Accueil > Pédagogie > Stages de remise à niveau > Ce que prévoit la Réforme du lycée

Stages de remise à niveau
Ce que prévoit la Réforme du lycée

Éviter le redoublement

Les élèves volontaires peuvent suivre des stages pour éviter le redoublement, sur recommandation du conseil de classe. Ces stages permettent d’intervenir ponctuellement dans le cadre d’une discipline. Ils constituent une réponse aux difficultés et aux besoins identifiés et permettent d’éviter le redoublement. Les séances se déroulent en petits groupes :

  • pendant les vacances, sur une ou deux semaines

  • tout au long de l’année scolaire, hors temps d’enseignement

Au lycée L-C TEYSSIER
Les stages de remise à niveau seront organisés
du mardi 24 juin au vendredi 4 juillet 2014 pour les élèves des classes de seconde admis en première.

Conformément à l’organisation proposée en Conseil d’Administration, les élèves de seconde pourront bénéficier d’un stage de remise à niveau en fin d’année scolaire afin de consolider leurs acquis.

Ce stage est destiné aux élèves admis en première générale ou technologique, dont les résultats demeurent trop moyens pour aborder avec pleine confiance la classe de première dans la série demandée. Il revêt un caractère obligatoire pour les élèves désignés, l’assiduité et la ponctualité sont donc de rigueur.

Les élèves concernés seront informés à l’issue du conseil de classe ou après un entretien avec le chef d’Etablissement, dans le cadre du dialogue avec les parents.

Intégré au processus d’orientation, ce dispositif prend tout son sens au moment du bilan de fin d’année scolaire lorsque les équipes pédagogiques doivent se prononcer sur le passage dans le cycle supérieur.

Objectifs du stage de remise à niveau

  • favoriser une décision plus collégiale en tenant compte de la performance des élèves dans chaque discipline et de leur potentiel réel ;

  • responsabiliser les élèves et conditionner leur investissement par rapport aux exigences du lycée et de la série demandée (L, S, ES, STMG). L’élève ne doit pas subir passivement la décision d’orientation mais doit s’engager, élaborer sa stratégie de progression ou retrouver confiance en lui pour construire sa réussite scolaire ;

  • optimiser le travail de fin d’année pour les professeurs comme pour les élèves (emploi du temps réorganisé et finalité du stage de remise à niveau expliqué aux élèves) ;

  • prendre en compte les besoins spécifiques des élèves et travailler en groupes à effectifs très réduits ;

  • mettre en place un dialogue constructif avec les parents et les impliquer dans la démarche (le passage n’est pas « négocié » mais construit sur la base d’une stratégie commune) ;

  • renforcer l’égalité des chances en proposant un dispositif de remise à niveau gratuit, pris en charge par de vrais pédagogues (le soutien scolaire est devenu une véritable industrie en France et ce sont les enfants des familles favorisées qui en bénéficient le plus).

Organisation

Les groupes à effectifs très réduits seront constitués par les professeurs après les conseils de classe de seconde.

Des emplois du temps personnalisés seront élaborés pour chaque élève en tenant compte du profil et de l’orientation envisagée (contenus des cours et horaires spécifiques à chaque série).

Une évaluation est réalisée à l’issue du stage de remise à niveau et un suivi est réalisé en classe de première notamment au cours du 1er trimestre.

Cette évaluation portera sur la progression et le comportement de l’élève face au travail (goût de l’effort, investissement et motivation, autonomie dans les apprentissages).

Tous les professeurs disponibles, non convoqués pour les travaux de jurys du baccalauréat, seront sollicités pour la mise en œuvre des stages de remise à niveau.

Angela HAMMAN
Proviseur