Skip to content

Accueil > A.S.H. > Centre de ressources ASH > Déficiences motrices

Déficiences motrices

mardi 24 juin 2008, par Conseiller pédagogique départemental usages du numérique

De quoi s’agit-il ?

Comment cela se manifeste-t-il ?

Les atteintes motrices
  • Les déficiences motrices d’origine cérébrale
  • Les déficiences motrices d’origine médullaire et/ ou neuromusculaire
  • Les déficiences motrices d’origine ostéo-articulaire

Les troubles associés aux déficiences motrices

  • Les troubles associés neuropsychologiques
  • Les aspects psycho-affectifs
  • L’épilepsie

Quelles conséquences dans la classe ?

Les partenaires et aides humaines :

Se renseigner sur les différentes personnes qui interviennent auprès de l’enfant ou personnes ressources :
  • Enseignant référent, conseiller pédagogique ASH, psychologue scolaire
  • SESSAD,CMPP,CMP, CAMPS......
  • Handisport et sport adapté pour des interventions, aides en classe
  • Internet : fascicule Handiscol « guide pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience motrice »
  • Pour une demande d’AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire), un protocole devra être complété en partenariat avec les parents et l’équipe éducative. Ce sont les parents qui feront la demande auprès de la MDPH.
L’AVS et son rôle
  • Aide à l’installation matérielle et pédagogique pour l’enfant
  • Préparer le matériel, découper, réexpliquer les consignes

Les adaptations matérielles :

avoir un matériel adapté aux besoins

  • Dans la classe (table inclinée, chaise réglable accoudoirs, ordinateur.......
  • Dans l’école : rampe d’accès, fauteuil ou déambulateur, toilettes adaptées pour les soins local pour les soins
Avoir un espace adapté à l’enfant
  • Place pour circuler
  • Accès aux différentes ressources
  • Sécuriser les lieux (coins de table, radiateur matériel dangereux hors d’accès)
  • Avoir le nécessaire à l’enfant à proximité (change, lingettes....)
En sortie
  • Transport aux normes
  • Personne qui puisse porter si besoin
  • Etre en sur-encadrement, l’AVS ne peut être comptée dans le taux d’encadrement .
Quelle pratique de classe adopter ?

Manque de motivation

  • Pédagogie de projet, avec d’autres classes, donner du sens
  • Travailler à partir des centres d’intérêt de l’élève
  • Activités innovantes
  • Double notation des évaluations, avec mise en évidence de ses points de réussite et évaluation de ses compétences
  • boîte à idées
  • élevages
  • responsabilisation (service de classe)

Défaut de concentration

  • jeux (mémory,puzzle....)
  • relaxation
  • pauses, changement fréquent d’activités
  • activités courtes
  • horloge avec temps de pause, maxi géré par l’enfant
  • lieu de détente

Supports inadaptés

  • consignes adaptées (pictogrammes, oral, reformulation...)
  • feuilles et caractères agrandis
  • Espacer les mots, syllabes, interlignes, entourer
  • 1 couleur par mot ou ligne
  • utilisation d’un cache pour donner peu d’éléments à voir
  • ligne verte pour marquer le début de l’exercice et ligne rouge en fin d’exercice

Ecriture (problème de motricité)

  • Etre attentif à l’installation de l’enfant à la table de travail
  • Adapter le support d’écriture (nature du support), position de la feuille (tapis silicone, gomme fixe), présentation de la feuille
  • Adapter l’outil scripteur
  • Adapter le mode d’écriture

Temps supplémentaire

  • Solliciter la mémoire visuelle
  • Pallier les difficultés de la perception visuelle
  • Pallier si besoin l’écriture manuelle(ordinateur, photocopies...)
  • Tolérer un graphisme malhabile mais lisible
Pour en savoir plus ? Guide Handiscol pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience motrice