- Site Club positif







2008-2022 © Pour PREndre en charge la difficulté à l’école - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.7