Lire le grec dans le texte


Écrire le grec (et le latin) Lire le grec sur l'internet


GREC MODERNE
Écrire ou lire le grec moderne ne fait pas grande difficulté, une fois accomplies les opérations de base :

Apprendre l'alphabet grec : par exemple ici, sur Grectel et encore (pages personnelles)

Configurer éventuellement Windows (pour écrire).

Versions anciennes : [Panneau de configuration > Ajout - suppression de programmes > Installation de Windows > Prise en charge multilingue > détails > grec] . Puis, après le redémarrage de Windows, [Panneau de configuration > Clavier > Langue > Ajouter > grec (cocher activer l'indicateur sur la barre des tâches)]. 

Windows XP : [Panneau de configuration > Options régionales et linguistiques > onglet Langues > onglet Détails > onglet Ajouter > liste déroulate "Langue d'entrée" : grec  // liste déroulante "configuration clavier" : grec polytonique > OK > onglet Préférences-Barre de langues : cocher "afficher sur le bureau" > Appliquer > OK
En cas de difficulté, voir les explications détaillées offertes par Robin Delisle : http://www.usenet-fr.net/fur/lettres/faq-langues-anciennes.grec.html.

Afficher convenablement les pages WEB :

  • Avec Internet Explorer : [Affichage > codage > cocher Sélection automatique + unicode (UTF-8)] .
  • Avec Firefox : [Affichage > Encodage des caractères > unicode (UTF-8) + Détection automatique : Universel] .
  • Avec Netscape : [Afficher > Codage des caractères > unicode (UTF-8) + Détection auto : Universel] .
  • Suggestion : essayer sur http://ta-nea.dolnet.gr/front_page.php
Sur les sites grecs, les pages sont fréquemment proposées en diverses versions. S'agissant des polices et en cas de nécessité, on y trouve toutes informations utiles.

A l'usage du particulier, les CD-ROM du commerce fournissent de nombreuses polices (grec moderne et grec ancien). 
On peut se reporter au répertoire proposé sur "SIL International" :
http://www.sil.org/computing/fonts/Lang/greek.html

Autres sites recommandés : 


 
GREC ANCIEN 
Jusqu'à une époque récente, les choses n'étaient pas vraiment simples, car les serveurs n'avaient pas tous les mêmes outils. De plus, PC et Macintosh ne manquaient pas d'avoir leurs propres exigences…, liées elles-mêmes aux particularités des versions successives des applications et systèmes utilisés. Mais qu'on se rassure : pour les travaux courants de lecture et d'écriture dans le cadre de la classe, des solutions existent, qui ne demandent qu'un peu de méthode.

1. Sur nos pages


Visant en premier lieu les équipements communs des établissements scolaires, et pour ne pas courir de risques (le parc des machines n'y étant pas toujours de la première jeunesse), nous avons choisi, pendant des années, d'utiliser ici la police TrueType GREEK.TTF, fournie par le service Lettres de l'académie de Toulouse. 
Aisément accessible, fonctionnant sur tous les PC même "anciens", elle offrait et continue à offrir ce qu'on en peut attendre à la lecture et à l'impression. De plus, une fois installée dans le système (cf. documentation de Windows et ci-dessous) et associée au "modèle" de Word offert par nos collègues, elle rend de précieux services lorsqu'il s'agit de composer soi-même : deux boutons de la barre d'outils permettent de choisir alternativement et en toute facilité caractères grecs ou latins. Un tableau complète l'ensemble, qui indique en particulier la procédure à suivre (simple) pour l'accentuation, grâce aux touches F3 à F10.
Avec Windows XP, Word 2000 et suivants, et les polices polytoniques "unicode", le problème ne se pose plus aujourd'hui de la même façon, car il n'est plus nécessaire d'installer préalablement la police utilisée sur tel ou tel site, l'unicode étant fourni d'origine (Palatino linotype, Arial unicode MS... voir ci-dessous les références nécessaires).

Sur nos pages on trouvera donc, d'une part, un grand nombre de fichiers "anciens" utilisant "greek.ttf, à télécharger et à installer (l'indication est toujours donnée dans ce cas), d'autre part, plus récents, des fichiers en unicode ...


