Langues anciennes dans l'académie de Nancy-Metz Bulletin N° 6
hiver 2004
 
SOMMAIRE du numéro 6 Nous vous prions d'excuser la parution tardive de ce numéro, indépendante de notre volonté.
À tous, une excellente année 2005 !

* * *

Éditorial

     Voici le bulletin des langues anciennes de la rentrée, temps des bilans de l’année passée, et des projets, pour celle qui s’ouvre. 
     La dernière session du baccalauréat a vu l’introduction d’une nouvelle forme d’épreuve écrite, pour les candidats qui avaient choisi l’option dite « de spécialité » (41 en latin, 15 en grec), et d’épreuve orale facultative, pour tous les autres (384 en latin, 91 en grec). On notera que pour les épreuves facultatives 53% des hellénistes et 70% des latinistes viennent de la série S. Les moyennes des épreuves écrites sont de 12,15 en latin, et 12,27 en grec, celles des épreuves facultatives orales, 15,19  en grec et 15,44 en latin, se situent très bien parmi les moyennes des autres épreuves facultatives, supérieure par exemple à langue et culture régionale. 
Cette année sera celle de l’élaboration de la carte académique des formations : nous sommes désormais partenaires dans cette élaboration au même titre que toutes les langues vivantes étrangères et c’est un bien. Les constats seront établis, nombre d’élèves, taux de poursuite du collège au lycée, dans le lycée, nombre d’élèves présentés au baccalauréat, devenir de ces élèves, et toutes les données relatives à la série littéraire, autant d’informations auxquelles le « Bulletin des langues anciennes » vous a déjà souvent appris à vous intéresser. Puis viendra le temps des décisions. Nous connaissons tous l’enjeu principal, qui est de permettre dans tous les bassins de l’académie, éloignés des métropoles, aux effectifs d’élèves en baisse, un accès, pour les élèves qui le désirent, à l’enseignement des Langues anciennes au lycée : ce n’est pas simple à mettre en œuvre. Nous savons aussi qu’il nous faudra ensemble rationaliser notre offre de formation sur les grandes villes de l’académie, ou sur certaines zones où des lycées proches offrent notre enseignement : le latin et le grec ancien seront, dans ces lieux, enseignés dans moins de lycées, et nous retrouverons pour les lycées qui assureront ces enseignements des effectifs corrects, au regard de ce type d’option, et sortirons peut-être ainsi de cette logique des regroupements de niveaux dans un même établissement, qui a atteint ses limites pédagogiques. Quand la carte des formations sera établie par les services du Rectorat, elle vous sera communiquée, naturellement : il appartiendra alors aux professeurs de langues anciennes en collège de la faire connaître à leurs élèves.
Quant au bulletin et aux animations de langues anciennes dans l’académie, c’était un pari, il est tenu, essentiellement grâce aux efforts d’une petite équipe qui ne compte pas son temps. Vous témoignez très souvent de votre satisfaction, qu’il s’agisse du contenu du bulletin, des visites de musées et sites, ou des conférences qui vous sont proposés. Cette année,  il faut que vous passiez à l’action : nous avons besoin de témoignages sur des pratiques pédagogiques, de collaborations pour toutes les rubriques (visite, « lu pour vous » etc.), nous cherchons des professeurs habiles en informatique. Participer à ce travail collectif est une manière de vivifier notre enseignement et d’en assurer la pérennité. Enfin‚ puisque ce premier pari a été tenu, nous songeons à en lancer un autre : si nous organisions, par-delà l’isolement que ressentent souvent dans leur établissement les professeurs de latin et de grec ancien, des défis, olympiades, devoirs communs etc. entre nos élèves, comme on le fait déjà en lecture, mathématiques et philosophie ici et là dans l’académie. Si… Tel pourrait être notre prochain pari : nous attendons vos propositions, votre expérience, vos compétences, et tout ce que vous pouvez mettre au service de ce projet (dominique.pierrel@ac-nancy-metz.fr ou marie-anne.lefort@ac-nancy-metz.fr).
 
Madame Dominique Pierrel,
IA - IPR de Lettres

 
  Page d'accueil des Lettres   Entrez  
  Menu général
du site Langues anciennes

sommaire
de ce numéro