Lettre de rentrée 2019

Isabelle BELLUCCI : isabelle.bellucci@c-nancy-metz.fr
Patricia IZQUIERDO : patricia.izquierdo@ac-nancy-metz.fr
Marie-Laurence KIEFFER : marie-laurence.kieffer@ac-nancy-metz.fr
Eliane PEDON : eliane.pedon@ac-nancy-metz.fr
Véronique ZAERCHER-KECK : veronique.zaercher-keck@ac-nancy-metz.fr
Inspectrices d’académie, 
Inspectrices pédagogiques régionales de Lettres

à

Mesdames et messieurs les professeurs de Lettres S/C de madame ou monsieur le chef d’établissement

Les inspecteurs de l’académie de Nancy-Metz

Pour toutes les disciplines, la lettre de rentrée se décline en deux parties. La première, rédigée par l’ensemble des IA-IPR et IEN2D de l’académie, s’adresse à tous les personnels des métiers du professorat et de l’éducation des collèges et des lycées.
La seconde partie est spécifique à chaque discipline.

Partie commune

Parmi les nombreux sujets d’actualité pour cette rentrée, nous retenons en particulier l’accompagnement des personnels, la réforme du lycée et la transformation de la voie professionnelle.

Dans le cadre des rendez-vous de carrière, la formation va être fortement mobilisée à la fois pour vous aider à les préparer, mais aussi pour répondre aux besoins qui auront pu être identifiés lors des entretiens et des visites. Les dispositifs mis en œuvre par l’académie relèvent d’une démarche d’accompagnement qui peut être collective ou individualisée et qui revêt des formes variées. Pour jouer pleinement leur rôle, ces dispositifs doivent néanmoins être complémentaires d’un engagement de votre part. Nous vous invitons donc à enrichir votre profil sur iProf en identifiant les différentes compétences développées notamment au travers de certifications, missions ou fonctions ainsi que de formations suivies par ailleurs. 
L’académie a également enclenché une dynamique pour renouveler les viviers de formateurs. Si vous souhaitez mutualiser vos pratiques avec des collègues sur des thématiques en lien avec l’Ecole inclusive et développer vos compétences professionnelles sur ce sujet ou si vous avez de l’appétence pour la formation au sens large, vous pouvez nous venir en appui en préparant des certifications complémentaires comme le CAFFA ou le CAPPEI. Ces nouvelles compétences enrichiront aussi les démarches que vous mettez en œuvre au sein de la classe.

Le déploiement de la réforme du lycée et la transformation de la voie professionnelle vont se poursuivre. Les formations déjà mises en place en 2018-2019 vont être prolongées par des actions complémentaires notamment pour la préparation des oraux (grand oral et chef-d’œuvre), les nouvelles modalités d’enseignement et d’évaluation et les nouveaux programmes. L’accompagnement des évolutions pédagogiques impulsées par le déploiement du numérique en lycée et en collège reste une priorité et fera également l’objet de temps de formation. 
Dans cette période de fortes évolutions dans les pratiques de classe, nous attirons votre attention sur l’importance d’un travail collectif concerté et partagé, garant d’une cohérence essentielle en pédagogie. Elle peut s’illustrer dans : 

  • les conseils d’enseignement, les conseils pédagogiques, les conseils école-collège ou les liaisons collège-lycée, instances privilégiées pour développer la réflexion sur le parcours de l’élève, ses difficultés et ses réussites ;
  • la pédagogie de projets pluridisciplinaires, notamment pour le chef-d’œuvre, le grand oral et plus largement pour l’éducation artistique et culturelle ;
  • le co-enseignement inscrit dans les grilles horaires du lycée professionnel (co-intervention) renforçant l’articulation des enseignements généraux et professionnels, impliquant la mise en place de nouvelles modalités visant à fédérer les enseignements généraux et professionnels autour d’actions et de projets communs.

Aussi, nous vous invitons à investir le cadre institutionnel et les possibilités qu’il offre pour impulser des projets ou proposer des expérimentations.

Les corps d’inspection sont mobilisés pour vous accompagner dans la mise en œuvre de l’ensemble de ces sujets et seront présents à vos côtés tout au long de l’année. Les services et les délégations du rectorat (CARDIE, DAAC, DANE, MIFOR…) ont également pour mission de vous apporter les informations et conseils dont vous pouvez avoir besoin dans vos projets.

Nous souhaitons à chacune et chacun une excellente année scolaire.

