Collège et Lycée - La Haie griselle - Gérardmer

Enseignement d’exploration : Littérature et société

 Une autre façon d’aborder la littérature (BD, Blog, Journal)

à travers des projets concrets

 

 

Découvrir des liens entre les textes littéraires et la société (places et fonctions des auteurs, rôle de l’écrit dans notre société, argumenter pour convaincre dans diverses situations…)

 

 

Quelques thèmes pour la construction des projets :

Ecrire pour changer le monde

Des tablettes d’argile à l’écran numérique

De l’Agora aux forums sur la toile

Regards sur l’autre et l’ailleurs

 

Quelques projets réalisés dans cet enseignement :

 

  • Création d’un journal littéraire et culturel : Zoom.Son contenu est articulé avec le programme de seconde : Il regroupe les différents travaux d’écriture réalisés en groupe ou individuellement par les élèves. Ces écrits sont faits à partir de textes d’auteurs contemporains que les élèves découvrent en classe.
  • Rencontre avec Davy Artero, auteur présent à Fantastic’Art : les élèves ont travaillé sur les nouvelles de l’auteur, ont écrit des suites de textes proposés par Davy Artero et l’ont ensuite rencontré à la médiathèque de Gérardmer.
  • Des séances au CDI sont fréquemment proposées : le professeur-documentaliste travaille avec les élèves sur les auteurs contemporains mais aussi l’histoire de l’art. Cette année, préparation de la visite du Louvre et du salon du livre à Paris.
  • Atelier d’écriture-photographie : dans le cadre du PTEA (Plan Territorial d’Education Artistique), les élèves vont travailler avec un photographe Vosgien, Julien Félix qui  intervient dans la classe, amène les élèves à créer leur appareil photo, à prendre des photos. Des textes sont ensuite rédigés à partir de leur production. En fin d’année, un livre sera réalisé avec les différentes productions des élèves et exposé à la Maison de la Culture et des Loisirs de Gérardmer avec les autres ateliers artistiques.
  • Réalisation d’un carnet de bord fictif : les élèves ont imaginé un voyage dans un  pays de leur choix et ont rédigé un  journal retraçant leur périple, images et souvenirs à l’appui.
  • Participation à des concours d’écriture : poésie,  nouvelle …

 

Et d’autres projets sont en germe : Visite du musée Pompidou à Metz, de l’Imagerie d’Epinal, Salon du Livre à Colmar, sortie aux Imaginales d’Epinal, rencontre avec un éditeur…

                                      

                 

           

LE LATIN AU LYCEE DE LA HAIE GRISELLE

 Le latin : Pour qui ?

 

Cet enseignement s’adresse à des élèves ayant déjà étudié le latin au collège ou souhaitant débuter l’étude de cette langue ancienne en seconde.

 

Le latin : Quand ?

 

Horaire : 3 heures par semaine, quel que soit le niveau.

 

Organisation des études :

 

Le latin est une matière dont l’étude peut se poursuivre au lycée jusqu’au bac.

 

En seconde, le latin peut être choisi soit en enseignement d’exploration,

                                                           soit en option facultative.

 

En première, le latin peut être choisi en série S ou ES en option facultative,

                                                            en série L        soit en spécialité,

                                                                                  soit en option facultative (si      l’élève a

                                                                                   choisi les mathématiques en spécialité)

 

En terminale, le latin peut être choisi en série S ou ES en option facultative,

                                                            en série L        soit en spécialité,

                                                                                  soit en option facultative (si      l’élève a

                                                                                  choisi les mathématiques en spécialité)

 

Le latin au baccalauréat :

 

Le latin en option facultative

                        ►est une épreuve orale notée coefficient 3.

                        ► seuls les points au-dessus de la moyenne sont retenus pour l’examen. Si l’élève obtient une note inférieure à la moyenne cette note ne compte pas donc ne compromet pas ses chances de réussite à l’examen.

                        ► Il faut retraduire et commenter un texte parmi les dix étudiés dans l’année.

 

 Le latin en spécialité (en série L)

                        ►est une épreuve écrite notée coefficient 4.

