Skip to content

Accueil > A.S.H. > Centre de ressources ASH > Dysphasie

De quoi s’agit-il ?

Troubles structurels du langage qui se traduit par un déficit permanent et significatif des performances verbales.
Troubles de la compréhension et/ou de l’expression.

L’enfant est normalement intelligent,
n’a ni déficit intellectuel,
ni trouble sensoriel,
ni trouble grave de la personnalité.

Pas de dysphasie type mais des niveaux différents

Comment cela se manifeste-t-il ?

On classe les dysphasie selon l’importance du trouble mais aussi selon les fonctions du langage touchées :
- Difficulté de compréhension ou de mémorisation ( une atteinte de la mémoire immédiate de travail est quasi constante et gène beaucoup les apprentissages)
- Difficulté d’expression avec une compréhension normale.
- Troubles de la prononciation
- Troubles de la construction de la phrase

Quelles conséquences dans la classe ?

Difficulté d’élocution :
- pas de langage oral
- Déformation des mots
- Logorrhée sans cohérence apparente

Troubles de la syntaxe
- Phrases incomplètes souvent sans verbe
- Confusion des genres
- Discours fragmenté

Compréhension partielle
- Manque de précision du lexique
- Mise en lien des informations se fait mal
- Pas d’accès naturel et automatique au lexique
- Pas d’accès à la mémoire procédurale

Quelle pratique de classe adopter ?
La communication dans la classe au niveau du langage réceptif :

Privilégier la communication duelle, attirer l’attention en : s’assurant d’un contact visuel et même physique
En nommant l’enfant

Donner des consignes claires :
une à la fois
vocabulaire connu,
accompagner de gestes( mimer)
Effectuer une 1ère fois la consigne avec l’élève
Laisser une trace écrite des mots clés, des points importants

Reformuler la même consigne :
Répéter, utiliser des synonymes
Formuler autrement
Reproduire la consigne par écrit, dessin, pictogramme

Vérifier la compréhension :
Permettre et donner le temps à l’élève de répéter la consigne, de dessiner ce qu’il a compris
Poser des questions

La communication dans la classe au niveau du langage expressif :

Utiliser des aides visuelles pour faciliter la communication
Inciter l’élève à produire des modes de communication non verbale
Amener l’élève à illustrer son message, son raisonnement, sa démarche

Organisation matérielle et fonctionnelle de la classe :

Placer l’élève près de l’enseignant
Eviter la mobilité dans la classe, la sur-stimulation
Veiller à ce qu’un seul élève parle à la fois
Etablir des rituels simples à complexifier par la suite
Planifier ( en détaillant et en illustrant) les éléments de ces rituels
Structurer le temps en utilisant des calendriers

Favoriser les apprentissages

Instaurer un climat de confiance pour faire parler l’élève
Faire de nombreuses démonstrations
Favoriser la modélisation, l’imitation, la manipulation
Automatiser le plus possible

Faire des liens avec les activités antérieures
Prévoir des activités de courte durée
Varier le type d’activité sur un même thème

Le passage à l’écrit est essentiel pour fixer et consolider le langage oral

Solliciter l’aide des parents

Pour en savoir plus ?
  • Que faire si un enfant de moyenne section ( environ 4 ans ) a des troubles du langage ?
    • Faire un bilan ORL
    • Faire un bilan orthophonique
    • Faire un bilan complet dans un centre de diagnostique :

CLAP Centre référent pour les troubles du langage
Hôpital d’enfant
54 Vandoeuvre

Centre Régional de référence sur les troubles spécifiques du développement du langage oral et écrit
American Mémorial Hospital
51 Reims

Association Avenir Dysphasie Lorraine
91 rue St Jean
57480 Kirsh les Sierck