Académie de Nancy-Metz Lorraine Information Orientation

Je m’intéresse à l’aéronautique, j’ai pensé au métier d’aiguilleur du ciel.
Comment y parvenir ?

Contrôleur aérienLe métier d’aiguilleur(se) du ciel, ou contrôleur(se) aérien(ne), fait partie du secteur du transport aérien qui compte un effectif total d’environ 132 700 personnes, dont 4 500 contrôleurs(ses) aériens(nes).

Ceux-ci sont chargés depuis la tour de contrôle d’un aéroport de guider les pilotes et de sécuriser les vols, du décollage à l’atterrissage des avions.

Ils exercent un métier à haute responsabilité et doivent faire preuve d’une grande capacité d’analyse des situations (intensité du trafic aérien, conditions météo difficiles…) pour prendre les bonnes décisions, ainsi que de compétences techniques et scientifiques de haut niveau.

Pour pouvoir exercer ce métier, il faut avoir suivi la formation dispensée par l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile de Toulouse (ENAC). C’est une formation sur 3 ans, en tant qu’élève fonctionnaire, accessible sur concours pour des titulaires d’un bac+2 scientifique ou technologique. Un très bon niveau d’anglais est requis, la formation comporte notamment un stage dans un pays anglophone.

Il existe d’autres métiers dans le domaine de l’aéronautique : à côté des personnels navigants commerciaux (hôtesses et stewards), des pilotes de lignes, les métiers de la maintenance sont particulièrement recherchés. Les mécaniciens(nes) d’entretien d’avion participent à l’entretien et au contrôle technique des avions et procèdent à des réparations. Leur formation va du Bac professionnel aéronautique, en passant par le BTS jusqu’à la licence professionnelle dans les domaines de l’électronique, de la maintenance et de la production industrielle spécialisées en aéronautique.

Pour en savoir plus :

Nous contacter - Qui sommes-nous ? - Plan d'accès - Mentions Légales