Accueil

BTS Métiers de l’Audiovisuel

Fiche formation à télécharger : BTS Métiers de l’audiovisuel

Cette formation dispense une culture à la fois scientifique, technique, artistique et économique dans le domaine de l’audiovisuel. Alliant théorie et pratique, elle offre également une ouverture sur le monde professionnel par le biais de stages en entreprises et de projets tutorés. Le BTS MAV propose les options aux choix : métiers de l’image, métiers du son, montage et postproduction, ingénierie et exploitation des équipements.

Modalités

A qui s’adresse le BTS Métiers de l’Audiovisuel ?
– Aux titulaires d’un Baccalauréat STI ou S
– Aux titulaires d’un Baccalauréat L, ES ou Arts appliqués
Il est nécessaire d’inscrire ses vœux sur le site admission-postbac.fr. La qualité du dossier scolaire et la lettre de motivation sont des éléments essentiels.

Stages

Les étudiants doivent effectuer 2 stages qui vont leur permettre de mettre en œuvre les compétences acquises en classe et d’en acquérir de nouvelles.
Durée des stages :
– 1ère année : 6 semaines
– 2ème année : 4 semaines


Débouchés

Plusieurs choix s’offrent à vous :
– Poursuite d’études supérieures : Licence Professionnelle, LMD, Ecoles Supérieures …
– Insertion dans la vie professionnelle : Technicien de l’Audiovisuel – Cadreur, Technicien Lumière, Opérateur Son, Sonorisateur, Technicien Vidéo, Monteur …


Horaires
Enseignements
dispensés
Gestion de productionMétiers de l’imageMétiers du son Montage et postproductionIngénierie et exploitation des équipements
Culture audiovisuelle et artistique8h8h8h8h6h
Anglais3h1h301h301h301h30
Sciences physiques-4h4h4h4h
Economie et Gestion5h1h301h301h301h30
Technologie des
équipements et
supports
4h5h5h5h7h
Techniques et mise en oeuvre11h11h11h11h11h
Langue vivante 2
facultative
2h2h2h2h2h


Métiers de l’image

Le technicien supérieur en audiovisuel option « Métiers de l’Image » est chargé de concevoir, mettre en œuvre, réaliser les prises de vues et l’éclairage d’une œuvre ou d’un produit audiovisuel.
Il intervient dans le processus de fabrication du film, à tous les stades de sa conception et de sa création. A ce titre, il réalise le cadrage – c’est à dire la composition des images – en tant qu’opérateur de prise de vues et participe à la conception et mise en œuvre des ambiances lumineuses, des couleurs et des contrastes en tant qu’éclairagiste.
Il contribue à l’interprétation de la vision du réalisateur, auquel il apporte ses connaissances et son expérience des techniques de reproduction d’images, contrôle la qualité des images et participe aux corrections colorimétriques éventuelles.

Métiers du son

Le technicien supérieur en audiovisuel option « Métiers du Son » a la charge, lors de productions audiovisuelles, de la captation sonore, du montage son, du mixage, de l’illustration sonore et de la diffusion sonore.
Lors de la production d’une œuvre audiovisuelle, il est le maillon de l’interprétation de la vision d’un réalisateur, auquel il apporte ses connaissances et son expérience des techniques de prise de son, de reproduction des ambiances sonores, d’habillage sonore.
Il contrôle la qualité du son en sortie du système de codage et participe aux corrections éventuelles en post-production. Dans un autre registre, le technicien supérieur en audiovisuel option « Métiers du Son » peut assurer la sonorisation des spectacles vivants dans les structures culturelles.

Gestion de production

Le gestionnaire de la production assure l’interface entre le client, la chaine de télévision ou la société de production. Il doit posséder une culture technologique et appréhender toute la chaine de production (Workflow), de la captation à la diffusion du produit.
La gestion de projet est au centre des besoins et il est primordial de développer dans la formation la gestion et la planification de projet audiovisuel. Pour que ce technicien puisse travailler en équipe et assurer une programmation et un suivi efficace des opérations et des contrats, il est nécessaire qu’il possède les connaissances des différentes technologies utilisées dans un projet.
La diversité des situations professionnelles suppose une capacité d’ouverture et de dialogue. L’appropriation d’un vocabulaire commun, la connaissance des modes de fabrication et de diffusion permettent à chaque intervenant de se situer, de s’intégrer et de s’adapter dans la chaîne audiovisuelle. La formation repose sur des bases communes d’enseignement modulées par des niveaux taxonomiques adaptés aux besoins exprimés par les entreprises du secteur.