Les IA-IPR et les IEN2D de l’académie de Nancy-Metz

Informations sur les accès aux concours, examens et certifications
http://www.ac-nancy-metz.fr/personnels-enseignants-de-1er-et-2nd-degre–30258.kjsp?RH=RRECRUTCONCOURS&RF=RCONCOURSENSEI
Plan Académique de Formation
http://formationdespersonnels.ac-nancy-metz.fr/mformation/paf/
Cellule Académique Recherche Développement pour l’Innovation et l’Expérimentation
https://cardie.ac-nancy-metz.fr/
DAAC
http://www.ac-nancy-metz.fr/daac-71445.kjsp?RH=RESPACEPEDAGO
DANE
https://www4.ac-nancy-metz.fr/dane/wp/
Réforme du lycée
https://www.education.gouv.fr/cid126438/baccalaureat-2021-tremplin-pour-reussite.html

Parcours magistère pour la transformation de la voie professionnelle
https://magistere.education.fr/local/magistere_offers/index.php?v=formation

M@gistère transformer la voie professionnelle

Un parcours de formation Magistère « Transformer la voie professionnelle » est en ligne ; il regroupe l’ensemble des documents et outils relatifs à la réforme (textes de références, vadémécums…), et de nouvelles ressources y sont régulièrement mises en ligne. Cet espace est accessible aux professeurs, à l’ensemble des personnels de lycée professionnel et aux inspecteurs.

Pour vous y inscrire, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant ParcoursM@gistère, de rechercher avec le moteur le parcours « Transformer la voie professionnelle », puis de cliquer sur « je souhaite m’y inscrire ».

Partie disciplinaire Lettres

Chères et chers collègues,

Nous souhaitons la bienvenue aux professeurs qui ont rejoint notre académie en cette rentrée et une excellente retraite à ceux qui feront valoir leurs droits durant l’année. Nous adressons également nos félicitations aux lauréats des différents concours de recrutement. Au seuil de cette nouvelle année, nous vous remercions de l’accueil attentif que vous saurez réserver aux professeurs qui rejoignent votre équipe, en particulier les contractuels et les néotitulaires qui poursuivent leur formation et apprécient les conseils de collègues expérimentés. Les moments d’échange professionnel soudent bien sûr une équipe ; ils construisent aussi une cohésion interne précieuse pour les élèves. Enfin et surtout, cette mutualisation qui peut paraître chronophage dans le quotidien bien rempli des enseignants de Lettres, se révèle indispensable pour vivifier les pratiques, enrichir le questionnement de chacun et, à terme, alléger la charge de travail, tout particulièrement en ces temps de réforme.

Les sites académiques des Lettres, du théâtre et des Langues anciennes sont des outils à votre service, accessibles sur le site de la pédagogie (https://pedagogie.ac-nancy-metz.fr/) ; ils facilitent votre accès à l’information en reprenant l’essentiel de l’actualité dans notre discipline. Vous y trouverez les derniers ajustements apportés aux programmes du collège
(https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=132987 et https://eduscol.education.fr/pid38211/attendus-et-reperes.html), les textes officiels relatifs à la réforme du lycée
(https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.htmlcid_bo=138126
https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=140520 et https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=39051) et à l’organisation des épreuves du baccalauréat
(https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=39051), ainsi que les documents d’accompagnement publiés cet été (https://eduscol.education.fr/cid144098/francais-bac-2021.html).
Les exemples présentés lors des journées de formation y sont également déposés. De nombreuses informations vous sont aussi communiquées via la liste de diffusion ; il est donc nécessaire de consulter votre boite académique très fréquemment. Pour la sécurisation des échanges professionnels, il est préférable que la correspondance, sous couvert de votre chef d’établissement lorsqu’elle concerne vos conditions d’exercice, passe exclusivement par l’utilisation de votre adresse académique. Enfin, Lytext évolue pour s’adapter aux nouvelles attentes des épreuves anticipées de français : l’éventail des textes traités s’enrichit d’extraits empruntés aux œuvres du programme limitatif de première. A ce jour, la base comporte 92 textes. Tout professeur, tout élève dispose d’un accès direct, sans mot de passe, à l’adresse suivante : https://lytext.atilf.fr/ ou par « Mon bureau numérique », une fois que l’administrateur a créé le lien. Par ailleurs, le questionnement proposé sur la base se modifie afin de préparer les élèves à l’explication linéaire, ainsi qu’à l’analyse grammaticale qu’ils auront à conduire pour l’examen.