Téléchargement de la police GREEK.TTF
Pour écrire avec cette police se reporter à la page du service Lettres de l'académie de Toulouse. Télécharger et décompresser le fichier greekttf_msm.zip (comprenant la police, le modèle GREC_MSM à ajouter aux modèles de Word et le tableau de caractères).

Installation résumée (à la demande de collègues...)
N.B. Selon la version de Windows utilisée, on pourra naturellement trouver des écrans ne correspondant pas exactement aux images ci-dessous (qui datent de juin 1999 ...). Cela est sans importance, la démarche restant la même dans tous les cas.
1. Retenir le dossier choisi par vous au moment du téléchargement de "greek.ttf", par exemple C:\TEMP. En cas d'oubli ou de manipulation précipitée, on peut retrouver cette police par [démarrer - rechercher - fichier ou dossier]
2. Pour installer cette nouvelle police : 
    - Ouvrir le dossier "polices" dans le panneau de configuration (démarrer - paramètres - panneau de configuration - double clic sur "polices")
    - Dans le menu Fichier, cliquer sur "Installer la nouvelle police"

    - Cliquer sur le lecteur et le dossier contenant "greek.ttf" (dans notre exemple C:\TEMP)
    - Cliquer deux fois sur l'icône représentant la police ou OK).

      -  Vérifier dans [panneau de configuration - polices] ou par [démarrer - programmes - accessoires - table de caractères] : la police doit figurer dans la liste. Le grec se lit désormais sur nos pages html ...
Attention :
Il faut aussi veiller à régler les paramètres du navigateur ; voici un exemple de réglage sur une version ancienne d'Internet Explorer :

Pour les navigateurs plus récents :
Firefox : onglet [Affichage > Encodage des caractères > unicode (UTF-8) + Détection automatique : Universel] .
Netscape et SeaMonkey : onglet
[Afficher > Codage des caractères > unicode (UTF-8) + Détection auto : Universel] .
Internet Explorer : onglet
[Affichage > codage > cocher Sélection automatique + unicode (UTF-8)] .

Pour écrire le grec ancien sous Word :

Configurer d'abord Windows (voir
ci-dessus), puis :


a ) GREEK. ttf
Procédure : 
      - imprimer le tableau de caractères fourni par l'académie de Toulouse
      - placer le modèle "Grec_MSM" dans le dossier "modèles" d'Office (ex. : C:\Program Files\Microsoft Office\Modèles) ; cliquer deux fois sur l'icône en question à l'ouverture d'un "nouveau document Office" (menu démarrer) ; pour les esprits et accents, utiliser les touches de fonction indiquées à la fin du tableau de caractères.
Pour utiliser les codes ASCII dans Word :
      - sélectionner "greek" dans la fenêtre des polices ;
      - vérifier que la touche VERR.NUM à droite du clavier  est bien activée (un voyant devrait être allumé) ;
      - appuyer sur la touche ALT et, en la maintenant enfoncée, taper le code voulu (tableau de caractères), par exemple 0201, sur le clavier numérique (faire les quatre chiffres même si rien n'apparaît au curseur) ; 
      - relâcher ALT : la lettre grecque accentuée devrait s'écrire ...
N.B.
1) Ne pas chercher ici le bêta intérieur : les polices en usage ignoraient notre spécificité française jusqu'à une période toute récente ... Pour apaiser les tourments que cette question a pu provoquer, nous renvoyons maintenant au site de Thomas Frétard (voir ci-dessous), qui propose une nouvelle police nommée "alpha.ttf" : elle est précisément destinée à combler la fameuse lacune et compatible avec le modèle GREC_MSM.
2) Contrairement à ce qui peut se lire, la police greek.ttf, une fois installée, se prête à toutes les manipulations en usage sous Word (ou éditeur html). Avec Windows (toutes versions) et les navigateurs courants (Internet Explorer, Netscape, Firefox) l'affichage ne pose aucun problème, pour peu que ces derniers soient configurés convenablement (voir plus haut).
b) UNICODE
Installer le pilote pour clavier AZERTY grec polytonique proposé par Denis Liégeois (kbdheptf.exe) :
http://home.scarlet.be/~tsa02476/ - http://pot-pourri.fltr.ucl.ac.be/files/AClassFTP/clavier_gr/
Après avoir redémarré l'ordinateur il suffira d'utiliser la barre de langue pour passer du français au grec (FR / EL) ... Avec un peu d'entraînement, on maîtrise très vite le "nouveau" clavier ...

