Skip to content

Accueil > Pédagogie générale > Scénarios pédagogiques > Les albums sonorisés en classe

Les albums sonorisés en classe

vendredi 19 avril 2013, par Jérôme Toussaint (ERUN Commercy)

L’utilisation collective du support numérique sur le TBI n’est pas la plus riche.
En général, les classes mobiles ne permettent de faire travailler qu’une douzaine d’élèves (un par ordinateur). On peut aussi envisager des groupes plus restreints (4 à 6 élèves). L’organisation induit un fonctionnement pédagogique de type « cours multiples ».

Au moins deux approches sont possibles :

  1. Deux groupes en parallèles effectuant deux tâches différentes (littérature sur l’album sonorisé avec les ordinateurs pour un groupe et travail sur un autre domaine pour l’autre groupe-mathématiques-géographie…)
  2. Toute la classe travaille sur l’album et dans ce cas, le support sonorisé permet une différenciation de l’activité : écoute à son rythme, réécoute de vérification, aide à la concentration par l’écoute individuelle, interactions entre l’écrit lu et entendu, appui possible sur les illustrations… aides diverses.
    1. Il est alors possible de varier les supports numériques proposés : fichiers sonores sans texte écrit, fichiers sonores avec titres structurants, commentaires d’aide enregistrés, questionnement facilitant la structuration du récit ou facilitant l’émission d’hypothèses sur la suite…

Les activités autour de l’album restent celles habituellement menées en classe. Le support numérique permet aux élèves en difficulté face à un support uniquement écrit de pouvoir travailler les compétences relatives à la compréhension en lecture et surtout, d’avoir accès à la connaissance d’œuvres du patrimoine.

Prolongements :

Outre les compétences de maîtrise de la langue, les activités de production d’écrits pourront être aussi l’occasion de développer les compétences du B2I :

  • Produire un document numérique : texte, image, son.
  • Utiliser l’outil informatique pour présenter un travail.

Activités possibles :

  • Mise en voix d’albums.
  • Rappel de récit enregistré pour diffusion différée.
  • Enregistrement de questions, de consignes.
  • Illustration sonore d’un album : bruitages…

Cet enregistrement sonore permet l’auto-évaluation de la production orale. C’est un exercice exigeant qui mérite d’être pratiqué et qui développe de nombreuses compétences et attitudes peu travaillées à l’école.

Vous trouverez en téléchargement ci-joint le scénario pédagogique détaillé ainsi que des exemples d’album sonorisés réalisés durant les stages de formations des écoles de la circonscription de Bar Le Duc.

Documents joints