Accueil > Pédagogie > Stages de remise à niveau > Quelques jours de plus pour peaufiner ses connaissances

Quelques jours de plus pour
peaufiner ses connaissances

C’est une première au lycée général Louis-Casimir-Teyssier de Bitche. Deux semaines de stage de remise à niveau dans les matières générales des sections de première ont été organisées pour les élèves de seconde qui en ont besoin. L’occasion d’optimiser le temps libre entre bac et vacances et de profiter des compétences des professeurs locaux.

Tandis que leurs aînés attendent avec fébrilité les résultats du bac vendredi, les élèves de seconde du lycée Louis-Casimir-Teyssier s’octroient quelques journées supplémentaires de travail en petits groupes. Une première pour l’établissement.

« L’objectif est une remise à niveau. Nous donnons du sens à ce que l’on fait en fin d’année et après les épreuves du bac », indique Angle Hamman, le proviseur.

« On optimise le temps libre avant les vacances. Certains élèves ont atteint le niveau pour suivre en première. Pour d’autres, qui sont un peu justes dans certaines matières, nous reprenons les cours et renforçons le niveau atteint », ajoute-t-elle.

Les professeurs ont répondu favorablement à la demande du proviseur. « Ils travaillent en groupes restreints, ce qui permet de gagner en efficacité », ponctue Angela Hamman. Chaque filière a ses cours de maths, de français, de sciences et vie de la terre, d’histoire-géographie, d’économie-gestion, de sciences physiques et de langues (allemand et anglais).

Redonner confiance

Ce stage de renforcement des connaissances est intégré dans le processus d’orientation et dans le dialogue avec les parents. « À partir du moment où la décision de passage est prise, un contrat est passé entre moi et l’élève. Ce stage est un véritable soutien de service public qui ne renforce pas les inégalités dans le traitement des élèves », commente le proviseur.

Les jeunes bénéficient donc de deux semaines de quasi tête-à-tête avec leur professeur. Parfois différent de celui de l’année écoulée. En tout, 16 profs gèrent 87 élèves de seconde sur les 203.

« Nous avons trois élèves qui suivent leur stage au lycée professionnel Schweitzer dans le cadre d’une réorientation. Grâce à cette mise au point, ils accéderont directement en première professionnelle », souligne Angela Hamman. Ce stage est avant tout un moyen de retrouver confiance et de se réconcilier avec certaines matières. Une chance à saisir.

Extrait du Républicain Lorrain 04/07/2012