Accueil > Les archives > Année scolaire 08-09 > Mômes-Actu N°68, spécial 1914-1918 > Ecole Elémentaire Gaston Thiébaut Bar-le-Duc > L’armistice gravé dans l’histoire française

L’armistice gravé dans l’histoire française

mercredi 17 décembre 2008, par Elève4 de Gaston Thiebaut

 

Le 11 novembre est gravé dans l’histoire française.

 

C’est en 1922 que l’armistice a été annoncé « fête nationale ». Les poilus ont voulu que la France rende hommage à leurs camarades morts.

D’après l’historien Jean-Jacques Becker, président du centre de recherche de l’histoire de la Grande Guerre de Péronne, ce sont des anciens combattants qui ont imposé la commémoration du 11 novembre.

Il y a eu un défilé le 14 juillet 1919 sur les Champs-Elysées et une cérémonie le 11 novembre dans la Chapelle des Invalides à Paris.

Ce n’est qu’en 1920, que la République rend hommage au soldat inconnu, représentant anonyme des poilus. Celui-ci sera inhumé sous la voûte du monument des Champs-Elysées. Sur la dalle de granit, il est écrit : "Ici repose un soldat français mort pour la patrie".

Le 24 octobre 1922, le Parlement déclare le 11 novembre « fête nationale ».

En 1923, le ministre de la guerre et des pensions, André Maginot allume pour la première fois la flamme du souvenir au pied de l’Arc de triomphe.

Avec la seconde guerre mondiale, sous l’occupation allemande, toutes les manifestations commémoratives sont interdites. Il faudra attendre la libération pour que les cérémonies reprennent.

 

Gabriel, CM1, Ecole Gaston Thiébaut Bar-le-Duc.