De ces nouvelles modalités de l’épreuve de français, qui supposent une capacité accrue à parler en continu, au « Grand oral » du baccalauréat, la nécessité de former les élèves à la prise de parole et à l’écoute s’impose clairement. Il s’agit là d’une ligne de force nette, du collège au lycée. Cet enseignement de l’oral est une porte d’entrée intéressante pour l’apprentissage de la langue et de l’écriture, quel que soit l’âge des élèves. Ces compétences construisent les citoyens de demain, assoient la maîtrise langagière et donnent des outils pour approfondir la pensée. L’enseignement de l’oral a trouvé sa place aux cycles 3 et 4 où il apparaît comme un objectif de cours, au fil d’une progression annuelle, au même titre que l’écriture. Au-delà du quotidien de la classe, plusieurs actions d’envergure sont menées dans ce domaine : les concours d’éloquence se multiplient, de nombreux projets culturels, comme « Enlivrez-vous en mai », « Le Livre sur la Place, « La Nuit de la lecture » ou des actions plus locales, intègrent désormais avec bonheur et éclat la parole des élèves. Les webradios offrent un autre espace à cette parole. Enfin onze collèges volontaires de l’académie participent à une expérimentation nationale autour d’un nouvel enseignement, « Eloquence », en classe de troisième.

Outre l’oral, la continuité entre le collège et le lycée se manifeste également dans la place primordiale accordée à la lecture. Les collégiens doivent lire intégralement au moins six livres par an, les lycéens en découvrent sept ou huit, selon les séries. C’est un enjeu majeur que de susciter l’envie de lire, de l’entretenir au moment d’aborder des œuvres de plus en plus exigeantes et d’accompagner l’effort de lecture en proposant des étayages aux lecteurs fragiles. Plusieurs outils ont été évoqués en formation ; d’autres vont être inventés, favorisés pour certains par le recours au numérique. Ce volume important de lecture suppose, pour ne négliger aucune entrée du programme, de respecter un rythme annuel soutenu. Le calendrier, contraint, est exigeant. Nous avons, lors des formations pour le collège, rappelé la préconisation de mener deux séquences de vacances à vacances, l’une d’entre elles pouvant être très courte : l’exploitation d’une lecture cursive, d’un film ou d’une sortie, la conduite d’un projet d’écriture longue peuvent faire l’objet de séquences d’une à deux semaines. Il importe pour cela que ces chapitres soient nettement orientés en fonction d’un ou deux objectifs de compétences. Une problématique effectivement traitée doit elle aussi permettre de renoncer à une impossible exhaustivité et de resserrer l’étude menée.

La fréquentation assidue des textes, leur appropriation par les élèves, y compris à travers les travaux d’écriture variés qui leur sont proposés, sont autant de leviers pour consolider la maîtrise de la langue, dont la place réaffirmée constitue un autre élément de continuité entre le collège et le lycée. Un quart de l’horaire lui est consacré, dans des séances dédiées, mais aussi dans des moments des séances de lecture ou d’écriture, moments qui peuvent être ritualisés. Les questions de langue constituent une partie de l’examen, au brevet comme au baccalauréat ; il importe donc que les points de langue indiqués dans les Instructions officielles pour les différents niveaux soient traités.

En Langues et Cultures de l’Antiquité, la réflexion académique a porté l’an dernier essentiellement sur la collaboration entre élèves, comme moyen de renforcer l’implication, de construire des valeurs, mais aussi de répondre à l’hétérogénéité des classes. Les documents produits par le groupe de travail académique ont nourri le Bulletin publié en juin sur le site des langues anciennes. Les pratiques présentées, par exemple pour faire mémoriser du lexique ou construire un commentaire de texte, vont bien au-delà de la didactique des LCA. Les dispositifs décrits et principes exposés sont transférables au cours de français. Par ailleurs, le concours du « Défi étymologique » poursuit sa mue. A partir de cette année, il aura pour base une liste permanente de racines fécondes étymologiquement. Un corpus complémentaire modeste, spécifique à la thématique annuelle, sera communiqué, au mois de janvier. Les thèmes retenus pour l’édition 2020, empruntés aux entrées des programmes, sont les suivants : en 4ème, les spectacles, loisirs et divertissements, en 3ème, l’armée romaine, en seconde (latin et grec), les métamorphoses. Les inscriptions seront prises du 10 février au 3 mars 2020, pour des épreuves se déroulant entre le 9 et le 14 mars 2020.

BTS
Le site académique des Lettres propose un onglet consacré au BTS. Vous y trouverez les textes institutionnels et des ressources pédagogiques concernant l’enseignement de « Culture générale et expression » dispensé dans les sections de techniciens supérieurs. Ces pages régulièrement actualisées sont à consulter fréquemment. Cette année voit l’arrivée d’un nouveau  thème : « À toute vitesse ! » (voir le B.O. de l’enseignement supérieur et de la recherche n°10 du 7 mars 2019, https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=139292).

