Art attique : Vulci (Etrurie), Exékias, fragments d'une amphore à figures noires, Héraklès et le lion sous le regard d'Athéna, 545 - 540 avant J.C., Antikenmuseen, Berlin, F 1720.
 
Zeus prend les apparences d'un homme :
et voici Héraklès, né de la vertueuse Alcmène … 
Il se nourrit au lait de sa pire ennemie, 
Héra la jalouse.
Alors l'enfant étrangleur de serpents devient le Héros grec ;
Et du feu de sa mort 
il rejoindra les Immortels.
Dans sa vie d'homme il y eut la folie :
Meurtrier de ses trois fils, de sa femme, 
encore la rancune d'Héra.
Un objet d'horreur.
Mais le dieu de Delphes 
ouvre le chemin qui sauve :
D'Argolide l'homme part pour douze exploits, douze souffrances impossibles,
Et il triomphe.
Dès lors on le voit partout grandir, 
pour montrer l'exemple.
On ne se lasse pas de le raconter 
pour célébrer ses bienfaits.
Il est à Olympie, 
et sur la nef Argo tout autant, 
et c'est encore lui qui fait signe à Thésée.
 
La légende d'Hercule
dans la céramique et la peinture du Louvre
Un parcours avec [Louvre.edu]
Travail réalisé au collège de Bruyères par des élèves de 5° et de 4°
 
retour au sommaire ENTREZ