Accueil > Les archives > Année scolaire 08-09 > Mômes-Actu N°68, spécial 1914-1918 > Ecole Elémentaire Paul Eluard Bar-le-Duc > L’aviation

L’aviation

lundi 15 décembre 2008, par Elève3 de Paul Eluard

Les premiers avions servaient à observer. Au début, les pilotes volaient seuls, ils prenaient un révolver. Ensuite, ils étaient deux, l’un deux lâchait des bombes à la main.

La première guerre mondiale a fait progresser l’aviation :

  • la radio a été installée en 1916. Elle a permis de communiquer avec les hommes au sol.
  • la mitrailleuse est synchronisée avec l’hélice.
  • les bombes sont lâchées de façon mécanique. Ce qui permit de combattre seul dans l’avion.

Les premiers avions étaient faits en toile et en bois. La plus grande crainte des pilotes était de mourir brûlés. En décembre 1915, le premier avion en fer est allemand. A l’époque, la vitesse maximale était de 130 km/h. L’avion pouvait atteindre une altitude de 1 500 à 2 000 mètres. Pour ne pas avoir froid, les pilotes portaient des manteaux en peau de bique.

On utilisait aussi des dirigeables, Zeppelins chez les Allemands, pour localiser les ennemis. L’un d’eux a été abattu à Brabant-le-Roi, près de Revigny, on peut d’ailleurs voir sa croix de fer à la mairie. Les Allemands avait sur leurs appareils le dessin d’une croix de fer, les Français, eux, avaient une cocarde ( un disque bleu-blanc-rouge ).

Pendant la guerre de 14-18, beaucoup de pilotes sont restés anonymes mais certains sont devenus célèbres. On les a surnommés les "As" car ils avaient eu beaucoup de victoires : Georges Guynemer, Roland Garros, Manfred Von Richtofen, dit le "Baron Rouge" sur son triplan rouge, Charles Nungesster et L’As des As René Fonck ( 75 victoires homologuées, 130 officieuses et jamais de balle dans son avion ).


Botuli, Mélissa, Axel, Quentin, Bekhan
Ecole Paul Eluard Bar-le-Duc