La déficience visuelle
Article mis en ligne le 11 juin 2010
dernière modification le 2 septembre 2014
logo imprimer

Handicap sensoriel visuel

Définition :

 

 

La vue est définie par deux critères objectifs :

· l’état du champ visuel (étendue de l’espace qu’un oeil peut embrasser)

· la mesure de l’acuité visuelle (aptitude de l’oeil à apprécier les détails)

Selon l’OMS, il existe 5 catégories de déficiences visuelles :

La déficience visuelle modérée, grave, profonde, la cécité partielle, la cécité totale

 

Il existe, par ailleurs, différentes façons de mal voir

· La vision de loin est floue (avec un champ visuel intact)

· La vision de près est perturbée

· Le champ visuel atteint :

- la vision est tubulaire (champ visuel rétréci, vision "comme à travers un canon de fusil"ou par le trou d’une serrure). Le champ visuel périphérique est amputé.

- présence d’un scotome central avec vision périphérique intacte. Il s’agit d’une lacune immobile dans le champ visuel due à l’absence de perception dans une zone de la rétine.

 

D’autres phénomènes peuvent accentuer la déficience visuelle

· Le nystagmus (trouble du réflexe de fixation)

· La photophobie (sensibilité à la lumière forte

· Les anomalies dans la vision des couleurs

 

 
 

  QUELQUES REPONSES PEDAGOGIQUES

 

 

Avec un enfant aveugle

 

Les gênes fonctionnelles

les aides pédagogiques possibles

 

-tenir compte des possibilités visuelles de l’enfant :

-un enfant aveugle peut voir le jour, la luminosité, les masses ou encore les couleurs. Il ne voit pas tout en noir !

-aider l’enfant dans la représentation de la classe et dans son repérage :

-le repérage des locaux (classe, accès, escalier, toilettes) (travail en lien avec l’instructeur en locomotion).

-simplifier l’accessibilité et le repérage au niveau du porte-manteau, du bureau... dans le but de permettre à l’enfant d’être autonome dans la gestion de ses affaires.

-verbaliser :

-Repérage par rapport à l’enfant : ne plus employer ça et là mais à gauche de toi, à droite de la poubelle, sur…, derrière,….

-Organisation et constance de l’espace classe : ne pas déplacer les objets sans mettre au courant l’enfant déficient visuel.

-Informer les autres élèves par des mots simples : mettre des mots sur les difficultés et les possibilités de l’élève aveugle présent dans leur classe.

 

Les aides spécifiques

 

-Un service de soins (SAAAIS) avec intervention d’un enseignant spécialisé, un orthoptiste, un instructeur de locomotion …

-Accompagnement par une AVS

-Matériel et outils spécifiques (ex : machine Perkins pour écrire le braille- ordinateur et logiciels spécifiques avec reconnaissance vocale – transcription de manuels scolaires en braille etc....

 


 

Avec un enfant malvoyant

 

 

¬ Atteinte de la vision de loin

 

Les gênes fonctionnelles

 

Les plus fréquentes :

Tout ce qui est à plus de 2 mètres est flou : l’enfant voit mal le tableau, les copains dans la cour, la balle en sport etc....

 

Les aides possibles en dehors de la classe

 

-Faciliter la prise de repères auditifs (utilisation de ballon sonore en sport,…)

-Favoriser le contraste (des maillots fluo, des ballons de couleur,…)

-Inciter les camarades à venir chercher l’élève dans la cour, en plus de l’appeler par la voix

 

Les aides pédagogiques possibles

 

Faciliter l’accès au tableau :

-Mettre l’enfant déficient visuel au premier plan face au tableau

-Augmenter la taille des caractères

-S’appliquer dans le graphisme

-Améliorer le contraste : sur tableau noir => écrire avec craie jaune voire blanche ; éviter les craies rouges, sur tableau Velléda=> feutres épais bleu ou noir

-Améliorer la luminosité, éviter les reflets : suivant l’enfant penser à demander régulièrement s’il préfère le tableau allumé ou éteint (variable suivant le temps extérieur).

