Accueil > Pédagogie > Pôles de compétences > Pôle langues > Forum des formations transfrontalières

Un forum des
formations transfrontalières
bien suivi

Publié dans Le Républicain Lorrain
le 27 janvier 2013

Dans le cadre du cinquantième anniversaire du traité de l’Elysée, un forum des formations transfrontalières s’est tenu jeudi au lycée Teyssier. Plusieurs instituts et une entreprise d’Allemagne ont présenté leurs formations.

Des lycéens germanistes de classes de seconde, première et terminale ont suivi le forum transfrontalier proposé par leur établissement.

Crédits :

Républicain Lorrain

Il est 9 h quand tous les lycéens germanistes de seconde, première et terminale (95 % de ces derniers) prennent place en salle 40. Les différents intervenants allemands sont là, tout comme les cinq professeurs de la langue au lycée, Sylvia Heringer, de l’agence pour l’emploi de Pirmasens et la proviseure Angela Hamann.

Voisins de l’Allemagne, au cœur de l’Europe

La chef d’établissement souligne que le lycée Teyssier « a la particularité d’être en contact direct avec l’Allemagne voisine du fait de sa position géographique ». Elle évoque ensuite le traité de l’Elysée et la chronologie de la coopération franco-allemande à travers la construction de la communauté européenne. Cette dernière a commencé en 1950 par la création de la Ceca (communauté européenne du charbon et de l’acier) entre six pays. Depuis 2007, elle regroupe 27 pays. Entre-temps, le traité de Schengen en 1985, celui de Maastricht en 1992 et la création de la monnaie unique (Euro) en 1999 ont consolidé l’édifice. Quant au traité de l’Elysée signé le 22 janvier 1963.

Le traité de l’Elysée et ses conséquences

Traité de l'Elysée

Traité de l'Elysée

« Il a permis, dans l’amitié, une coopération franco-allemande dense et diversifiée dans de nombreux domaines : la culture, l’éducation, la formation, la sécurité, etc. 160 000 jeunes, dont 70 000 élèves, participent à des échanges transfrontaliers. Le programme Erasmus pour l’enseignement supérieur connaît un succès certain et une harmonisation pour la formation supérieure existe à l’échelle européenne », poursuit Angela Hamann.

La formation et l’emploi ne sont pas en reste. Sylvia Heringer, de l’agence pour l’emploi de Pirmasens, présente ainsi l’Eures (pour EURopean Employement System) et le système de formation en Allemagne. L’Eures a un rôle à jouer dans les régions transfrontalières. Ses conseillers fournissent un service d’orientation concernant les droits et obligations des frontaliers.

Des formations après le bac

Plusieurs intervenants d’organismes représentant diverses formations allemandes post Bac sont présents devant les lycéens.

Il s’agit de l’université Johannes-Gutenberg de Mayence pour des formations en langues, culture et interprétariat dans le cadre du programme Erasmus ; de la Fachhochschule de Kaiserslauten-Pirmasens-Zweibrücken pour des formations scientifiques, techniques, en chimie, physique et électronique ; de la Technische Universität de Kaiserslauter-Pirmasens-Zweibrücken pour les sciences de l’ingénierie biologique et chimique, la licence et le master de sciences et le double diplômes franco-allemand ; de la société Terex corporation, entreprise internationale pour une formation en alternance en technologie industrielle et en gestion.

Sylvia Heringer, de l'agence pour l'emploi de Pirmasens, et Angela Hamann, proviseure du lycée Teyssier.

Crédits :

Républicain Lorrain

Des lycéens à l’écoute

Dans la foulée des présentations générales d’Angela Hamann et Sylvia Heringer, des ateliers se tiennent dans différentes salles. Les intervenants allemands des instituts et entreprise présentent les formations qu’ils enseignent et les diplômes obtenus. Des interventions qui se font uniquement en langue allemande. Les élèves ont choisi eux-mêmes deux sujets qui les intéressaient parmi les quatre proposés.

Ainsi, les lycéens de Teyssier assistant à ce forum ont pu élargir leur horizon et découvrir des formations qui pourront s’ouvrir à eux après le bac en Allemagne.