Accueil > Pédagogie > C.D.I. > Règles d'or du C.D.I.

Règles d'or
du C.D.I.

  • Consignes générales :

    • Le C.D.I. est un centre de ressources et un lieu de travail.

    • Ce n’est ni une permanence, ni une salle de travail. Les bavardages sont interdits.

    • La nourriture et les boissons sont interdites.

    • On respecte le matériel, toute dégradation de matériel ou de documents sera sanctionnée.

    • On range les documents à leur place en pensant aux autres utilisateurs.

    • On se déplace avec calme et dans le silence.

  • Consignes à respecter en informatique :

    • Pour utiliser Internet, il faut avoir un projet de recherche précis et ayant un lien avec les activités menées en classe.

    • Il est possible de réserver un poste à l’avance pour réaliser une recherche.

    • Il est interdit de télécharger des logiciels, des jeux, de la vidéo, etc.

    • Avant d’imprimer tout document, vous devez demander l’accord préalable de la documentaliste.

    • L’accès à des sites pornographiques ou incitant à des comportements proscrits par la loi est interdit. L’usage de l’Internet doit rester compatible avec la mission éducative d’un établissement d’enseignement public.

  • Consignes à respecter en recherche documentaire :

    • Seuls les documents du C.D.I. peuvent être photocopiés avec l’accord de la documentaliste : ce sont des sélections d’articles nécessaires à la constitution d’un dossier de recherche documentaire.

    • Des cartes magnétiques pour le photocopieur sont disponibles pour un prix modique, se renseigner à la cafétéria.

    • Les photocopies (pour dépanner uniquement) et les impressions sont facturées 0,08 €.

  • Sanctions applicables :

    • La loi, les textes réglementaires et le règlement intérieur définissent les droits et obligations des personnes utilisant les moyens informatiques. Tout utilisateur n’ayant pas respecté la loi pourra être poursuivi pénalement.

    • De plus, les utilisateurs ne respectant pas les règles et obligations définies dans la charte sont également passibles d’une procédure disciplinaire inhérente à leur statut.

  • Rappel des principales lois françaises :

    • Articles 35 et 36 de la loi N° 78-17 du 6 janvier 1978 dite « informatique et libertés ».

    • La législation relative à la fraude informatique, Articles 323-1 à 323-7 du Code Pénal (cf. site legifrance, Code Pénal, Chapitre III : Des atteintes aux systèmes de traitement automatisé de données).

    • La législation relative à la propriété intellectuelle (cf. site legifrance, Code de la propriété intellectuelle).