Accueil > Pédagogie > Pôles de compétences > Pôle lettres > Le Lycée Teyssier fait du latin une langue vivante

Le Lycée Teyssier fait du latin
une langue « vivante »

Des latinistes mènent l'enquête
chez les Gallo-Romains

Le 10 juin dernier, le parc archéologique de Bliesbruck-Reinheim est devenu le cadre d’une enquête policière dans le cadre d’une liaison collèges-lycée.

Meurtre à "Blesa" !

Le 10 juin dernier, les latinistes de 3è des collèges La Paraison de Lemberg et Kieffer de Bitche accompagnés de leurs professeurs MM. Ebert et Samacoits avaient pour mission d’élucider le meurtre (fictif !) de l’intendant de la villa de Reinheim. Les suspects ? 19 personnages inventés de toutes pièces par les élèves latinistes de 1ère du lycée Teyssier de Bitche, sous la houlette de leur professeur de latin Laurence Gapp. Dans les ruelles de la ville antique de Bliesbruck, les collégiens ont pu ainsi croiser le pas martial des soldats Minus et Pleindastus, entendre une ode composée par le poète Albertcamus, tenter de manger du poulet chez Salamix et croiser bien d’autres personnages hauts en couleur !

"C’était une belle aventure !"

Découvrir le site et s’imprégner de son atmosphère par une visite guidée, inventer l’intrigue policière, mettre au point les différents alibis, créer une saynète de présentation des personnages, coudre des costumes, voilà autant d’activités menées pendant l’année avec un enthousiasme à toute épreuve par l’équipe des "suspects" lycéens. Leurs impressions après cette journée mémorable : "C’était une belle aventure !"

Encourager les élèves latinistes à poursuivre cet enseignement au lycée

Au delà du plaisir de jouer la comédie dans une "murder-party", l’objectif de cette action était de susciter chez les élèves de collège l’envie de choisir l’option latin lors de leur arrivée au lycée. Cette discipline a en effet plusieurs atouts précise Laurence GAPP : si elle est un bon moyen de perfectionner la maîtrise du vocabulaire français par la connaissance de ses racines latines, elle permet aussi de redécouvrir de manière vivante les racines de notre civilisation. Autre avantage non négligeable pour les futurs bacheliers : un apport de points conséquent pour obtenir une mention, ou tout simplement, pour décrocher son bac !