Travail coopératif
 

MEMORISER UN TEXTE GREC ETUDIE GRACE AU TRAVAIL COLLABORATIF

Activité proposée par A. JOLY (Lycée Georges de La Tour Metz)

  • Objectifs / compétences :
    • accompagner les élèves dans la fixation immédiate des connaissances sur les textes étudiés (notamment dans une perspective de préparation au baccalauréat)[1]
    • identifier la structure d’un texte pour faciliter sa traduction et éviter la récitation (écueil de l’épreuve orale de traduction au baccalauréat)
  • Contexte :
    • Niveau : 2nde grec (50% des effectifs sont des élèves débutants)
    • Groupe composé de 12 hellénistes
    • Insertion dans la séance : postparation à la séance 2 de la séquence 4
    • Support : Apollodore, Bibliothèque, II, 5, 1[2] [environ 75 mots]

 

  • Description de l’activité :

Déroulé de la séance préalable à l’activité :

La séquence propose de s’interroger sur la conquête de l’immortalité d’Héraclès. Cette deuxième séance consacrée au premier travail du héros vise à saisir sa dimension initiatique et à construire la figure épique du demi-dieu.

Après un bref retour sur les motifs des travaux à travers un court extrait vidéo[3], après l’analyse structurelle du texte et l’étude de la morphologie des participes présents et aoristes sigmatiques des verbes réguliers (modèle λύω), les élèves ont travaillé par groupe de trois à la traduction de l’extrait. La mise en commun a ensuite conduit à un commentaire de texte.

Le travail de mémorisation proposé se situe donc au terme de ce commentaire.

 

Déroulé de ce travail en collaboration :

Modalités : travail individuel puis travail par groupes

Étape 1 :

Temps de travail individuel. Le texte est redistribué à chaque élève, seules quelques notes sont maintenues. L’exercice consiste alors à reconstituer la traduction en veillant à repérer les groupes de mots. (temps : 12-15 min) ® travail différencié : restitution restreinte pour les élèves en difficultés

Étape 2 

Des groupes de 3 élèves ont été constitués au préalable avec différenciation. Chaque groupe a pour objectif de mutualiser ses connaissances pour reconstituer la traduction intégrale et consolider sa reconnaissance de la structure du texte (temps : 12-15 min)

Étape 3 :

Les élèves enregistrent la traduction recomposée en veillant à la lecture des groupes de mots grecs puis de leur traduction. La lecture est répartie selon les difficultés rencontrées ou l’aisance de chacun. Quel qu’en soit la longueur, chaque élève doit être lecteur et traducteur d’un extrait.

  • Rôles de l’enseignant :

réguler la gestion des temps d’activité

aider les élèves, notamment ceux en difficultés en donnant l’impulsion pour réactiver les connaissances

favoriser le travail individuel puis en groupe

assurer et vérifier le recours à une démarche scientifique pour traduire

 

  • Évaluation des élèves :

L’activité est présentée comme un exercice préalable à l’apprentissage individuel en vue de l’évaluation de la séance. Les élèves ont été sensibilisés dès le début de l’année à quelques règles pour bien apprendre. 

 

  • Évaluation du dispositif :

L’activité offre l’avantage de rendre les élèves autonomes dans la révision immédiate de leurs connaissances.

En parcourant les groupes, l’enseignant identifie les difficultés majeures auxquelles se heurtent les élèves et peut ainsi anticiper une remédiation ultérieure.

Les enregistrements serviront, après vérification, à constituer un outil de révision, dans une perspective de révision bac par exemple.

 

La limite de cet exercice est celui de l’évaluation mesurée et chiffrée de ses bénéfices. En effet, pour que ce travail de mémorisation soit pleinement efficace, il faut que, de manière autonome, chaque élève révise son texte dans les premières 24 heures suivant le cours puis au bout d’une semaine. Ce n’est qu’après ce temps qu’il est possible d’évaluer et de mesurer exactement la connaissance de la structure du texte et de sa traduction.