L’offre de formation en Lettres concerne les trois axes du Plan Académique de Formation. Pour la partie « accompagnement à l’entrée dans le métier », des journées de formation sont prévues pour les professeurs contractuels et pour les professeurs néotitulaires. Elles relèvent de notre pilotage et visent le développement de compétences professionnelles en cours d’acquisition ou de consolidation. Cet accompagnement, au-delà de l’investissement en temps de présence qu’il implique, doit être considéré comme une opportunité d’avoir des échanges avec des formateurs chevronnés. Dans l’axe 2 « préparation aux concours », les formations sont de haut niveau et donnent lieu chaque année à de beaux résultats aux concours pour notre académie. Alors que le développement professionnel est au cœur des évolutions liées à l’exercice du métier (cf. partie commune de la lettre de rentrée), ce type de préparations constitue actuellement une piste fructueuse dans laquelle s’engager. L’axe 3 est consacré à l’approfondissement de l’expertise professionnelle et propose un large choix de formations indispensables pour conserver une connaissance active et actualisée de notre discipline. La lecture du PAF ne peut se dispenser d’un détour du côté du domaine « interdisciplinaire » ainsi que des conférences MIFOR-Canopé qui visent à favoriser une formation partagée tantôt avec des professeurs d’autres disciplines, tantôt avec ceux du premier degré, tantôt avec des personnels d’autres catégories.

Les inscriptions dans GAIA sont ouvertes jusqu’au lundi 23 septembre 2019. N’attendez pas les derniers jours pour vous en préoccuper. Il convient d’en parler en équipe et de constituer un programme concerté afin de pouvoir assister à un nombre de journées suffisamment élevé pour en retirer une réelle plus-value pour toute l’équipe.

Votre engagement en formation constitue une donnée importante dans le cadre du suivi de carrière. En effet, l’un des items de la grille utilisée au moment des rendez-vous concerne directement ce point. Au cours des deux campagnes déjà menées, nous avons pu échanger avec des professeurs investis dans une réflexion déjà très avancée sur leurs pratiques, et désireux d’appréhender avec le plus grand soin les évolutions de leur métier. La préparation d’une certification complémentaire peut s’inscrire dans cette évolution professionnelle. En complément des incitations qui figurent dans la partie commune de cette lettre de rentrée, nous vous signalons plus particulièrement la certification en LCA et vous invitons à consulter le lien suivant, qui fait le point sur les attendus : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=127432.
Dans la plupart des rendez-vous, le guide pour l’entretien a été renseigné et nous a été remis comme support pour les échanges. La constitution du document n’a aucun caractère obligatoire mais quand elle a lieu, elle apporte de façon évidente une posture réflexive au professeur. Elle permet de nourrir l’entretien d’expériences professionnelles et d’analyses particulièrement utiles pour mettre en perspective l’exercice du métier au quotidien. Dans la même optique, nous réitérons le conseil de tenir à jour votre Curriculum Vitae sur Iprof ou IProfessionnel. Cet outil de communication précieux nous permet d’accéder à des informations anciennes ou récentes sur votre parcours professionnel, ses étapes et ses temps forts. Vous pourrez compléter les données concernant les formations suivies en dehors du cadre du PAF.

Inspection :
Pour rappel, lors de nos visites, nous souhaitons assister à la séance qui prend naturellement place dans le déroulement de la séquence : leçon de langue, préparation ou correction de devoir, exploitation d’une lecture cursive, etc. En ce sens, il faut comprendre que nous n’attendons pas systématiquement une explication de texte. L’accompagnement personnalisé, tout comme les usages du numérique en lien avec les pratiques quotidiennes, font partie de nos points d’observation. Si la classe est engagée dans un travail de groupe, l’activité effective des élèves est certes un point d’observation mais un temps d’enseignement où le professeur exerce pour la classe entière doit également être prévu.

Les documents suivants constituent les pièces qui nous semblent particulièrement intéressantes pour l’analyse de votre pratique enseignante : trois classeurs ou cahiers d’élèves de profils variés, contenant l’intégralité des cours et des évaluations, la présentation de la séquence en cours et du projet pédagogique, la liste des évaluations dans leur chronologie, une photocopie des documents utilisés avec les élèves pendant la séance et le cahier de textes de la classe dûment complété. La circulaire du 6 septembre 2010 parue au B.O. n°32 du 9 septembre 2010
(http://www.education.gouv.fr/cid53060/mene1020076c.html) fait référence sur ce point.

Nous tenons enfin à remercier les professeurs qui acceptent de nous venir en appui en assurant une mission – formation, tutorat, inspection, suivi des sessions d’examens, engagement dans l’expérimentation de dématérialisation des copies de l’EAF et gestion des sites – et ceux qui, en participant à des groupes de travail, contribuent aux avancées de l’enseignement de notre discipline.

Les IA-IPR de Lettres : Isabelle Bellucci, Patricia Izquierdo, Marie-Laurence Kieffer, Eliane Pedon et Véronique Zaercher-Keck.