                        ►tous les points comptent.

                        ►Une œuvre intégrale est étudiée dans l’année ; l’élève doit répondre au bac à une question de grammaire, puis il doit comparer trois traductions, puis répondre de façon développée à une question de commentaire, et enfin traduire un extrait de 60 mots.

 

 

 

 

Le latin : Pourquoi ?

 

- Pour mieux comprendre la langue française :

 

            ►Le français est mis en relation avec le latin de façon organisée et méthodique (familles de mots, règles d’évolution phonétique, adages, énigmes...)

 

            ►Le cours de seconde est axé sur l’étude et la mémorisation du vocabulaire.

 

            ►Participation au Défi étymologique organisé par l’Académie.

 

- Pour construire une culture générale qui permette à l’élève de mieux comprendre le monde d’aujourd’hui.

 

            ►La langue latine véhicule un patrimoine qui s’étend de l’antiquité  au XIXème  siècle après J.-C. Le cours de latin contribue à transmettre une partie, la plus large possible, de ce patrimoine.

 

            ►L’antiquité a inspiré une immense partie des écrivains français ; c’est pourquoi les programmes de français et latin sont parallèles.

 

            ►Pour avoir un contact de visu avec la civilisation romaine, des voyages ont été organisés par le Lycée de La Haie Griselle : en 2010 en Tunisie, en 2013 en Sicile.

Voir les photos :

http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/lettres/LanguesAnciennes/Textes/Bulletin/13_2010/idees13.html#tunisie

 

 

 

Le latin : Comment ?

 

            ►Langues Vivantes Etrangères : l’accent sera mis sur les liens entre le latin et l’allemand, l’anglais, l’italien, le russe, par exemple en travaillant sur des textes latins traduits dans ces langues.

 

            ►Nous développerons la compétence orale : pouvoir parler et répondre en latin dans des situations simples, pour faciliter l’apprentissage de la langue.

 

            ►Le latin concerne toutes les disciplines : Etude de textes et recherche documentaire au CDI dans les domaines suivants : arts, peinture, théâtre, médecine, sciences naturelles, mathématiques, architecture, droit, géographie, histoire, questions politiques, questions éthiques, questions religieuses.

 

            ► Des activités culturelles : visite du Planétarium d’Epinal en 2007 ; conférence de M. Paquin, historien, sur l’armée romaine, en 2011 ;  Visite du Musée Départemental à Epinal en 2012...

 

 

 

Le latin : Quoi ? Quel contenu ?

 

En seconde :

 

            ► L’homme romain : la famille romaine, le citoyen, l’esclavage, la religion romaine.

 

            ► Les grandes étapes de la conquête du bassin méditerranéen : les guerres puniques, la guerre de Jugurtha, la guerre des Gaules, les guerres civiles.

 

            ► Les grandes reines de la Méditerranée : Bérénice de Syrie, Bérénice d’Egypte, Cléopâtre, Didon.

 

            ► Figures héroïques : Hannibal, Alexandre le Grand, César, Hercule, Enée, Romulus.

 

En première :

 

            ► Amour et amours : passions fatales, poèmes d’amour.

 

            ► L’art de la rhétorique.

 

            ► Le théâtre romain.

 

            ► Récits et témoignages : L’Âne d’or d’Apulée ; Le Satiricon de Pétrone ; des lettres.

 

 

En terminale :

 

            ► Interrogations philosophiques : stoïcisme et épicurisme.

 

            ► Interrogations politiques : l’âge d’or ; les mutations culturelles et religieuses.

 

            ► Interrogations scientifiques : par exemple, la médecine.

 

            ► Etude d’une grande œuvre de la littérature latine. Par exemple en 2014/2015 : la Vie de Néron de Suétone.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet enseignement s’adresse à des élèves ayant déjà étudié le latin au collège ou souhaitant débuter l’étude de cette langue ancienne en seconde.

 

 

 

 

Horaire : 3 heures par semaine, quel que soit le niveau.

 

 

 
   

 

 

 

 

Le latin est une matière dont l’étude peut se poursuivre au lycée jusqu’au bac.

