Les Troubles Spécifiques du Langage
Article mis en ligne le 25 juin 2010
dernière modification le 2 septembre 2014
logo imprimer

LES TROUBLES SPÉCIFIQUES DU LANGAGE

oral ou écrit

 

Ce sont des troubles isolés de l’ensemble du fonctionnement intellectuel.

Ils concernent des enfants d’intelligence normale auxquels il manque un outil, un instrument pour être totalement efficaces.

Ils constituent un réel handicap face aux apprentissages scolaires et nécessitent un diagnostic différentiel.

  • Dyslexie
  • Dysorthographie
  • Dyscalculie
  • Dysphasie
La dysgraphie et dyspraxie relèvent du trouble moteur

 

Observations   :

  • Un signe n’est pas un diagnostic : L’enfant n’est pas responsable de son trouble, il ne faut pas négliger sa souffrance.
  • Ne pas confondre paresse et découragement.
  • Ne pas identifier l’enfant à son trouble "c’est un DYS alors... !!!"
  • Face au même trouble chaque enfant réagit différemment
  • Ne pas interpréter les difficultés à la lumière unique de son trouble
  • le diagnostic doit être posé par une équipe pluri-disciplinaire dans un centre spécialisé.

 

DYSLEXIE DYSORTHOGRAPHIE

La dyslexie est une difficulté durable d’apprentissage de la lecture et de l’acquisition de son automatisme chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles psychologiques pré-existants. Le diagnostic ne peut être posé avant le CE1

La dyslexie se manifeste par

  • des troubles du langage parlé ou écrit
  • des troubles de la lecture
  • des difficultés dans la compréhension des textes (à l’oral comme à l’écrit)
  • des difficultés dans l’acquisition des règles de grammaire et d’orthographe
  • Toutes les matières scolaires sont en général affectées du fait de l’importance de la langue.

La dysorthographie est un trouble associé et non isolé fréquemment retrouvé en raison des troubles du langage oral et écrit et/ou des troubles neuros visuels, attentionnels

 

Aménagements possibles et souhaitables

  • éviter la lecture à haute voix ou autoriser la préparation du texte, ralentir le débit, accepter qu’il suive avec le doigt sur le texte.
  • Privilégier l’évaluation orale
  • privilégier les supports visuels
  • accorder du temps supplémentaire ou réduire la quantité de travail écrit
  • lire les consignes, s’assurer qu’elles sont comprises et mémorisées dans leur succession
  • laisser à disposition des fiches mémoire
  • proposer des photocopies de cours pour réduire la quantité d’écrit
  • proposer l’aide d’un tiers (tutorat)

 

 

DYSCALCULIE

La dyscalculie est un trouble associé qui se retrouve chez les dyslexiques, dyspraxiques mais aussi chez ceux qui ont un problème d’attention et dans la plupart des troubles cognitifs (orientation dans l’espace, motricité...).

C’est un trouble primaire de la perception des nombres qui affecte tout ce qui a un lien avec le chiffre, le nombre, le calcul, la logique mathématique. "C’est le sens perdu des nombres"  

L’enfant :

  • ne comprend pas les systèmes numériques
  • ignore tout de la logique arithmétique
  • n’arrive pas à résoudre des opérations même très simples
  • n’arrive pas à évaluer à l’oeil nu de petites quantités,
  • ni à classer une suite de nombres du plus petit au plus grand

Aménagements possibles et souhaitables

  • accorder plus de temps ou diminuer la longueur du devoir
  • lire l’énoncé ou le transcrire sous forme de dessins, schémas
  • s’assurer de sa compréhension par des questions
  • favoriser la manipulation, le recours à des situations concrètes
  • mettre en oeuvre une approche multisensorielle pour l’apprentissage des tables de multiplication (frapper des mains, des pieds, chanter...)
  • donner les moyens d’élaborer des stratégies
  • dans certains cas laisser à disposition la table de multiplication ou la calculatrice

 

DYSPHASIE

C’est un trouble du développement de la parole et du langage entraînant l’échec d’une acquisition normale du langage réceptif et/ou expressif, qui ne résulte pas d’une déficience intellectuelle ou sensorielle ni d’un désordre affectif grave. Le diagnostic peut être posé dès l’ âge de 3 ans.

La dysphasie se manifeste par

  • un manque de mot et/ou trouble de l’évocation
  • des problèmes de l’organisation des mots en phrases
  • une production orale inintelligible
  • des difficultés pour souffler, déglutir, claquer ou tirer la langue

ATTENTION : ne pas confondre dysphasie et déficit intellectuel ou trouble envahissant du développement

 

Aménagements possibles et souhaitables
  • ajuster la complexité du message oral
  • reformuler le message
  • vérifier la compréhension en faisant répéter ou en posant des questions
  • privilégier les supports visuels

Ressources

- APEDYS LORRAINE 71 route de Thionville 57280 MAIZIERES

 Apedys57@wanadoo.fr

- APEDA FRANCE 3 bis avenue des Solitaires 78320 LE MESNIL St DENIS

 01 34 61 96 43 apeda@ifrance.com

- C.L.A.P. NANCY Babois Rue du Morvan 5451 VANDOEUVRE 03 83 15 79 12

- Unité d’évaluation des troubles des apprentissages

 CHU Hautepierre STRASBOURG O3 88 12 83 28

 

Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • Diaporama de l’animation péda sur la dysphasie
  • 524.9 ko / PDF
  • La dyslexie
  • 3.4 Mo / PDF
  • Troubles Spécifiques du Langage (document sous forme de livret)
  • 116.3 ko / PDF
Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2009-2021 © Inspection de l’Education Nationale de Metz ASH - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4