2. Perseus

La richesse de ce serveur ( http://www.perseus.tufts.edu/ ) tient notamment (voir notre page de liens) à la bibliothèque de textes grecs et de textes latins progressivement mise en ligne. Vous obtiendrez la liste complète des textes grecs et latins disponibles en cliquant sur "classics" en haut à gauche :

Ces textes sont disponibles en caractères latins ou grecs et en traduction anglaise ; ils sont associés à la base de données grammaticales et lexicales (Dictionnaire Liddel and Scott (grec - anglais) consultable sur place. Il est possible par exemple de rechercher toutes les occurrences d'un mot grec (ou latin) chez tel auteur ou dans l'ensemble de la base, à tous ses cas ( voyez ici ).
N.B.
      - Perseus est accessible par trois adresses : Somerville (Home site) et les deux "miroirs" Berlin et Chicago. Il arrive fréquemment qu'on ait à passer d'un serveur à l'autre, soit en cas d'encombrement, soit lorsque l'un d'entre eux est indisponible pour cause de maintenance... Les liens proposés ici dirigent pour la plupart vers Berlin, mais la procédure est la même quelle que soit l'adresse choisie.
      - Sur Perseus, les textes grecs peuvent être lus dans plusieurs polices. Nous conseillons de télécharger et d'installer la police choisie avant toute autre manipulation. 
Il faut d'abord ouvrir la page "configure display" :

Dans cette page, apparaît notamment le tableau suivant :
En cliquant sur "font help page" on accède à tout ce qui est utile : choix de la police, téléchargement, installation :
    • "Athenian", pour Macintosh et PC : cette police est utilisée, du reste, sur d'autres sites consacrés au grec, qui la rendent indispensable.
    • '"SGreek", "SP Ionic" pour PC 
    N.B. Le professeur de grec pourra profiter de la circonstance pour installer toutes ces polices sur son ordinateur. La pratique montre qu'on en a toujours besoin à un moment ou un autre ...
Sous Windows :
L'installation ne doit pas faire difficulté : un double clic suffit pour que les deux fichiers téléchargés "sgfixed.exe" et "athwin.exe" installent les polices (sgreek.ttf et Athenian.ttf) dans le dossier FONTS de Windows. Si elles n'apparaissent pas au redémarrage de Word, Netscape ou I.E., suivre la procédure indiquée ci-dessus.

Pour trouver et lire un texte grec sur Perseus, voici la procédure résumée :
On peut se reporter au répertoire des textes (cliquer sur "classics" : voir plus haut) ou appeler l'œuvre directement en écrivant, en anglais, le titre recherché (ou le nom de l'auteur) dans la fenêtre de la page d'accueil (puis bouton "search").
Mais à la première utilisation il est probable qu'on se verra offrir une traduction anglaise. Il faut donc choisir "Greek" en haut de page :

Si on recourt au répertoire, on peut choisir tout de suite le texte en grec. Mais, dans les deux cas, ce texte apparaît par défaut en transposition latine ... :
Epitaphios tois Korinthiôn boêthois
[1] ei men hêgoumên hoion te einai, ô parontes epi tôide tôi taphôi, logôi dêlôsai tên tôn enthade keimenôn andrôn aretên, emempsamên an tois epangeilasin ep' autois ex oligôn hêmerôn legein ...

Pour lire le texte en caractères grecs, il faut donc revenir à la page "configure display" :

De nombreuses options sont proposées. Pour un premier essai ou une lecture simple, voici un exemple de configuration (choisissez en pointant) :
"Word Study Links" : No
"Greek display" : 
      - Pour Macintosh : "GreekKeys" (= Athenian), avec Netscape Communicator 4.0 et plus récents - ne fonctionne pas avec I.E. 4. ni 4.5 ;
      - Pour PC : "Sgreek for Windows" ou "GreekKeys" (options possibles avec Netscape Communicator 4.0 et plus récents, et Internet Explorer 4.0 et plus récents)
"Default Text" : original language
"Lemma mapping" : Don't mark lemmas