TRADUCTIONS DIFFERENCIEES A RESTITUER

Héraclès s’empare de la peau du lion de Némée

Ὁ ῾Ηρακλῆς εἰς Τίρυνθα ἦλθε, καὶ τὸ προσταττόμενον ὑπὸ Εὐρυσθέως ἐτέλει. Πρῶτον μὲν οὖν ἐπέταξεν αὐτῷ τοῦ Νεμέου λέοντος τὴν δορὰν κομίζειν· τοῦτο δὲ ζῷον ἦν ἄτρωτον, ἐκ Τυφῶνος γεγεννημένον [...] Εἰς δὲ τὴν Νεμέαν ἀφικόμενος καὶ τὸν λέοντα μαστεύσας ἐτόξευσε τὸ πρῶτον· ὡς δὲ ἔμαθεν ἄτρωτον ὄντα, ἀνατεινάμενος τὸ ῥόπαλον ἐδίωκε. Συμφυγόντος δὲ εἰς ἀμφίστομον   σπήλαιον αὐτοῦ τὴν ἑτέραν ἐνῳκοδόμησεν   εἴσοδον, διὰ δὲ τῆς ἑτέρας ἐπεισῆλθε τῷ θηρίῳ, καὶ περιθεὶς τὴν χεῖρα τῷ τραχήλῳ κατέσχεν ἄγχων ἕως ἔπνιξε, καὶ θέμενος ἐπὶ τῶν ὤμων ἐκόμιζεν εἰς Κλεωνάς.

 

Quelques notes de vocabulaire :

αὐτῷ : à lui (désigne Héraclès) pronom de rappel / αὐτοῦ : pronom de rappel au génitif absolu (désigne le lion)

τοῦτο : déterminant démonstratif au nominatif neutre singulier

Συμφυγόντος δὲ εἰς ἀμφίστομον   σπήλαιον αὐτοῦ τὴν ἑτέραν ἐνῳκοδόμησεν   εἴσοδον : parce que ce dernier (= le lion) s’était réfugié dans une grotte à deux entrées

 

 

Héraclès s’empare de la peau du lion de Némée

Ὁ ῾Ηρακλῆς εἰς Τίρυνθα ἦλθε, καὶ τὸ προσταττόμενον ὑπὸ Εὐρυσθέως ἐτέλει. Πρῶτον μὲν οὖν ἐπέταξεν αὐτῷ τοῦ Νεμέου λέοντος τὴν δορὰν κομίζειν· τοῦτο δὲ ζῷον ἦν ἄτρωτον, ἐκ Τυφῶνος γεγεννημένον [...] Εἰς δὲ τὴν Νεμέαν ἀφικόμενος καὶ τὸν λέοντα μαστεύσας ἐτόξευσε τὸ πρῶτον· ὡς δὲ ἔμαθεν ἄτρωτον ὄντα, ἀνατεινάμενος τὸ ῥόπαλον ἐδίωκε. Συμφυγόντος δὲ εἰς ἀμφίστομον   σπήλαιον αὐτοῦ τὴν ἑτέραν ἐνῳκοδόμησεν   εἴσοδον, διὰ δὲ τῆς ἑτέρας ἐπεισῆλθε τῷ θηρίῳ, καὶ περιθεὶς τὴν χεῖρα τῷ τραχήλῳ κατέσχεν ἄγχων ἕως ἔπνιξε, καὶ θέμενος ἐπὶ τῶν ὤμων ἐκόμιζεν εἰς Κλεωνάς.

 

Quelques notes de vocabulaire :

αὐτῷ : à lui (désigne Héraclès) pronom de rappel / αὐτοῦ : pronom de rappel au génitif absolu (désigne le lion)

τοῦτο : déterminant démonstratif au nominatif neutre singulier

Συμφυγόντος δὲ εἰς ἀμφίστομον   σπήλαιον αὐτοῦ τὴν ἑτέραν ἐνῳκοδόμησεν   εἴσοδον : parce que ce dernier (= le lion) s’était réfugié dans une grotte à deux entrées

 


[1] Appui sur les connaissances en neurosciences, notamment le fait que si le cours est revu dans les 24 h, 75% des connaissances seront réactivées sans difficultés

[2] Ressources didactiques sur le site de l’académie de Rouen :  http://lettres.ac-rouen.fr/grec/Heracles_Apo/nemeset1.html

[3] Les grands mythes, « Héraclès, l’homme qui devint dieu », Arte




* * *
La rubrique des lecteurs du Bulletin


 
   
 
  Menu général
du site Langues anciennes