Classe de première
Quelques pistes pour une séquence sur saint-Augustin (354-430)


La place de saint-Augustin dans les manuels scolaires d’aujourd’hui
Réservés autrefois exclusivement aux études supérieures, les textes de Saint-Augustin sont de plus en plus souvent proposés dans les programmes scolaires les plus récents. Aussi nous a-t-il semblé bon à l’occasion du 1650e anniversaire de la naissance de cet auteur de proposer aux collègues intéressés quelques pistes pédagogiques pour l’élaboration d’une séquence organisée autour d’une de ses œuvres maîtresses, les Confessions.
Trois manuels scolaires nous présentent des échantillons tout à fait représentatifs de cette œuvre. L’édition Nathan (Gaillard) nous propose 7 pages : quatre textes accompagnés de quatre documents iconographiques ; Bordas (Colmez)  consacre 11 pages à l’auteur avec 6 textes ; l’iconographie est variée et consacrée tout particulièrement à l’auteur par le biais des fresques de Benozzo Gozzoli. L’édition M.Ko chez Hachette avec sa vingtaine de pages et ses 16 textes est la plus riche et la plus complète. L’étude de l’œuvre est présentée dans le cadre d’une lecture suivie. Les 13 illustrations qui accompagnent le texte sont exclusivement consacrées aux symboles constitutifs du christianisme. Les textes proposés par les trois manuels sont à chaque fois accompagnés d’un appareil pédagogique spécifique.

Corpus choisi

 L’étude que nous proposons pourra s’organiser autour des 5 textes suivants extraits pour la plupart des trois manuels cités. On trouvera ici l’intégralité de ces textes ainsi que leur traduction.
  • Texte 1. « Furtum certe punit lex tua » Le vol des pommes : Confessions, II.4
  • Texte 2  « Rapiebant me spectacula theatrica » La passions d’Augustin pour le théâtre : Confessions, III.2
  • Texte 3  « Quo dolore contenebratum est cor meum » La mort de l’ami : Confessions, IV.4 et 6 
  • Texte 4  «  Non sane relinquens… » Alypius séduit par les plaisirs de l’amphithéâtre : Confessions, VI.8 
  • Texte 5  «  Dicebam haec » Le récit de la conversion « Tolle ! Lege » :Confessions, VIII.12
Téléchargement : textes (*pdf 18 Ko), traduction (*pdf 19 Ko)
Pistes d'étude
Le niveau lexical 
Chacun des textes proposés pourra être l’occasion d’une étude lexicale spécifique. 
  • Les textes 2 et 4 offrent un champ lexical centré sur le théâtre et l’amphithéâtre : 

  • spectacula theatrica, spectator, auditor, spectare, in rebus fictis et scenicis, gladiatorii spectaculi, ludi, amphitheatrum, pugna, certamen …
  • Textes 1-2-4 : champ lexical des émotions, désir, plaisir, souffrance : 

  • frui, sapore illecebrosis, appeto, liceret
    pati, dolor, affectus, compati, dolere, gaudere, lacrimare
    dolor,supplicium,infelicitas, miser, miseria, taedium vivendi
  • Texte 1 : champ lexical de la faute :

  • furtum, fur, furari, iniquitas, pestilentia, peccatum
  • Texte 5 : champ lexical de la foi chrétienne :

  • divinitus, codicem Apostoli, Antonius, evangelica lectio ; on examinera tout particulièrement le verbe converto is ere.
La traduction
On pourra également travailler avec profit à partir des nombreuses traductions proposées du texte des Confessions. Les collègues trouveront ici six traductions d’une partie de l’épisode du « vol des poires » (II.4) (*pdf 11 Ko)
Traduction P.Cambronne, Pléiade 1998
Traduction. J.Trabucco, GF 1964
Traduction M.Ko, Hachette 2002
Traduction Poujoulat-Raulx (1864-1873)
Traduction Louis de Montadon, Point Sa31.1982
Traduction A.Derrez, Paris 1835
Une intéressante confrontation entre ces différentes versions rendra les élèves sensibles au travail approfondi qu’exige la traduction. Rappelons que ce type de travail est souvent proposé aux épreuves écrites du baccalauréat.


Le niveau grammatical et stylistique

Chacun des textes présente des points grammaticaux intéressants à exploiter dans le cadre de cette séquence. Voici la liste des principaux :
  • le tour interrogatif (textes 1et 2)
  • gérondif et adjectif verbal (textes 1-2-3)
  • particularités du style d’Augustin : le crescendo narratif 
    • texte 4 : spectavit, clamavit, exarsit
    • texte 5 : arripui, aperui, legi
  • l’hypothétique : textes 2 et 4
  • l’expression du regret
    • texte 4 « atque utinam et aures obturavisset »
  • la complétive
    • texte 4 « interdixit animo ne in tanta mala procederet »
L’iconographie
On pourra utiliser avec profit l’iconographie propre à chaque manuel ; des sites internet proposent à propos de saint-Augustin une iconographie particulièrement riche. De nombreux peintres se sont attachés à représenter de manière tout à fait particulière certains épisodes clés de la vie de notre saint ; on retiendra tout particulièrement le tableau de Fra Angelico, La conversion de saint-Augustin (Cherbourg, musée Thomas Henry - suivre ce lien), celui de Carpaccio (1460-1526), Saint-Augustin dans son cabinet de travail (Venise, Scuola di San Giorgio degli Schiavoni - suivre par exemple ce lien) et celui de C.A.Coypel, La conversion de saint-Augustin (1736)(Château de Versailles : RMN - rechercher sous [Coypel Augustin]). On pourra étudier de manière plus exhaustive les fresques de Benozzo Gozzoli sur la vie d’Augustin ; elles furent réalisées de 1464 à 1465 pour l’église San’Agostino de San Gimignano. Le magazine littéraire dans sa livraison de février 2005 nous propose une douzaine de reproductions de ces fresques.
Les mises en perspectives
Ces extraits des Confessions s’inscrivent tout naturellement dans le prolongement du programme de français de la classe de première qui aborde l’écriture autobiographique. Le livre de première (Hatier, Sabbah) propose d’ailleurs page 286 l’étude du texte d’Augustin relatif au vol des poires. On pourra donc  inviter élèves à comparer ce texte avec l’épisode de la « chasse aux pommes » extrait des Confessions de Rousseau (Livre I) en s’interrogeant sur ce qui les rapproche et ce qui les différencie. Un second texte pourra lui aussi être confronté avec l’extrait 5 : le récit de la conversion. Il s’agit d’un passage extrait d’Histoire de ma vie de George Sand (III.13-14, Garnier-Flammarion, pages 594-602). G.Sand y raconte son existence au couvent et tout particulièrement sa conversion. Episode particulièrement dramatique au cours duquel la romancière réécrit l’épisode de la conversion d’Augustin en utilisant à deux reprises la formule fondatrice Tolle et lege. On trouvera ici l’intégralité de ces deux textes, celui de Rousseau (*pdf 11 Ko) et celui de Sand (*pdf 13 Ko).
Bibliographie sommaire
a) l’œuvre b) sur saint-Augustin
  • Serge Lancel, Saint-Augustin, Fayard 1999
  • Le magazine littéraire : Saint Augustin, la passion de la philosophie. N° 439, Février 2005
Michel Printz
Lycée Saint-Exupéry - Fameck (57)

 

Document proposé par Michel Printz, académie de Nancy-Metz
(Bulletin des Langues anciennes, N°7  - printemps 2005)

 

retour à l'indexLangues anciennes dans l'académie de Nancy-Metz