Valider par le bouton "Set configuration" (en haut de page) :


(prendre en compte la précision donnée quant aux "cookies")

Le serveur doit faire alors automatiquement le retour au texte original, enfin lisible en caractères grecs ...
N.B. 
La colonne de gauche permet souvent des entrées multiples dans l'œuvre. Vous pouvez en particulier charger le texte soit, par défaut, chapitre après chapitre par exemple (les situations sont variables selon les œuvres), soit en entier. Si vous préférez obtenir le texte intégral en une seule fois, cliquez sur le lien approprié :

Bien entendu, vous pouvez aussi  écrire directement la référence du passage recherché dans la fenêtre "go to", selon la numérotation universitaire conventionnelle, très utile en la circonstance. 
Dans tous les cas il suffit de quelques essais pour se familiariser avec cette bibliothèque, et à condition de respecter la législation, un copier/coller sur Word permet une lecture acceptable et toutes les mises en page désirées, l'impression ne posant aucun problème. 
Notre page de liens indique d'autres sources de textes grecs en ligne. Les polices utilisées y sont variées ; mais on trouve généralement toutes les informations nécessaires sur place. Avec un peu d'entraînement on passe d'un site à l'autre sans difficulté.

N.B. S'agissant des polices Unicode sur Perseus, la procédure est semblable. Voir la page de Robin Delisle : Utiliser Perseus et ses outils.

3. Autres ressources, pour changer, pour aller plus loin ...

Elles sont abondantes. Voici quelques adresses :