 

En seconde, le latin peut être choisi soit en enseignement d’exploration,

                                                           soit en option facultative.

 

En première, le latin peut être choisi en série S ou ES en option facultative,

                                                            en série L        soit en spécialité,

                                                                                  soit en option facultative (si      l’élève a

                                                                                  choisi les mathématiques en spécialité)

 

En terminale, le latin peut être choisi en série S ou ES en option facultative,

                                                            en série L        soit en spécialité,

                                                                                  soit en option facultative (si      l’élève a

                                                                                  choisi les mathématiques en spécialité)

 

 

 

 

 

Le latin en option facultative

 

                        ►est une épreuve orale notée coefficient 3.

                        ► seuls les points au-dessus de la moyenne sont retenus pour l’examen. Si l’élève obtient une note inférieure à la moyenne cette note ne compte pas donc ne compromet pas ses chances de réussite à l’examen.

                        ► Il faut retraduire et commenter un texte parmi les dix étudiés dans l’année.

 

 Le latin en spécialité (en série L)

 

                        ►est une épreuve écrite notée coefficient 4.

                        ►tous les points comptent.

                        ►Une œuvre intégrale est étudiée dans l’année ; l’élève doit répondre au bac à une question de grammaire, puis il doit comparer trois traductions, puis répondre de façon développée à une question de commentaire, et enfin traduire un extrait de 60 mots.

 

 

 

 

 

 
   

 

 

 

 

 

- Pour mieux comprendre la langue française :

 

            ►Le français est mis en relation avec le latin de façon organisée et méthodique (familles de mots, règles d’évolution phonétique, adages, énigmes...)

 

            ►Le cours de seconde est axé sur l’étude et la mémorisation du vocabulaire.

 

            ►Participation au Défi étymologique organisé par l’Académie.

 

 

- Pour construire une culture générale qui permette à l’élève de mieux comprendre le monde d’aujourd’hui :

 

            ►La langue latine véhicule un patrimoine qui s’étend de l’antiquité  au XIXème  siècle après J.-C. Le cours de latin contribue à transmettre une partie, la plus large possible, de ce patrimoine.

 

            ►L’antiquité a inspiré une immense partie des écrivains français ; c’est pourquoi les programmes de français et latin sont parallèles.

 

            ►Pour avoir un contact de visu avec la civilisation romaine, des voyages ont été organisés par le Lycée de La Haie Griselle : en 2010 en Tunisie, en 2013 en Sicile.

Voir les photos :

http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/lettres/LanguesAnciennes/Textes/Bulletin/13_2010/idees13.html#tunisie

 

 

 

 

 

 

 

            ►Langues Vivantes Etrangères : l’accent sera mis sur les liens entre le latin et l’allemand, l’anglais, l’italien, le russe, par exemple en travaillant sur des textes latins traduits dans ces langues.

 

            ►Nous développerons la compétence orale : pouvoir parler et répondre en latin dans des situations simples, pour faciliter l’apprentissage de la langue.

 

            ►Le latin concerne toutes les disciplines : Etude de textes et recherche documentaire au CDI dans les domaines suivants : arts, peinture, théâtre, médecine, sciences naturelles, mathématiques, architecture, droit, géographie, histoire, questions politiques, questions éthiques, questions religieuses.

 

            ► Des activités culturelles : visite du Planétarium d’Epinal; conférence de M. Paquin, historien, sur l’armée romaine, en 2011 ;  Visite du Musée Départemental à Epinal ; visite de la Bibliothèque Humaniste de Sélestat...

 

 

 

 

 

 

 

En seconde :

 

            ► L’homme romain : la famille romaine, le citoyen, l’esclavage, la religion romaine.

 

            ► Les grandes étapes de la conquête du bassin méditerranéen : les guerres puniques, la guerre de Jugurtha, la guerre des Gaules, les guerres civiles.

 

            ► Les grandes reines de la Méditerranée : Bérénice de Syrie, Bérénice d’Egypte, Cléopâtre, Didon.

 

            ► Figures héroïques : Hannibal, Alexandre le Grand, César, Hercule, Enée, Romulus.

