Accueil > Les archives > Année scolaire 08-09 > Mômes-Actu N°68, spécial 1914-1918 > Ecole Primaire Val d’Ornain > Le soldat inconnu

Le soldat inconnu

mardi 16 décembre 2008, par Elève2 Val d’Ornain


Nous fêtons cette année le 90ème anniversaire de l’Armistice de la guerre de 1914-1918.
Le 11 novembre 1918, l’armistice a été signé dans la forêt de Compiègne à côté de Rethondes dans le train du Maréchal Foch. Il y a eu pendant cette guerre 1,9 millions d’Allemands et 1,4 millions de Français morts. En comptant tous les morts de toutes les nations participant à ce conflit, nous obtenons un nombre de 9 millions de morts. Après la guerre, il a fallu reconstruire les dégâts et beaucoup de familles étaient dans le deuil. La France récupère l’Alsace et la Lorraine perdues après la guerre de 1870 et l’Allemagne doit payer une forte somme d’argent, 132 milliards de mark-or. Beaucoup de soldats reviennent de la guerre avec de lourdes séquelles, "les gueules cassées" : jambes coupées, bras arrachés, poumons abimés, visages défigurés. Le Ministre André Maginot a demandé à Auguste Thin de choisir le cercueil du soldat inconnu. Il a été enterré à Paris sous l’Arc de Triomphe le 11 novembre 1920. A la citadelle de Verdun, Auguste Thin a choisi le 6ème cercueil parmi les huit présents, en déposant un bouquet ; il a pensé à additionner les chiffres de son régiment, le 132ème régiment d’infanterie. D’autres pays ont aussi fait le choix de désigner un soldat inconnu comme l’Angleterre, Le Canada ou les Etats-Unis. Ces soldats sont le symbole de tous ces morts inconnus et disparus pour défendre leur pays.

Anaïs et Johanna
Ecole Primaire Val d’Ornain