  • Frédérique Bouras et Denis Liégeois :
  • L'utilitaire nommé Antioch (modèle pour Word 97, 2000 et 2002 sous Windows 95, 98, ME, NT 4/5, 2000 ou XP), qui comporte la police (Unicode) Vusillus Old Face - fonctionnement comparable au modèle Grec_MSM de Toulouse. Voir la page de l'auteur : Antioch classical languages utility. Notez que la police Vusillus Old Face est utilisable indépendamment de l'utilitaire en question. Mais il semble qu'elle ne soit plus disponible gratuitement (06/10/2008). Elle est utilisée fréquemment sur internet (voir ce bel exemple : Héraclès chez Apollodore).
  • La belle et généreuse police (Unicode) [PC et MacOSX] créée par notre collègue espagnol Juan-José Marcos, appelée Alphabetum. "Alphabetum es el resultado de un interés, que se remonta varios años atrás, en los problemas con los que se enfrentan los profesores y estudiosos de las lenguas clásicas a la hora de escribir textos en latín y griego clásico con un ordenador." Ou, si vous préférez, "This font is the result of a personal interest dating back 12 years in the problems faced by classicists who need special characters to type ancient languages." Comprenez aussi la métrique, la transcription épigraphique et tout le reste ("Etruscan, Oscan, Umbrian, Messapic, Picene, Faliscan and Archaic Latin") ... Cette police Unicode, la plus complète à ce jour pour les langues anciennes, comporte 5543 caractères dans la dernière version, non seulement pour écrire le latin et le grec ancien, mais aussi toute langue européenne, cyrillique, hébreu, sanscrit... Le phénicien et le linéaire B sont annoncés ... Une version d'essai, confiée par l'auteur en 2004, est disponible ici en téléchargement. Quand vous aurez décompressé ce fichier "alp6demo.zip" (attention : 1893 Ko pour le dernier état), vous trouverez un manuel d'utilisation complet en espagnol et en anglais ainsi que toutes les indications pour obtenir la version définitive. Vous pouvez aussi vous reporter à cette page de présentation (J-J Marcos - mise à jour 3 juin 2008).
  • Robin Delisle : Lire et écrire du grec dans des éditeurs de textes (Unicode) [PC]. 
  • Voir aussi Lire et écrire du grec sur support informatique (Faq - forum)
  • Jacques Mauger : Lire, saisir, modifier, transmettre du grec ancien sous Windows (ttf et Unicode)
  • Présentation des polices de caractères et de leur fonctionnement (Circé)
  • Jean-Marc Desperrier : Affichage du Grec Ancien polytonique sur Macintosh (Unicode)
  • Sur le site du Thesaurus Linguae Graecae, vous pourrez télécharger et tester les polices pour Macintosh comme pour PC (Unicode et autres). Vous trouverez aussi comment configurer les différents systèmes d'exploitation et applications.
  • Sur les pages "langues anciennes" de l'académie de Clermont vous trouverez SPIonic, police du domaine public et utilisable avec un Mac ou un PC. 
  • Sur les pages "langues anciennes" de l'académie de Toulouse, déjà citées, vous trouverez SPionic [PC - Mac], Greek [PC], et un utilitaire de conversion Greek-Athenian-SPionic.
  • Il y a aussi la police [PC] proposée par notre collègue Yves Gouraud, appelée "tadzoatrekei" (!). N'hésitons donc pas à courir : cette police est capable de rendre de réels services, en particulier au moment d'exploiter les documents édités sur Perseus. À cette adresse.
  • Un ensemble riche (images permettant de comparer les polices) : Classical Greek Fonts and Utilities 
  • Tout nouveau : Le répertoire de polices offert par Thomas Frétard, recommandé, très pratique pour qui veut tout tout de suite ! On y trouvera même les caractères français "à apparence grecque" !
  • Un autre : SIL Greek Font System (http://www.sil.org/computing/fonts/silgreek/) (police, clavier, utilitaires de conversion).
  • Sur TABLINUM, le serveur du Département de Langues et Littératures Classiques de la Faculté de Philosophie et Lettres des Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix (FUNDP) à Namur :
  • - Polices grecques
    - Isminipc (isminipc.exe). Cette police est compatible avec "Wingreek" et peut être utilisée gratuitement à des fins non commerciales. Le serveur offre en outre un clavier grec, adapté à "Isminipc" ou "Wingreek".
    N.B. Les utilisateurs de Macintosh peuvent également télécharger les polices spécifiques, proposées sur la même page.
  • Le répertoire de polices offert par l'Université catholique de Louvain
  • Grec ancien, syriaque et saisie informatique (Sources chrétiennes - Maison de l'Orient et de la Méditerranée)
  • Unicode polytonic greek Fonts
  • GreekTranscoder pour Microsoft Word est un programme offert par David-Artur Daix. "Il convertit les caractères grecs anciens (polytoniques) d'un système d'encodage à un autre. Sa première fonction est de permettre la conversion de documents utilisant des polices et des encodages "obsolètes" au format Unicode. Toutefois, il permet également de convertir des textes entre ces anciens formats ainsi que depuis Unicode vers ces anciennes polices, pour répondre aux demandes d'un éditeur par exemple".
  • Greek Font to Unicode Converter 
  • ClassicalGreek et Graphellen, utilitaire de saisie de textes grecs [pour Macintosh]
  • Ecrire en linéaire B (notamment) : Truetype Fonts by Curtis Clark [PC, Mac]
4. Pour écrire de belles pages en latin
  • La référence : CL Fonts  A Font Package for Latinists (Windows et Macintosh)
  • A ne pas manquer : Jack Kilmon et ses polices épigraphiques (latin, grec, phénicien, hébreu, étrusque, cunéiforme ...)
  • Ajoutons une très utile police de caractères phonétiques : SIL IPA Phonetic Fonts (Windows)et SIL IPA Phonetic fonts (Macintosh). Accessibles . Autre adresse utile : http://www.phon.ox.ac.uk/resources/fonts.html
  • Enfin, pour la scansion et la métrique (latin et grec), la police nommée "Anaxiphorminx" (Université de Leiden) : versions Macintosh et Windows. 
5. Et maintenant le grec vivant (presque sans peine)
    Si ce n'est déjà fait, n'hésitez pas à vous rendre dans l'académie de Versailles où vous attend notre collègue Robin Delisle.
    Vous trouverez :
    • Le cours de grec sur le forum ac-versailles.disciplines.langues-anciennes.grec 
    • Le cours de grec sur le web (3ème et 2nde)
    • Comment écrire et publier vous-même en grec unicode sur les forums ou en HTML 


Dernière intervantion : 06/10/2008
En cas de difficultés, ou pour tout commentaire,
ne pas hésiter à écrire
Retour au sommaire Langues anciennes 
dans l'académie de Nancy-Metz