-Au tableau : « Je dis ce que j’écris et j’écris ce que je dis »

-Écrire sur un support papier proche de l’élève pour remplacer le tableau

 

 

¬ Atteinte de la vision de près

 

Les gênes fonctionnelles

 

Les plus fréquentes :

L’enfant n’a aucune vision globale – la distance entre le plan de travail et l’œil est diminuée

-les documents ne sont visibles que par morceaux (anticipation limitée)

-mauvaise position donc mal de dos, contractures

 

Les aides pédagogiques possibles

 

-Agrandissement des documents par ordinateur : Taille et type de police (Verdana et Arial sont conseillés) Pas trop grand

-Agrandissement par photocopie : éviter un format de page trop important (A3) qui va être difficilement manipulable. (120 à 130% pas plus)

-Agrandissement des livres : possibilité de faire agrandir des livres scolaires par l’intermédiaire des établissements spécialisés (adresses en dernière page)

-Documents contrastés : veiller à la bonne qualité de la photocopie.

-Documents aérés et structurés : penser à augmenter les interlignes lors de document Word et veiller à une organisation structurée (mise en place de puces, saut de ligne, numérotation des paragraphes). Cela améliore le repérage, facilite la lecture et limite la fatigabilité.

-Les feuilles avec lignages adaptés

-Les stylos spécifiques sont recommandés pour l’enfant. Ces stylos améliorent la netteté et la largeur du tracé mais aussi le contraste. La mise en place de ces outils facilite le graphisme pour l’enfant : stylos roller à gel, crayon B et 2B. Veillez à leur utilisation et évitez l’usage du stylo à plume, stylos bille, crayon à papier HB, H, 2H.

Les instruments de mesure (règle, équerre, rapporteur,…) et le papier millimétré peuvent être remplacés par des outils contrastés et agrandis (instruments adaptés et papier demi-centimétré).

Le cache de lecture souvent utilisé, permet de fixer l’attention et le regard de l’élève sur la ligne à lire. Préférez un cache de couleur uni et contrasté (noir) par rapport au support.

Ordinateur, logiciels d’agrandissement, synthèses vocale, paramétrage de l’ordinateur  : l’enfant déficient visuel est souvent amené à utiliser l’outil informatique. Essayer d’introduire au maximum ce matériel dans la scolarité (solliciter les professionnels pour facilité l’accessibilité visuelle des postes informatiques.)

Une lampe : un éclairage direct et reproduisant la lumière du jour (lampe basse vision) permet à l’enfant de bénéficier de meilleurs contrastes. Lorsqu’un enfant en possède une, solliciter-le pour qu’il s’en serve.

 

 

 

 

¬ Atteinte du champ visuel : Champ visuel rétréci (ou vision tubulaire)

 

Les gênes fonctionnelles

 

-Le repérage sur la feuille est difficile.

 

 

¬ Atteinte du champ visuel : Présence d’un scotome central

 

Les gênes fonctionnelles

 

-La lecture en noir est difficile voire impossible

-L’apprentissage du braille parfois indispensable

-Balayage de l’environnement pour avoir une image globale.

 

De façon générale, avec tous les enfants déficients visuels, il faut veiller à :

 

 

- tenir compte de la fatigabilité

- faciliter les autres sensibilités

- la gestion des émotions, la part des inquiétudes, du stress

- la lenteur (laisser plus de temps)

- relire les consignes à voix haute- oraliser un maximum

- utiliser des repères tactiles (gommettes 3D – étiquettes braille) ou visuels (couleurs vives)

- utiliser des outils adaptés.

- rassurer par la parole mais aussi par le contact.

- mettre en place un guidage (oral et/ou physique) : Tutorat, AVS, personnels spécialisés

 

Pour en savoir plus

- Guide HANDISCOL : nombreuses adresses et sites

- Institut national des jeunes aveugles (inja)- 56, bd des Invalides -75007 PARIS

- http://www.inja.fr/

- Sur le net  : nombreux renseignements et liens sur tous les domaines concernant la déficience visuelle sur le portail : http://www.braillenet.org/voirplus.html

- CD ROM RODRIGUE, un enfant handicapé visuel à l’école maternelle de RETONFEY (IA de la moselle-IUFM Lorraine)

- SAAAIS Santifontaine : 8, route de SANTIFONTAINE - 54000 NANCY –

Tél. : 03.83.90.88.10

- IES : 8, rue de la Monnaie – 57000 METZ – Tél. : 03.87.76.31.6

- Centre Louis BRAILLE : 80, avenue Neuhoff – 67000 STRASBOURG –

Tél. 03.88.65.80.00

 

Les classes spécialisées en moselle

- UPI pour déficients visuels ( Collège J Lagneau, Lycée Schuman ,METZ.)

- CLIS 3 école Saint Eucaire – METZ

 

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • La déficience visuelle
  • 45.9 ko / PDF
Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2009-2022 © Inspection de l’Education Nationale de Metz ASH - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.4