 

En première :

 

            ► Amour et amours : passions fatales, poèmes d’amour.

 

            ► L’art de la rhétorique.

 

            ► Le théâtre romain.

 

            ► Récits et témoignages : L’Âne d’or d’Apulée ; Le Satiricon de Pétrone ; des lettres.

 

En terminale :

 

            ► Interrogations philosophiques : stoïcisme et épicurisme.

 

            ► Interrogations politiques : l’âge d’or ; les mutations culturelles et religieuses.

 

            ► Interrogations scientifiques : par exemple, la médecine.

 

            ► Etude d’une grande œuvre de la littérature latine. Par exemple en 2014/2015 : la Vie de Néron de Suétone.

 

 

 

 

 

Le Capitole de Dougga, Tunisie, 2010

La seconde à la haie griselle

ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE EN TERMINALE ES

En Terminale les élèves doivent choisir un enseignement de spécialité.

Dans notre établissement ils peuvent choisir soit :

-         mathématiques

-         sciences sociales et politiques

S’agissant d’une spécialité, elle se traduit par un renforcement de l’horaire exigé (1h30 hebdomadaire) par l’approfondissement ou l’élargissement des connaissances dans le domaine choisi.

Plusieurs stratégies peuvent guider le choix de l’élève :

Le pragmatisme : il s’agit de choisir la matière où il excelle, en visant à gagner le maximum de points pour le Baccalauréat.

La prospective : il s’agit de choisir une spécialité qui sera particulièrement utile dans le cadre d’un projet d’études supérieures.

Le moindre mal : il s’agit de choisir la discipline où l’élève rencontre le moins de difficultés...

Quelle que soit la stratégie qui guide le choix, il est nécessaire de prendre en compte non seulement l’intérêt pour la discipline, mais aussi les aptitudes qui seront attendues en Terminale, afin d’effectuer un choix judicieux.

SCIENCES SOCIALES ET POLITIQUES

I. Le contenu :

Cet enseignement de spécialisation doit permettre aux élèves de se familiariser avec les apports des sciences sociales et politiques à la réflexion informée et critique sur l’évolution de la vie politique contemporaine en France et en Europe. S’inscrivant dans le prolongement de l’enseignement de la classe de première et en complément avec le programme spécifique de la classe terminale, ce programme de spécialisation est basé principalement sur les acquis de la science politique. Cet enseignement suppose l’apprentissage des savoir-faire nécessaires à un travail sur les documents et données empiriques disponibles.

 

 

Programme :

1. Le système politique démocratique
1.1 Quelles sont les composantes institutionnelles des régimes politiques démocratiques ?
1.2 Comment s’organise la compétition politique en démocratie ?
1.3 Quelle est la contribution des organisations politiques au fonctionnement de la démocratie ?

2. La participation politique
2.1 Quelle est l’influence de la culture politique sur les attitudes politiques ?
2.2 Quels sont les répertoires de l’action politique aujourd’hui ?
2.3. Comment expliquer le comportement électoral ?

3. L’ordre politique européen
3.1 Quel est l’impact de la construction européenne sur l’action publique ?
3.2 Vers un ordre politique supranational ?

II. L’épreuve au Baccalauréat :

Epreuve écrite de coefficient 2.
Le candidat dispose d’une heure pour traiter, au choix, l’un des deux sujets portant sur le programme de spécialité.
Chaque sujet prend appui sur un ou deux documents et comporte un sujet à traiter.

Le fait de choisir l’enseignement de sciences politiques conduit donc à augmenter le coefficient des SES qui atteint maintenant 9 (7+2)

III. Le post-baccalauréat :

La spécialité, de par son contenu et sa démarche, permet de mieux appréhender les filières d’études supérieures dans le domaine des sciences humaines, qu’elles soient de l’ordre des sciences sociales, juridiques, politiques, en particulier lorsqu’il s’agit de filières universitaires (Droit, Sciences Politiques, Sociologie, Histoire, Sciences sociales, Administration Economique et Sociale...).

(Inspiré du site du Lycée Marie Curie de Versailles)

 

Aller au haut