Objectif : devenir Assistant de production audiovisuelle
Nature du travail : participer à la création d’un projet audiovisuel (film, reportage, publicité, concert, manifestation culturelle, …) en intervenant à toutes les étapes : préparation, tournage, post-production, diffusion et exploitation commerciale.
Il s’agit :
– d’évaluer le budget,
– de rechercher le financement,
– de réunir les moyens techniques et artistiques nécessaires,
– d’assurer l’organisation, le suivi administratif juridique et comptable.
Débouchés : chaînes de télévision, radios, sociétés de production audiovisuelle, sociétés de vente ou de location de matériels audiovisuels ou de sonorisation, organisation de spectacles vivants…
Profil : des étudiants rigoureux, motivés, dynamiques, ayant une maîtrise correcte de l’écriture et une aisance à l’oral.
Formation : des enseignements variés,
– culture audiovisuelle et artistique,
– connaissance des équipements audiovisuels,
– économie, droit, gestion, cours toujours appliqués au secteur audiovisuel,
– anglais et LV2 allemand ou espagnol
– ateliers pratiques,
– 10 semaines de stage sur les deux années.

Métiers du montage et de la post-production

Le technicien supérieur en audiovisuel option « Montage et Postproduction » est chargé de concevoir et réaliser le montage et la postproduction d’une œuvre ou d’un produit audiovisuel en collaboration avec le réalisateur ou le journaliste. Il intervient dans la finalisation d’une œuvre sur des supports appropriés autorisant sa diffusion commerciale et sa reproductibilité.
La postproduction aboutit entre autres aux fonctions d’effets spéciaux, d’habillage, de mixage, d’illustration sonore qui exigent de la part des techniciens polyvalence et sensibilité. En conséquence, outre la connaissance technique des outils informatique, le monteur aborde les aspects artistiques de l’audiovisuel : l’analyse des scénarios, l’évaluation de la qualité et de la pertinence des images, la narration, le rythme…


Techniques d’ingénierie et exploitation des équipements

Le technicien supérieur en audiovisuel option « Techniques d’Ingénierie et exploitation des équipements » contribue à la détermination, la coordination technique, la mise en œuvre et l’exploitation des équipements relatifs à un projet donné en tenant compte des impératifs artistiques, techniques, institutionnels, commerciaux et financiers de la production. Il doit également garantir la qualité technique du signal et du flux ainsi que la sûreté et le bon fonctionnement des équipements et des systèmes en participant à leur maintenance préventive et corrective.
Dans cette optique, il doit communiquer aux responsables et autres membres de l’équipe du projet les informations techniques indispensables, contribuer à la gestion des stocks, entretenir des relations avec les services après-vente des constructeurs, savoir répondre à une assistance technique « aide en ligne », assurer une veille technologique.
La formation en option TIEE est relativement polyvalente, ce qui permet au technicien d’exploitation de trouver sa place dans une grande diversité de situations telles que :
– vidéo mobile et régie événementielle (conventions, conférences…),
– car régie (captation multi-caméras de sport et spectacle),
– télévision nationale et locale (ingénieur vision, trafic, enregistrement, maintenance…)
– régies de production et de postproduction (configuration et gestion du parc technique…),
– nodal (réception, contrôle, enregistrement, routage des signaux),
– laboratoire (duplication, conversion, encodage, transfert),
– régie finale (contrôle et diffusion des signaux).

Infos pratiques

Comment venir ?

Le Mettis ligne B direction CHR Mercy, arrêt François Arago

Où manger ?

Restaurant Universitaire (cafétéria, pizzeria) ainsi que de la restauration rapide.

Où se loger ?

Plusieurs résidences universitaires et des appartements à proximité de l’établissement – s’adresser au CROUS (03 87 20 47 00)

Contact

Lycée de la Communication
3 boulevard D.F. Arago
57070 Metz Technopôle
Tel: 03.87.75.87.00
Courriel: info@lycom.fr
www.lycom.fr